Le Viala du Pas de Jaux : le résumé

explicationsMérite un effortRandonneur moyen
La note des internautes : Non significatif - Nombre de notes : 0
Secteur géographiqueCausses
Carte IGNTop25 2541OT
explicationsDate de mise à jour11/06/2017
explicationsDurée5 h 05
explicationsDénivelée380 m
explicationsPériode recommandéejuin octobre novembre
Vous désirez :
Voir la carte du parcours
explicationsVoir le diaporama de la rando
explicationsTélécharger le topo au format PDF
explicationsLire les commentaires des internautes
(il n'y en a pas pour le moment)
explicationsDéposer un commentaire

Le Viala du Pas de Jaux : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Tout d’abord, admirer le site dans lequel est bâti ce village, entouré à 180 degrés de falaises certes pas très hautes (250m) mais imposantes de par leur proximité.

Ceci fait, s’engager dans la petite rue qui longe le cimetière à main gauche. Au premier carrefour, prendre à gauche, on longe toujours le cimetière. Au carrefour suivant, prendre à droite, on est maintenant sur le GR. Cent mètres plus loin, nouveau carrefour avec des panneaux cette fois. Continuer tout droit direction Le Viala tandis qu’on reviendra en fin de journée par la rue à droite direction La Fage, Cornus.

La rue descend un peu, franchit un ruisseau puis on s’engage sur un chemin balisé GR. Celui-ci se transforme ensuite en sentier et on entame une montée essentiellement en sous bois mais avec régulièrement des vue en direction des falaises qui nous dominent et également en direction du village en contrebas.

Plus on monte et plus c’est beau. Sur le haut, les vues sont vraiment remarquables, on embrasse entièrement le site. Puis le sentier se fait horizontal et cela signifie qu’on est arrivé sur le causse. On chemine alors dans une buisseraie très sympathique puis le sentier rejoint un grand chemin herbeux et on arrive ensuite à la route (50 mn).

Emprunter celle-ci à gauche (toujours GR) pendant une petite dizaine de minutes. On arrive alors au hameau de Mas Baldy. Belle maison fortifiée sur la gauche. Attention, ici, il ne faut pas oublier de quitter la route pour un chemin herbeux en biais à droite et très mal indiqué. Le départ de ce sentier se situe juste après avoir dépassé la maison fortifiée sur la gauche et au niveau d’une croix sur la droite.

On est maintenant sur un beau chemin herbeux entre deux haies d’arbres. Sept ou huit minutes et on débouche sur une piste. Avant de prendre la piste à gauche, aller d’abord voir la belle lavogne située quelques mètres plus loin sur la droite.

On marche maintenant sur cette piste en remarquant sur la droite des constructions en pierre qui abritent des puits. Sur la gauche, une lavogne dont l’étanchéité a été refaite à la méthode moderne et qui ne mérite pas un regard. Juste après celle-ci, prendre un sentier en biais à gauche, mal indiqué.

Nouveau cheminement agréable sur ce sentier entre les haies, typique du causse agricole. Trois minutes et on débouche sur une petite route. La prendre à gauche. On marche alors jusqu’au village du Viala du Pas de Jaux. Peu après avoir atteint les premières maisons, carrefour, on prend à gauche et on quitte alors (provisoirement) le GR (1 h 25). Raccourci à droite pour ceux qui veulent effectuer seulement la boucle Sud-est.

On marche deux minutes dans cette rue et au niveau d’une placette, on vire à gauche pour retrouver le GR. On passe entre les maisons puis on quitte le village sur un chemin de terre. Cinq minutes après la placette, attention à prendre à droite une piste, le balisage est défaillant. Le point de repère, c’est un terrain servant d’entrepôt à tout un capharnaüm. Il faut tourner à droite juste après.

On chemine alors sur cette piste herbeuse et ombragée, avec des cultures à perte de vue sur notre gauche. Une dizaine de minutes et on débouche sur une petite route qu’on prend à gauche. On laisse sur notre droite une ferme puis sur notre gauche une lavogne « naturelle » et on poursuit toujours tout droit sur le chemin balisé GR. Il se transforme alors en piste assez moche mais heureusement ça descend et ça ne dure pas bien longtemps. Moins de dix minutes après la ferme, on débouche sur une route qu’on prend à gauche.

Marcher 700 mètres sur cette route jusqu’à l’aire de la Croix de Gréponac. Quitter ici la route pour un chemin sur la droite (toujours GR). Une minute sur ce chemin et on prend à gauche une sente dans l’herbe en visant l’immense croix. En trois minutes, on atteint la croix (2 h 05). Superbe belvédère avec notamment Tournemire tout en bas dans la vallée.

Après avoir admiré le panorama, on prend la direction du Nord-ouest par une sente qui rejoint rapidement une piste. A peine 100 mètres sur cette piste et elle fait un virage à droite, on la quitte pour une sente qui continue tout droit et rejoint presque immédiatement une autre piste. Prendre cette piste à gauche et la quitter 30 mètres plus loin pour une sente sur la gauche dont le départ est peu visible.

Un peu plus loin, la trace devient plus nette et on entame la plus belle partie du parcours. En effet, cette sente longe le rebord du causse, offrant des vues de plus en plus belles sur le cirque de Tournemire. Prévoir un quart d’heure de bonheur avec les nombreux arrêts pour admirer le paysage. On rejoint alors la piste qu’on prend à gauche.

Elle aussi longe le bord du causse, les vues sont toujours belles mais la piste ne l’est pas. Six ou sept minutes sur cette piste et on repère sur la droite un portillon dans une clôture et un panneau indiquant la direction du Viala avec un balisage jaune. On jette un dernier coup d’œil vers le cirque et on franchit le portillon pour s’engager sur un joli sentier d’abord au milieu des prairies du causse puis davantage en sous bois.

Après une vingtaine de minutes environ, le sentier devient moins sympathique puis on croise une piste (portillon). Ensuite, on longe des champs cultivés à main droite et le chemin est moins agréable. A noter qu’à la première fourche, on continuera avantageusement tout droit le long des champs cultivés plutôt que de suivre la piste qui fait un détour vers la gauche.

Finalement, après une dernière partie en sous bois, notre piste en rejoint une autre plus importante et on la prend à droite. Deux cent mètres et à la fourche, on prend la branche de gauche. Encore cent mètres et on rejoint une routelette goudronnée qu’on prend à droite. Enfin, cent cinquante mètres et on débouche au Viala du Pas de Jaux, face à la tour bâtie au 15eme siècle par les Hospitaliers. Aire de picnic sur la gauche, parfaite pour le repas du midi (ombre, wc, robinet d’eau)(3 h 10).

Après la pause, on quitte le Viala par la D23 direction parking. On dépasse en effet le parking sur la droite, puis le cimetière sur la gauche et un peu plus loin, on longe une belle lavogne. Juste après, il faut quitter la route pour un chemin en biais à droite balisé en jaune. Sept ou huit minutes sur ce chemin et on prend à gauche un sentier toujours balisé jaune.

Cet agréable sentier chemine dans une ambiance typiquement caussenarde puis, après une petite dizaine de minutes, pénètre progressivement dans une pinède. Finalement, il débouche sur une aire de picnic de bord de route (3 h 40).

Traverser l’aire de picnic avec la route à main gauche et à son extrémité, reprendre le cours du balisage jaune. On est sur un chemin herbeux qui se met à monter un peu puis vire à droite et se met alors à monter davantage. Cette montée au milieu des pins n’est pas très agréable mais elle ne dure pas longtemps. Cinq bonnes minutes et on arrive en haut de la côte. Attention, ici le sentier tourne brutalement à gauche avec le balisage jaune.

On enchaine sur un très agréable sentier, malheureusement prisonnier entre deux clôtures à chevaux. Cinq minutes et on atteint une espèce de col très évasé. Ici, on tourne à droite en s’engageant sur un grand chemin qui se met à descendre. Très agréable, grande impression d’espace.

La première partie de la descente se passe dans cette ambiance et s’avale donc aisément. Plus bas, on chemine horizontalement au milieu de prés ou de friches et le temps passe moins vite. Il faut un peu moins d’une demi-heure depuis le début de la descente pour enfin rejoindre la route. On l’emprunte à gauche.

Marcher sept ou huit minutes sur cette route déserte puis, peu après avoir dépassé l’accès au Mas de La Vialette, quitter la route pour un sentier sur la droite, toujours balisé jaune (4 h 30).

Une courte portion horizontale puis le sentier se met à descendre. Ici, juste avant d’attaquer la descente, il est intéressant de quitter très provisoirement le sentier pour monter à gauche en direction d’un promontoire qui permet d’embrasser l’ensemble du cirque dans lequel se situe le village de Saint Paul des Fonds.

Ceci fait, on reprend le cours du sentier qui effectue une traversée horizontale en sous bois. Puis il débouche sur une plate forme offrant un nouveau joli point de vue sur la gauche. On entame alors réellement la descente. Celle-ci est progressive mais le sentier est assez caillouteux. On bénéficie régulièrement de beaux points de vue sur le village ou sur les falaises qui nous environnent.

Une vingtaine de minutes de descente et on débouche sur une petite route qu’on prend à droite toujours en descente. Trois minutes et on retrouve le carrefour du matin. On prend à gauche et on retourne au parking (5 h 05).

Accès et parking

A75 sortie 48 puis suivre direction Cornus. Traverser Cornus, poursuivre jusque Fondamente. Dans ce village, prendre à droite direction St Beaulize.

Rouler jusque St Beaulize, continuer encore pendant environ 6 Km puis prendre à droite la D500 direction ST Paul des Fonts.

Arrivé dans le village, traverser celui-ci sans changer de direction (ne pas monter à gauche dans le village) et en longeant plus ou moins la rivière. Au bout du village, une petite rue cimentée accède à un parking tout à côté du cimetière (suivre panneaux parking, espace Coste).

Terrain

Randonnée assez longue mais avec peu de dénivelée. Le profil du parcours, c'est une montée, beaucoup de plat ou de faux-plat et une descente. Les sentiers ou chemins sont généralement en bon état. Pas trop fatigant, donc.

Tous les sentiers sont balisés (sauf le bout de sente qui longe le rebord du plateau après la croix de Gréponac). Donc pas de difficulté d'orientation.

Paysage

Deux points forts sur ce circuit : le cirque de St Paul des Fonds, et en particulier ce qu'on en voit depuis le remarquable sentier de montée. Et le cirque de Tournemire qu'on longe grâce à une admirable sente offrant des vues somptueuses.

Entre ces deux spots, on appréciera le parcours sur des sentiers pittoresques, buisssières, chemins creux arborés ou sentes herbeuses sur le causse.

On notera également le contraste entre les deux facettes du causse : agricole lors de la première moitié du parcours puis désertique lors de la seconde partie.

Enfin, la Tour du Viala du Pas de Jaux, bâtie par les Hospitaliers, mérite un coup d'œil et même une visite si vous avez le temps.

Un bémol pour finir : quelques transitions un peu longuettes, et notamment celles se déroulant sur des routes goudronnées.

Epoque

Au mois de juin, le causse resplendit de beauté grâce à la floraison printanière. Du coup, même les portions de transition sur route deviennent agréables ! Toutefois, le parcours étant souvent à découvert, évitez les journées trop chaudes.

Octobre et novembre, avec les couleurs d'automne, sont à recommander également.

Fréquentation

Un peu de trafic sur le GR en saison.

Eau

Robinet au Viala (3 h 10).

Raccourcis

On peut effectuer seulement la boucle Sud-est (3 h 25) ou la boucle Nord-est (1 h 50).

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.