Le Vialaïs : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur moyen
La note des internautes : 17.22 - Nombre de notes : 9
Secteur géographiqueHt Languedoc
Carte IGNTop25 2543 OT
explicationsDate de mise à jour18/06/2008
explicationsDurée4 h 30
explicationsDénivelée700 m
explicationsPériode recommandéemai juin

Le Vialaïs : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Départ.

GPS 498017 4828651 898 m

Du parking, emprunter la route en direction du village. Marcher jusqu’à une petite place.

Prendre alors à gauche un sentier entre les frênes. Une minute après, on rencontre un balisage jaune et un balisage GR. On emprunte alors un escalier qui débouche sur un carrefour. Prendre à droite en laissant partir à gauche les balisages jaune et GR (photo).

Cinq minutes de légère montée dans les prairies et on atteint un large col, le col de l'Airole. Ici, changement complet de décor. Le contraste est saisissant entre le versant d’où on vient, tout en verdure et en rondeurs, et le versant vers lequel on se dirige, tout en gorges, rochers et aiguilles.

On entame alors une longue descente, d’abord dans les genêts puis dans la hêtraie, puis dans la châtaigneraie . Plus bas, on rencontre les chênes verts et cela indique que la fin de la descente est proche. Cette fin de descente est d’ailleurs assez raide et on n’est pas mécontent d’arriver au bord du torrent, qu’on franchit sur un pont.

On marche ensuite à plat pendant une paire de minutes pour atteindre le village d’Héric (1 heure). Petit hameau accessible en voiture pour les habitants seulement, blotti au bord du torrent et entouré de montagnes qui le dominent de mille mètres d’une seule traite.

Pénétrer dans le village. A hauteur du café, prendre le chemin de droite en direction du Vialaïs.

GPS 496438 4827407 527 m

Le sentier caladé s’élève dans les chênes verts puis change de versant et devient horizontal. On pénètre alors dans la vallée du Vialaïs. Au début, on ne voit pas grand-chose, à part lors de quelques trouées dans la forêt. C’est alors l’occasion d’admirer les belles falaises du versant opposé.

Le chemin s’élève par paliers. Après plus d’une demi-heure dans la vallée, on rencontre un carrefour. En allant à droite, on remonte directement sur Douch. En allant à gauche, on ne va nulle part. On choisit bien sur de continuer tout droit.

Le chemin continue de s’élever par paliers en remontant la vallée vers le Nord. A noter un piège : au niveau de la traversée du ravin du Mayne, on a l’impression que le sentier continue horizontalement vers la gauche. En réalité, il continue tout droit en s’élevant brutalement dans la pente.

Cinq bonnes minutes après, on atteint un col (2 h 05) depuis lequel on bénéficie d’un superbe point de vue aussi bien vers l’aval que vers l’amont de la vallée.

A partir d’ici, le parcours devient vraiment très agréable. La forêt est de plus en plus belle et les vues sont de plus en plus larges. On croise un très beau rocher qui forme comme un mur (du même style que le portail de Roquandouïre). Plus loin, la forêt devient plus sombre avec de beaux sous bois herbeux puis on rejoint le lit du torrent qu’on longe pour finalement atteindre un petit pont.

GPS 497051 4831353 808 m

Ici, on quitte le Vialaïs pour prendre un sentier à droite qui monte, panneauté Col de l’Ourtigas.

Deux minutes de montée et on atteint une bifurcation sans indications. Prendre en épingle à gauche.

La montée se poursuit, régulière, dans une belle hêtraie. Une petite demi-heure et on atteint ledit col de l'Ourtigas (3 h 05).

GPS 497508 4831869 986 m

On repère un panneau qui n’indique rien et un petit banc juste derrière. Juste avant le panneau, prendre une sente peu marquée qui monte dans l’herbe et les rochers (photo).

Au début, cette sente n’est pas facile à suivre, d’autant qu’il y a plusieurs possibilités. Il faut plutôt rester sur le versant Ouest. Mais rapidement on atteint le crête et les sentes se rejoignent pour n’en faire qu’une seule, bien nette celle là.

Sur cette crête de la Montagne d'Aret, on bénéficie vraiment d’une superbe ambiance. La sente se faufile entre les rochers en dominant le paysage alentour, notamment le Vialaïs sur la droite. En avançant davantage, la crête s’aplatit et finalement le sentier rejoint une piste.

GPS 497613 4831267 1056 m

On prend la piste à droite. Cette piste rectiligne traverse un no man’s land couvert de bruyères qui laisse une immense impression de grands espaces. Larges vues devant, à droite et à gauche.

La piste descend ensuite légèrement et on arrive à une bifurcation. Prendre à gauche, toujours vers le Sud. On descend encore un peu puis on remonte et la piste s’arrête là pour faire place à un sentier qui continue sur la crête. A nouveau, superbe ambiance de grands espaces.

Le sentier descend, passe près d’un col depuis lequel on a une vue superbe sur le Vialaïs, remonte, redescend dans les cailloux, atteint un autre col et remonte à nouveau, cette fois en terrain herbeux et plus confortable.

Dans cette dernière montée, on repère un carrefour avec une balise bleue au sol (photo).

GPS 497346 4829014 979 m

Prendre à gauche un large chemin herbeux qui se met rapidement à descendre dans les genêts. Plus loin, on est entre deux murs à pierres sèches et on rejoint ainsi le village de Douch.

Aux maisons, prendre à gauche. Au carrefour, prendre la rue de droite et rejoindre la placette.

On reprend alors la route en sens inverse pour rejoindre le parking.

Accès et parking

Se rendre au Poujol sur Orb par la D 908. Prendre alors à droite (si on vient de Bédarieux) en direction de Combes, Rosis par la D 180.

Après 10 Km, à une bifurcation, prendre à gauche en direction de Rosis, Douch par la D 180.

Après 3,5 Km, prendre à gauche la D 180E en direction de Douch.

Après 1,9 Km, à l’entrée du village de Douch, stationner au parking sur la gauche (panneaux parking randonneurs). Ne pas stationner dans le village, merci.

Terrain

Ce circuit se singularise par un profil particulier et pas très favorable : il commence par une descente soutenue puis enchaîne par une montée certes progressive mais longue et se termine lors du troisième tiers du parcours par une alternance de courtes montées et descentes.

Ainsi, malgré une durée et une dénivelée raisonnables, il s’agit finalement d’une randonnée assez fatigante, d’autant que les sentiers sont souvent pierreux et caillouteux, comme toujours dans le Caroux.

Paysage

Il s’agit d’une nouvelle version du parcours. En effet, l’ancien tracé traversait (à l’insu de son plein gré) une réserve de faune interdite aux promeneurs.

De l’ancien parcours, seul le passage dans la vallée du Vialaïs a été conservé. Il est vraiment intéressant dans sa partie la plus en amont. Belle forêt, sentier qui longe le ruisseau, belles vues sur l’ensemble de la vallée.

Le second point fort de la randonnée est maintenant le parcours de crête sur la Montagne d’Aret. Grande impression d’espace, vues lointaines. A faire par beau temps exclusivement.

Pour le reste, la descente entre Douch et Héric est un peu longuette. Heureusement, les deux villages sont intéressants. La remontée au col de l’Ourtigas se déroule dans une superbe hêtraie.

Epoque

A partir de la mi mai, les genêts en fleurs rendent cette balade particulièrement attrayante. Mais dès la mi juin, il peut y faire très chaud. Le créneau est assez réduit !

Septembre et octobre sont aussi des mois sympathiques.

Je le répète, cette rando n’est à réaliser que par beau temps clair.

Fréquentation

Assez faible, le coin est peu connu et difficile d’accès par la route.

Eau

Non.

Raccourcis

A mi vallée du Vialaïs, on peut remonter directement sur Douch. On diminue de plus de moitié le temps de parcours.

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.