Arête de St Eutrope : le résumé

explicationsA faire absolumentRandonneur montagnard
La note des internautes : 17.66 - Nombre de notes : 44
Secteur géographiqueHt Languedoc
Carte IGNTop25 2543 OT
explicationsDate de mise à jour01/05/2011
explicationsDurée5 h 00
explicationsDénivelée730 m
explicationsPériode recommandéemai juin septembre

Arête de St Eutrope : le topo

Parcours

Ne soyez pas simplement des consommateurs ! Participez à enrichir le site en envoyant vos avis et vos informations par l'intermédiaire de la rubrique commentaires. Merci d'avance !

S'engager sur le sentier panneauté Chapelle St Eutrope. Après moins de cinq minutes, quitter ce large sentier pour un sentier plus étroit qui part en biais à droite en montée et discrètement panneauté St Eutrope.

On arrive après une dizaine de minutes à un croisement de pistes. Continuer sur la piste horizontale en ignorant celle qui monte à gauche et celle qui descend à droite barrée par une chaine. A cet endroit, en levant le nez, on aperçoit la chapelle de St Eutrope en haut à gauche, perchée dans le joli versant Nord de l'Espinouse. La piste devient un beau chemin dans une châtaigneraie très dense. On traverse deux ruisseaux et 200 mètres après le second, on prend un sentier en épingle à gauche dont le départ est marqué par un cairn.

Après une montée dans les châtaigniers, le sentier sort dans les genêts et la bruyère. Il continue à monter et finalement, après une série d'escaliers, on atteint la chapelle (40 mn). On peut jeter un oeil à l'intérieur mais il faut ensuite redescendre au bas du premier bâtiment pour trouver le départ de la suite du parcours. Repérer une sente qui démarre à gauche de la falaise et qui longe celle-ci dans son versant Est. Ce passage étant de plus en plus fréquenté, la trace est assez évidente.

Pas question de décrire ici le parcours de l'arête en détails. Il faut savoir que partout où il y a de la végétation, la trace est visible, que partout où il y a des rochers, il faut suivre les cairns. Avec un peu d'attention, il n'y a aucun problème. Voici quand même la trame.

On évite d'abord l'énorme bastion rocheux auquel est adossé la chapelle par une sente d'abord horizontale puis ensuite en forte montée avec plusieurs passages particulièrement sportifs. Le terrain est vraiment très raide. Compter une bonne dizaine de minutes pour cette partie qui est la plus difficile du parcours. On rejoint ensuite la crête.

Ensuite, sur le fil de la crête, on traverse une zone de genêts et de bruyère, d'abord horizontale puis en pente et en haut de celle-ci, on retrouve une zone de blocs rocheux. Puis on contourne successivement plusieurs zones de rochers par la gauche. Alors la trace part vers l'Ouest, se dirigeant vers une zone d'alisiers et de hautes herbes.

On retrouve le fil de l'arête puis ensuite le cheminement se fait légèrement sur la droite pour finalement rejoindre un joli col herbeux dans les alisiers.

A partir de là,on longe une grande paroi par la gauche puis on s'élève dans les hêtres et on sort dans la bruyère sur le plateau (1 h 50). On débouche sur un sentier nouvellement tracé et balisé en bleu. On emprunte ce sentier à droite. Il longe un peu la crête en offrant de magnifiques vues vers la vallée et vers les montagnes lointaines. On remarquera notamment le Marcou et les Rocs d'Orque. On redescend pour rejoindre une piste. On prend celle-ci à droite. A l'issue d'une courte montée dans la hêtraie, on repère sur la gauche un énorme panneau indiquant le départ du sentier du Plos des Brus et promettant le col de l'Ourtigas à 20 minutes. C'est un peu optimiste.

Prendre donc ce sentier balisé discrètement en bleu. C'est une petite merveille qui se faufile d'abord dans les hêtres aux sous-bois d'herbe et de myrtilles puis dans les pins aux sous bois de fougères, de bruyère ou de myrtilles , tout cela entrecoupé de magnifiques vues sur le massif du Caroux. Attention, après une dizaine de minutes sure ce sentier, il coude brusquement à droite, ne pas continuer tout droit.

A la sortie de la zone arborée, on descend vers le col de l'Ourtigas dans les cailloux et les rochers et on atteint ce col au niveau de la route.

Ne pas prendre pied sur le goudron mais emprunter un sentier balisé bleu et GRP (jaune rouge) qui descend à gauche.

On descend dans une hêtraie sur une sente plutôt bien tracée puis on domine le ruisseau sur la droite. On traverse ensuite ce ruisseau à côté d'une passerelle en rondins. Mieux vaut éviter de traverser sur la passerelle. Sur l'autre rive, on domine maintenant le ruisseau sur la gauche puis les hêtres cèdent la place aux châtaigniers et finalement on rejoint Caissenols le Haut (3 h 15).

A la sortie des maisons en grande partie ruinées, au carrefour prendre à gauche un large sentier entre deux murs à pierres sèches. La balisage est toujours rouge jaune mais toujours discret ! Descendre le vallon sur un sentier très agréable dans une forêt variée, surtout au début, en longeant d'abord le ruisseau rive gauche, puis en s'en éloignant. A la fin, on sort dans les genêts et on découvre le spectaculaire Portail de Roquandouyre vers lequel on se dirige. C'est vraiment un site particulier auprès duquel on ne manquera pas de faire une pause (4 heures).

Pour trouver la suite du parcours, récemment balisée en jaune et GRP, longer le portail en le gardant à main droite sur quelques mètres puis trouver le départ d'une sente qui s'enfonce dans les genêts et se met ensuite à descendre. Ce tracé a été récemment réouvert et est moins pénible que le précédent qui tirait tout droit dans la pente. Au bout d'une bonne vingtaine de minutes de descente, on rejoint une routelette goudronnée qu'on prend à droite en descente.

On se laisse descendre jusqu'aux maisons de La Combe. On traverse un premier pont et juste avant d'en traverser un second, on emprunte à gauche une ruelle cimentée balisée GR.

Cette ruelle devient rapidement un très joli sentier qui longe l'eau. Après sept ou huit minutes, on débouche sur une piste qu'on prend à gauche. Une petite dizaine de minutes de piste et on arrive à un carrefour. Ignorer la piste qui monte à gauche et celle qui descend à droite et continuer horizontalement. On est maintenant sur un bon chemin qui nous ramène tranquillement en sous bois jusqu'au parking (5 heures).

Accès et parking

Rejoindre St Gervais sur Mare puis Andabre par la D922. A Andabre, passer le pont puis tourner à gauche direction Castanet le Haut par la D22e.

Rouler 2,5 Km environ après Andabre, dépasser Le Nougayrol, franchir le pont sur la Mare et stationner sur le côté droit de la route, avant ou après l'abri à poubelles.

Terrain

Parcourir l'arête demande d'être accoutumé au hors sentier et aux passages raides. C'est une randonnée pour montagnards sportifs mais ils seront récompensés !

Suivre l'itinéraire sans erreur sur cette arête demande de l'attention et il y a quelques passages délicats à négocier. Néanmoins, au fil des ans, ce parcours est de plus en plus fréquentée et la trace de mieux en mieux marquée.

Pour le reste, la rando est facile avec même de très bons sentiers au départ et sur le plateau.

Paysage

L'arête de St Eutrope est vraiment très esthétique. On s'élève régulièrement sur la crête dans cette face Nord de l'Espinouse au relief caractéristique et spectaculaire. En se retournant, l'impression d'espace est grande. L'ambiance est très sauvage.

Une fois sur le plateau, on apprécie les vues d'abord vers le Nord puis vers le Caroux .

Puis on visite le très agréable vallon de Caissenols avec son hameau ruiné.

Enfin, on termine par le passage à cet exceptionnel site qu'est le portail de Roquandouyre, sorte de mur naturel percé d'une porte fruit de son érosion et au milieu de laquelle passe le sentier.

Epoque

Mai et juin sont biens pour les couleurs tendres du printemps et pour les genêts en fleurs.

Septembre est bien pour la bruyère dont sont recouvertes la plus part des pentes de ce secteur.

Vous pouvez aussi parcourir ce circuit en juillet et août à condition de choisir une journée pas trop chaude car la moitié du parcours s'effectue à découvert.

Fréquentation

Un peu de monde au printemps dans le rafraîchissant vallon de Caissenols.

Eau

Non.

Raccourcis

Non.

Avertissement

Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages. Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.