Le Vialaïs : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur confirmé
La note des internautes : 17.2 - Nombre de notes : 10
Secteur géographiqueHt Languedoc
Carte IGNTop25 2543 OT
explicationsDate de mise à jour16/06/2019
explicationsDurée3 h 45
explicationsDénivelée450 m
explicationsPériode recommandéemai juin

Le Vialaïs : le topo

Parcours

Ne soyez pas simplement des consommateurs ! Participez à enrichir le site en envoyant vos avis et vos informations par l'intermédiaire de la rubrique commentaires. Merci d'avance !

Du parking, emprunter la route en direction du village. Marcher 2 minutes jusqu’à une petite place. Ancien four à pain et tables de picnic sur la gauche. Prendre à gauche un sentier balisé PR et GRP. Juste après, au carrefour, continuer tout droit avec le GR et le PR, direction Vialais.

On chemine en sous bois sur un ancien chemin caladé. Un peu plus de cinq minutes et on sort de la forêt puis on atteint une fourche. Aller à droite direction Col de Salis. Une courte montée puis on effectue une superbe traversée horizontale avec des vues spectaculaires sur les gorges d’Heric à notre gauche, dominées par leurs aiguilles de gneiss (et pas de granite comme on peut le lire parfois).

Sept ou huit minutes dans cette superbe ambiance et, toujours en suivant le balisage jaune, on attaque la descente. Celle-ci alterne parties dégagées et passages en sous bois, on ne s’ennuie pas, c’est agréable malgré l’état du chemin, très caillouteux comme toujours dans le Caroux.

Compter une bonne demi-heure de descente et on arrive à un carrefour en T (55 mn). Prendre à droite vers le col de l’Ourtigas.

De nouveau, notre sentier, globalement ascendant, alterne les portions arborées et non arborées. A noter après une vingtaine de minutes, sur notre gauche un mur qui ressemble au portail de Roquandouire mais en plus petit et qui est un filon de quartz au sein du granit du Vialais (oui, maintenant on est dans du granite même si ça ne saute pas aux yeux). Juste après, une petite sente sur la gauche mène cette fois à un rocher troué sous lequel on peut passer.

Après ce court diverticule, revenir au sentier. Progressivement, la forêt se fait plus dense, c’est essentiellement une hêtraie châtaigneraie avec quelques autres essences disséminées ça et là. Plus loin, la forêt se fait plus sombre, les conifères et la ripisylve se mêlent aux hêtres, on apprécie les sous bois herbeux. On arrive finalement au pont sur le Vialais (1 h 45).

Ne pas franchir le pont mais prendre en épingle à droite un sentier direction col de l’Ourtigas. La montée est régulière dans une belle hêtraie, on suit bien le balisage jaune et après une demi-heure, on débouche sur la route. Banc sur la droite.

On prend la route à droite sur une vingtaine de mètres puis on s’engage sur une piste en biais à droite, toujours balisée jaune. On entame la partie la plus désagréable du parcours car cette piste pas belle du tout se met à monter fortement. Heureusement, le parcours est ombragé. Après une bonne dizaine de minutes, la piste devient à peu près horizontale puis on sort de la forêt. Superbes vues sur la gauche.

Malheureusement, la montée reprend en lisière de forêt et il faut encore cinq minutes d’effort pour que la piste tourne à gauche et s’horizontalise, permettant de découvrir un vaste paysage à 180 degrés (2 h 35).

Le parcours devient maintenant bien agréable, offrant une grande impression d’espace dans ce no man’s land couvert de bruyère. Plus loin, la piste se met à descendre (c’est très caillouteux, on peut prendre une sente à gauche), franchit un petit col puis remonte jusqu’à un sommet annexe. Ici, on peut dire qu’elle se termine et laisse place à un sentier.

A cet endroit, très belle ambiance et vue maximale. De nouveau, après une courte descente et le franchissement d’un petit col avec de belles plongées sur la droite, le sentier remonte pour atteindre un second sommet annexe.

Puis on repart pour une descente offrant de belles vues mais pénible à marcher eu égard aux très nombreux cailloux qui roulent en tous sens. Enfin, une dernière montée se présente sur un chemin herbeux cette fois-ci. En cours de montée, ne pas rater le sentier qui part à gauche, bien balisé PR et GRP (3 h 25).

Un quart d’heure de descente plutôt en sous bois et on arrive au village de Douch. Aux maisons, prendre à droite, retourner au four à pain puis au parking (3 h 45).

Accès et parking

Douch, parking randonneurs peu avant l'entrée du village.

Terrain

Profil en dents de scie avec alternance de montées et de descentes. Sentiers particulièrement caillouteux et fatigants à marcher. Heureusement, le circuit est court !

Paysage

Suite aux remarques justifiées des internautes, cette nouvelle version du parcours ne descend plus jusque Heric. C'était beaucoup d'efforts pour pas grand-chose. Du coup, ce topo RC suit scrupuleusement le PR du CDRP34. Pas très original, donc.

Pour autant, ce circuit n'est pas sans intérêt. Une bonne partie du parcours s'effectue à découvert et en altitude, ce qui permet de profiter au maximum de l'ambiance Caroux avec ses gorges profondément découpées.

Quant au reste du circuit, il se déroule dans une belle forêt, essentiellement hêtraie.

Epoque

A partir de la mi mai, les genêts en fleurs rendent cette balade particulièrement attrayante. Mais dès la mi juin, il peut y faire très chaud. Le créneau est assez réduit !

Septembre et octobre sont aussi des mois sympathiques.

Je le répète, cette rando n’est à réaliser que par beau temps clair.

Fréquentation

Depuis que les sentiers sont balisés PR, pas mal de monde dans ce secteur.

Eau

Non.

Raccourcis

Non.

Avertissement

Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.