Roques Altes : le résumé

explicationsMérite un effortRandonneur confirmé
La note des internautes : 17.89 - Nombre de notes : 18
Secteur géographiqueCausses
Carte IGNTop25 2641OT
explicationsDate de mise à jour31/12/2017
explicationsDurée5 h 20
explicationsDénivelée500 m
explicationsPériode recommandéemai juin novembre

Roques Altes : le topo

Parcours

Ne soyez pas simplement des consommateurs ! Participez à enrichir le site en envoyant vos avis et vos informations par l'intermédiaire de la rubrique commentaires. Merci d'avance !

Du parking, reprendre la petite route par laquelle on est arrivé. Une dizaine de minutes de montée et on débouche sur la route départementale qu’on prend à droite en descente.

Une centaine de mètres sur cette route et on emprunte une piste en biais à gauche. On reprend la montée dans la chênaie sur cette piste ordinaire.

Une bonne dizaine de minutes plus tard, on arrive en vue de la maison de Costeplane. En suivant le balisage GR, à la fourche, on va à gauche. De ce fait, le chemin contourne par le haut la maison puis la montée cesse et on est alors sur un beau tracé herbeux avec d’immenses vues sur la droite.

Puis le chemin se met à descendre, entre dans une chênaie peu dense, passe en contre bas de belles falaises. En bas de la descente, alors que le chemin s’apprête à remonter en direction d’un réservoir d’eau, prendre en biais à droite un sentier toujours en suivant le balisage GR qui est assez discret.

On est maintenant sur un sentier en balcon qui descend en direction de St Véran, village perché, avec de superbes vues sur la droite.

Une dizaine de minutes et on arrive à un carrefour avec une croix. Continuer tout droit en ignorant le sentier balisé jaune qui descend à droite. Encore deux minutes et on atteint Saint Véran (1 heure). A l’entrée du hameau, le balisage GR indique de prendre à gauche au lieu de rentrer dans le village mais selon moi il n’est pas question de passer à côté de la visite de ce lieu absolument magnifique. Un voisin de Cantobre tout aussi intéressant mais dans un style différent.

Prendre donc la petite rue qui descend à droite et admirer les belles maisons devant lesquelles on passe. Deux cent mètres et en bas de la petite rue, ne pas prendre la route en épingle à droite mais prendre un chemin horizontal à gauche.

Cinquante mètres après, prendre un escalier à gauche. Vingt mètres et prendre une mini ruelle (balustrade, lampadaire) en épingle à gauche et remonter dans le village par cette ruelle en continuant d'admirer l’architecture de ce hameau bien fleuri au printemps. Aux différentes fourches, toujours aller à droite en montée.

Finalement, on sort par une jolie porte et on prend de suite à droite. Cinquante mètres et on arrive à un carrefour où le balisage brille par son absence. Aller tout droit et pas à gauche. On traverse alors une zone de rochers dolomitiques aux formes extravagantes, le tout noyé dans une forêt de chênes caducs aux beaux sous bois. L’ambiance est superbe, notamment en automne.

Plus haut, on bénéficie à nouveau de belles vues puis on domine un ravin vers lequel on se rapproche pour finalement en atteindre le fond. Cela fait un peu moins d’une demi-heure qu’on a quitté St Véran.

A cet endroit, le sentier se perd pendant quelques dizaines de mètres. Il suffit de monter à gauche dans l’axe du ravin et on le retrouve. On continue d’ailleurs à s’élever dans le ravin pendant trois ou quatre minutes puis le vallon se sépare en deux. Poursuivre dans le vallon de gauche. Le sentier s’installe en rive gauche de ce vallon.

Plus haut, on passe en rive droite puis on repasse en rive gauche. Une dizaine de minutes qu’on chemine dans ce vallon et on arrive à un carrefour (panneau VTT sur un arbre et balise GR) où on laisse partir à droite le sentier principal pour prendre un chemin en biais à gauche en légère descente.

Ce chemin non balisé qui sert de draille avance d’abord dans l’axe du vallon rive droite (pas facile à suivre car les traces se dédoublent souvent), puis s’incurve à gauche et se met à monter à travers pente en direction du causse.

Après dix minutes de montée, le chemin se perd dans une friche mais c’est pas grave. Continuer à peu près dans la même direction en visant la ligne électrique qu’on voit au loin. Ca passe partout. Arrivé sous la ligne électrique, prendre à droite un chemin agricole qui longe une haie à main gauche (2 heures).

Marcher sur cette piste une paire de minutes et dès qu’un trou se présente dans la haie (trou de la taille d’un tracteur, tout de même), tourner à angle droit à gauche.

Une fois la haie franchie, laisser partir le chemin agricole à droite et s’engager sur un autre chemin agricole en face, en visant approximativement le village tout au loin. A ce moment, on a un champ cultivé et clos en contre bas à gauche. Sept ou huit minutes et on débouche sur une route qu’on prend à gauche.

Marcher 5 bonnes minutes sur la route jusqu’à une exploitation agricole bien tenue (Brunas). Juste après avoir dépassé celle-ci, prendre à gauche une petite route qui passe cette fois devant la belle maison d’habitation de l’exploitation. Au bout de cette route, viser un chemin herbeux fermé par un portail vert.

Franchir le portail et s’engager sur le chemin entre des champs. Pour vous rassurer, il s’agit d’un chemin public, vous pouvez le vérifier sur le cadastre. On franchit un autre portail. Plus loin, le chemin herbeux se termine. Continuer dans la même direction sur une petite trace herbeuse entre deux champs, en suivant l’indication d’un panneau en bois « chemin ». Pendant environ 500 mètres, avancer au mieux sur cette trace qui disparaît parfois mais en restant toujours à la limite des deux parcelles et avec la clôture à main gauche.

Puis une sente bien nette se dessine et s’éloigne un peu des cultures. Encore trois ou quatre minutes et on débouche sur une piste. La prendre à droite et en deux minutes rejoindre une route.

Traverser la route et continuer sur une autre piste. Un peu plus de cinq minutes et on arrive à un carrefour avec un vieux panneau rouillé dans un arbre et un balisage VTT sur la gauche. Prendre en biais à droite une belle sente entre deux haies. Cette sente VTT s’élève doucement et après moins de dix minutes pénètre dans une pinède. On arrive à un carrefour avec une petite croix posée sur un mur à pierres sèches.

Prendre la piste de gauche. Celle-ci sinue sous les pins et cinq minutes après, on arrive à proximité des maisons de Saint André de Vézines (3 h 10). On débouche sur une piste carrossable. La prendre à gauche. Trois minutes et après avoir dépassé une petite favella sur la gauche, prendre en biais à gauche une sente VTT entre les haies.

Cette agréable sente nous mène en six ou sept minutes à une route. La prendre à gauche, direction La Combe. Cinq minutes de route et on approche de cette ferme capharnaümesque que notre nouveau parcours nous aura permis d’éviter.

Dès qu’il n’y a plus de clôtures, prendre en épingle à droite une piste qui tourne le dos à la ferme. Cette piste fait un grand virage à gauche, pénètre sous les pins, sinue encore un peu et arrive à proximité d’une maison généralement fermée (volets clos).

Quitter ici la piste pour un chemin sur la droite entre la maison à main gauche et une clôture à main droite. Un peu plus de 100 mètres et on rejoint une piste qu’on prend à droite. Marcher trente mètres sur cette piste. On arrive à hauteur d’un pin sur la droite avec un vieux panneau rouillé « chasse gardée ». Quitter ici la piste pour une sente peu visible sur la gauche. Dix mètres plus loin, cette sente rejoint un chemin bien marqué.

Notre chemin se rapproche alors du bord du plateau. On arrive ensuite à un pin en travers du chemin. A cet endroit, fourche. Prendre la sente en biais à gauche qui longe le bord du plateau avec de belles vues sur la gauche.

Au bout de la sente, on arrive au nouveau parking visiteurs du site de Roques Altes. Aller à gauche et s’engager sur une large piste. Rapidement, on bénéficie de vues splendides sur la gauche. On traverse ensuite de beaux chaos dolomitiques puis les vues s’ouvrent cette fois vers la droite. Finalement, on découvre sur la gauche le site de Roques Altes.

On arrive à l’extrémité de la large piste. Prendre à gauche le sentier balisé VTT et jaune. On entre dans le site de Roques Altes (panneau explicatif). Passer à gauche de la belle ferme caussenarde puis admirer le magnifique ensemble rocheux de Roques Altes.

Le sentier longe les rochers par la gauche mais on pourra musarder un moment au milieu de ces formes rocheuses variées. Après avoir dépassé ces rochers monumentaux, on arrive à une fourche. Prendre à droite. Sur notre droite, on admire de nouveau les formes rocheuses mais sous un angle différent.

Une ou deux minutes et on atteint un carrefour avec des panneaux. Prendre à gauche direction Montméjean, corniche du Rajol. On laisse alors le balisage jaune partir à gauche et on est désormais accompagné par un balisage GR.

Le sentier s’enfonce dans une belle forêt, monte un peu, offrant quelques dernières vues sur l’ensemble du site, puis se stabilise et atteint un carrefour (4 h 10).

Quitter le GR pour prendre à droite le balisage jaune en direction de la corniche du Rajol. Une nouvelle montée puis un petit replat et on arrive sur le rebord du causse. Ici commence un superbe parcours balisé en jaune qu’on essaiera de suivre au mieux. Si on perd les balises, c’est pas grave, il suffit de suivre le bord du causse avec le vide à main droite et on retrouvera forcément soit le balisage jaune soit le balisage GR.

Ici aussi on pourra musarder un moment en ces lieux, notamment pour photographier ces rochers aux formes étonnantes, le tout sur fond de gorges de la Dourbie quelque 500 mètres plus bas.

A la fin du parcours jaune, on arrive à un carrefour où on rejoint le balisage GR. Prendre à droite en direction de Montméjean. On a encore de superbes vues pendant quelques minutes, notamment sur l’enfilade des gorges et sur le viaduc de Millau au fond.

Puis la descente commence dans une belle pinède chênaie au milieu des rochers. Plus bas, les vues de dégagent vers le Sud et on admire les gorges cette fois en direction de Nant. Vraiment remarquable.

Après une demi-heure de descente environ, on arrive à un carrefour. Prendre à gauche direction Montméjean. Un quart d’heure environ sur ce très joli sentier en balcon et on arrive aux premières maisons de Montméjean, surmontées les ruines du château très esthétiques vues sous cet angle.

On traverse le hameau et on retrouve le parking (5 h 20).

Accès et parking

Quitter la D991 à Ste Marguerite (à la sortie du village en venant de Millau, à l'entrée du village en venant de Nant) pour prendre la D41 direction (entre autres) Montpellier Le Vieux. Rouler 4,7 Km puis prendre en biais à gauche une petite route vers Montmejean.

Rouler jusqu'à proximité du hameau. Deux petits parkings, avant et après un petit pont. Ne pas stationner au-delà de ces parkings, c'est réservé aux habitants (panneau circulation interdite sauf aux riverains).

Si vous êtes en groupe avec plusieurs voitures, envisagez un stationnement différent, par exemple sur la D41, de façon à ne pas saturer les deux petits parkings. Merci.

Terrain

Dans sa nouvelle version, ce circuit est beaucoup moins long que dans la version précédente, ce qui le met à portée d'un public plus large. La dénivelée est également raisonnable. Le profil du parcours est le suivant : petite montée et petite descente jusqu'à Saint Véran puis une longue montée, une très longue partie plus ou moins horizontale sur le causse et enfin une longue descente.

Les chemins sont plutôt bons, sauf en quelques endroits ravinés.

Une partie du parcours est balisée mais le balisage est peu visible et parfois obsolète. Il faut donc souvent faire preuve de pas mal d'attention afin de bien suivre le descriptif du topo.

Paysage

Trois points forts pour ce circuit :

Le secteur de Roques Altes qui donne son nom à la rando (ferme caussenarde + rochers particulièrement esthétiques), la corniche du Rajol (formes dolomitiques improbables sur fond de gorges de la Dourbie 500 mètres plus bas) et le merveilleux petit village de St Véran qui est certainement un des hameaux les plus attachants de la région.

Egalement des sentiers en balcon, de belles falaises, d’agréables forêts et le charmant hameau de Montmejean.

Enfin, ne vous inquiétez pas pour la traversée du causse qui parait longue sur la carte. Les chemins après la ferme de Brunas sont souvent sympathiques et le temps ne parait jamais long, surtout si on en profite pour faire la pause du midi.

Epoque

Entre mi mai et mi juin, la floraison est au top. Mais je pense que le mois de novembre et encore mieux, les chênes caducs étant majoritaires dans ce coin et le soleil rasant mettant encore plus en valeur les formes rocheuses.

Fréquentation

Un peu de monde sur le secteur Montméjean, corniche du Rajol, Roques Altes. Ailleurs, faible fréquentation.

Eau

Non.

Raccourcis

On peut descendre directement à Montmejean depuis La Combe mais dans ce cas vous ratez Roques Altes et la corniche du Rajol ...

Avertissement

Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages. Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.