Le tour du Pic St Loup : le résumé

explicationsMérite un effortRandonneur confirmé
La note des internautes : Non significatif - Nombre de notes : 1
Secteur géographiqueGarrigues
Carte IGNTop25 2542ET
explicationsDate de mise à jour05/01/2019
explicationsDurée5 h 40
explicationsDénivelée700 m
explicationsPériode recommandéemars avril mai octobre

Le tour du Pic St Loup : le topo

Parcours

Ne soyez pas simplement des consommateurs ! Participez à enrichir le site en envoyant vos avis et vos informations par l'intermédiaire de la rubrique commentaires. Merci d'avance !

Départ du sentier côté Ouest du parking (panneau Le Pic Saint Loup, balisage jaune). Une minute de montée et on arrive à un carrefour, prendre à droite en direction du sommet, on reviendra par le sentier de gauche.

Ca commence mal avec ce chemin très caillouteux et rocheux, pénible à marcher. Heureusement, après environ un quart d’heure, la pente diminue et le sentier devient mieux revêtu. Au même moment, on commence à profiter des vues sur la droite en direction de la plaine.

A noter que pendant un bon moment on va longer une clôture barbelée. Pas étonnant car il faut savoir que l’ensemble du Pic St Loup se trouve sur des terrains privés et qu’ici le randonneur est simplement toléré sur quelques sentiers. D’autres sentiers existaient par le passé mais ils ont été fermés à cause de la sur fréquentation.

On s’élève maintenant progressivement et après 50 minutes, on arrive à un grand carrefour, on est à La Croisette. Avant de poursuivre tout droit avec le GR60 et le GRP Tour du Pic St Loup, on va d’abord faire un aller-retour au sommet du Pic.

Le chemin de montée est raide et on franchit de nombreuses marches rocheuses (marbrées par le passage répété des randonneurs, attention par temps humide). Compter vingt minutes et on arrive au sommet (1 heure 10). Petite chapelle ouverte au public (étonnamment, elle n’a pas été dégradée). Rejoindre le bord de la crête et admirer le paysage vers le Nord ainsi que la vue plongeante impressionnante vers le bas de la falaise.

On fait demi-tour, on redescend au carrefour et on prend donc à gauche avec le GR60, le GRP et le balisage jaune. Compter quasiment autant de temps pour descendre que pour monter !

Notre parcours se poursuit en descente sur un sentier assez étroit et très fermé dans une végétation dense. Il faut marcher un peu plus de 20 minutes avant de trouver un carrefour peu visible qu’il ne faut pas manquer. Ici, il faudra tout à l’heure prendre à gauche (pas de balisage, seulement des traces de peinture verte bleue et rouge sur un rocher au sol) mais on va d’abord faire un aller-retour au Château de Montferrand.

On continue à descendre pendant deux minutes puis le sentier devient horizontal et particulièrement bien revêtu. On laisse un aven sur notre gauche. Deux minutes après, dans une toute petite clairière, on remarque un sentier qui part sur la gauche, on ne le prend pas. On continue à évoluer horizontalement dans une belle végétation pendant sept ou huit minutes et on arrive à un grand carrefour.

Prendre à gauche en direction du château (panneau site dangereux). On est maintenant sur un large chemin qui monte régulièrement. On fait une première épingle à gauche et cent mètres plus loin, à un carrefour, on prend en épingle à droite. Encore un peu de montée et on arrive au pied des ruines du château. Joli site, belles vues vers la plaine (2 heures 15).

Ici, on peut, hors topo car c’est interdit (panneau), remonter une sente qui longe à main droite la clôture du château. Un peu plus haut, un panneau de clôture malencontreusement tombé au sol permet d’accéder à l’intérieur su site du château. En poursuivant le sentier, on peut rejoindre le sommet de la construction en profitant de vues dans toutes les directions et en admirant ces ruines qui confèrent au site un aspect romantique.

On reprend donc le cours du topo en bas du site (temps de visite du château non comptabilisé puisque c’est interdit mais il faut bien compter 20 minutes). On fait demi-tour, on redescend au carrefour, on prend à droite, on marche sept ou huit minutes, on dépasse l’aven sur la droite, on attaque la montée et après deux minutes on retrouve notre carrefour. Ici, on prendre donc à droite avec les traces de peinture sur le rocher au sol.

Le sentier descend, franchit un ravin puis remonte. Trois minutes et on arrive à un carrefour en X. Ne pas aller à gauche avec les traces de peinture verte, ni à droite avec les traces bleues mais continuer en face avec les traces jaunes.

Deux minutes et on franchit le col de la Pousterle, jolie vue vers le Nord avec sur la gauche une partie des falaises du Pic. On entame une descente sur un chemin plutôt agréable. On retrouve ponctuellement la présence de fils barbelés en bordure de chemin, toujours pour les mêmes raisons.

Après une bonne vingtaine de minutes de descente en sous bois, on arrive à un carrefour. Prendre à gauche en montée un chemin extrêmement raviné et désagréable à marcher. Heureusement, cela ne dure pas trop longtemps et après 10 minutes, au moment où on débouche dans une clairière, on trouve un nouveau carrefour où on prend à gauche.

On traverse cette belle clairière qui nous permet d’admirer sur la gauche l’immense et austère face Nord du Pic. Trois minutes et à l’extrémité de la clairière, nouveau carrefour, on va à gauche et on retrouve le sous bois (3 heures 15).

On évolue désormais sous le couvert des chênes caducs indiquant qu’ici les sols sont beaucoup plus frais. Une vingtaine de minutes et on longe maintenant une vigne à main droite. Encore deux minutes et on arrive à un carrefour. Un sentier part à gauche, il permet de rentrer directement à Cazevieille. Mais on préfère continuer tout droit sur un excellent sentier qui se faufile dans une végétation basse et peu dense.

A noter après six minutes une fourche où on prendra plutôt à droite (mais les deux branches se rejoignent plus loin). Juste après, autre fourche, prendre à gauche en ignorant la sente qui part à droite.

Encore sept ou huit minutes et on franchit une clôture par l’intermédiaire d’un vieux portillon rouillé. Une petite descente puis on longe des dalles rocheuses inclinées. A la sortie de ce secteur, carrefour, on prend à droite avec un balisage orange fluo. Le sentier se transforme en large chemin et quatre minutes après, on arrive à un carrefour en T où on prend à droite.

Quatre minutes de piste et on arrive aux abords du lac du Mas de Londres (je ne sais pas s’il a un autre nom ?). Très joli. On longe le lac à main gauche puis la piste descend pour franchir l’exutoire du lac, ensuite elle remonte et retrouve le bord du lac. Bon endroit pour faire une pause (4 heures 10).

On poursuit sur la piste qui longe le lac. Beaux reflets avec le Pic vu de profil en toile de fond. Puis la piste s’éloigne du lac, elle descend pour franchir un ruisseau et juste après, on la quitte pour un sentier en biais à droite au niveau d’un panneau Chasse Gardée. On évolue sur ce joli sentier pendant à peine 10 minutes en ignorant les sentes qui partent à droite dans la pente et on débouche sur un large chemin qu’on prend à droite.

Panneau Foret Domaniale du Pic St Loup. Tiens, voilà une partie qui n’est pas privée ! On remonte désormais le fond d’un vallon sauvage sur ce large chemin plutôt agréable. Après 25 minutes environ, on passe sous une improbable ligne téléphonique. Juste après, il y a une fourche, on prend la banche de droite qui est en meilleur état. Puis les deux branches se rejoignent et peu après on arrive à un carrefour sans indications.

Prendre à gauche, on est maintenant sur le GR mais on ne s’en rend compte que trois minutes pus tard, après être repassé sous la ligne téléphonique et au moment où on débouche dans un virage non loin de la route (4 heures 55).

Prendre ici à gauche avec le balisage GR. Un peu plus loin, on découvre qu’on est aussi sur un GRP. Une minute et on pénètre dans une clairière, on rejoint une piste qu’on prend à gauche. On est maintenant aussi accompagné par un balisage jaune.

Une minute et la piste se termine, laissant place à un large sentier. Au début, ce sentier est un peu monotone puis il se resserre et sinue joliment dans une belle végétation avec quelques zones de rochers. Un peu de montée et après un gros quart d’heure, on note un sentier qui nous arrive de la gauche. A cet endroit, notre sentier change de direction.

On marche encore six minutes avec le balisage jaune puis on débouche sur une large piste. Changement de décor, on est repassé dans le versant Sud. On se laisse alors descendre sur cette piste qui devient un peu plus loin une petite route goudronnée. Un peu plus de 10 minutes et on rejoint la route dans le village de Cazevieille.

On prend à gauche, on marche deux minutes jusqu’à repérer l’église sur la droite. Ici, on prend la rue en biais à gauche (croix GR), elle nous mène à un parking. Aller jusqu’au bout du parking, côté droit et trouver ici le départ d’un sentier. Ce sentier nous ramène en trois minutes au carrefour vu le matin. On prend alors à droite, on redescend quelques marches et on retrouve notre parking (5 heures 40).

Accès et parking

Immense parking à la sortie du village de Cazevieille, sur la route de St Jean de Cuculles (bien panneauté).

Terrain

Longue randonnée, c'est ce qui justifie la catégorie Randonneur Confirmé.

Pour autant, les sentiers sont plutôt bons, il n'y a pas vraiment de difficulté d'orientation et la dénivelée est raisonnable.

Attention quand même, la montée au sommet du Pic se fait sur un chemin où les passages rocheux sont nombreux et où le rocher est très patiné par les innombrables passages. C'est très glissant par temps humide, prudence recommandée.

Paysage

Il y a quelques mois, j'ai supprimé du site les deux circuits du Pic Saint Loup car leurs itinéraires d'accès (Diagonale et Arête Est) sortaient du cadre de la randonnée.

En échange, je vous ai proposé une traversée du Pic par un sentier fort escarpé côté Est et par l'aérienne arête Ouest. Ce circuit ne semble pas avoir beaucoup de succès sur le site, je n'ai reçu aucun commentaire ….

Du coup, je vous propose un nouveau topo, le tour du Pic Saint Loup. Cela peut sembler d'un grand classicisme et vous pensez peut-être l'avoir déjà fait mais j'y ai ajouté ma touche RC avec un aller-retour au sommet, un aller-retour au château de Montferrand et une visite du lac du Mas de Londres.

Au final, une grande boucle très variée lors de laquelle on ne s'ennuie jamais.

Epoque

Eviter les courtes journées d'hiver car une bonne partie du parcours se fait à l'ombre du versant Nord et ne reçoit pas un rayon de soleil de toute la journée. Eviter également l'été et la fin du printemps car le versant Sud est vraiment très chaud.

Il vous reste donc mars avril (idéal) ou, en deuxième choix, mai et octobre.

Fréquentation

Evidemment beaucoup de monde entre le parking et le sommet. Un peu moins de fréquentation entre le sommet et le col de la Pousterle. Encore un peu moins dans le versant Nord et quasiment personne dans le secteur du lac.

Eau

Non.

Raccourcis

Ne pas monter au sommet du Pic (gain de temps : 40mn). Ne pas monter au sommet du Château de Montferrand (gain de temps : 45 mn). Ne pas faire la boucle du lac et rentrer directement par l'ancien GR (gain de temps : plus d'une heure !).

Avertissement

Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.