Cascades d'Orgon Pic de Barette : le résumé

explicationsMérite un effortRandonneur moyen
La note des internautes : 16.15 - Nombre de notes : 37
Secteur géographiqueCévennes
Carte IGNTop25 2641 ET
explicationsDate de mise à jour06/07/2019
explicationsDurée, Dénivelée, Distance4 h 00 - 300 m -12,5 Km
explicationsPériode recommandéemai juin juillet
explicationsTelecharger le fichier GPXFichier GPX

Cascades d'Orgon Pic de Barette : le topo

Parcours

Ne soyez pas simplement des consommateurs ! Participez à enrichir le site en envoyant vos avis et vos informations par l'intermédiaire de la rubrique commentaires. Merci d'avance !

S’engager sur le sentier de découverte des Cascades. Une courte descente et on arrive à une passerelle. Jolie vue plongeante sur la droite. Franchir la passerelle et au carrefour qui suit immédiatement, prendre à droite direction Cap de Cote. On est accompagné par un GRP et un PR.

Une courte montée en lacets puis un replat en forêt et après un peu plus de cinq minutes on fait un petit crochet sur la droite pour rejoindre un point de vue. De retour sur le sentier, on entame une descente qui va nous faire perdre 200 mètres de dénivelée en très peu de temps.

Le sentier est bien tracé. On est tout d’abord dans la hêtraie et on descend tranquillement sur cette sente toutefois assez étroite. Puis la végétation change et le terrain devient plus pentu et davantage rocheux, il faut bien faire attention où on met les pieds.

Environ 20 minutes et la descente se termine brutalement, on prend pied sur un large et bon sentier horizontal qu’on prend à gauche en suivant le balisage PR.

On effectue maintenant une traversée à flanc de versant Sud. La forêt est belle et variée, majoritairement hêtraie mais avec des zones de pins et de chênes selon les expositions. Parfois des trouées permettent des vues lointaines.

Après un quart d’heure, on traverse un premier cours d’eau avec une petite cascade. Le sentier se met alors à monter insensiblement. Encore un quart d’heure et on traverse un second cours d’eau. Un nouveau quart d’heure de marche et on débouche dans une zone dégagée offrant de belles vues. On repart ensuite en sous bois dans un versant plus sec et après une dizaine de minutes on passe à côté d’une petite source. Encore trois minutes et on atteint le gite de Cap de Cote (1 h 30).

Juste avant le gite, au panneau, prendre en épingle à gauche un sentier direction Le Troussat. On est toujours sur un sentier bien arboré, en légère montée. Une dizaine de minutes et on change de versant et de végétation, on retrouve alors la hêtraie. Cinq minutes plus tard, on franchit un pierrier de belle dimension, presque Alpestre. S’ensuit alors un court raidillon. Puis le sentier continue sa traversée arborée. Après un quart d’heure, on arrive au Troussat. Faire un petit aller-retour par la sente sur la gauche, cela mène à un beau point de vue.

On repart ensuite en forêt et après une dizaine de minutes, on atteint une fourche (2 h 10). Tout à l’heure, on ira à gauche, mais on va d’abord effectuer une boucle qui nous ramènera ici même dans une heure environ.

Pour cela, on continue tout droite direction A.Chamson. On est désormais sur un grand chemin. Quatre minutes et une piste nous arrive de la droite. Encore deux minutes et on atteint un grand carrefour multipistes. Prendre la première à droite, c’est le GR.

Une minute et on laisse des tables de picnic sur la gauche puis on atteint la route. La prendre à droite sur quelques mètres puis prendre à gauche le sentier du mouflon. On entame ici la plus belle partie du parcours.

Sur notre gauche, une table de picnic mérite un arrêt car c’est certainement dans la région une de celles qui offre la plus belle vue. On poursuit sur un sentier horizontal avec un immense panorama sur la droite. En trois minutes on rejoint le monument André Chamson.

De là, on continue direction Valleraugue avec les balisages GR et PR. Le sentier alterne passage en sous bois et en zones dégagées avec toujours ces vues lointaines. Un peu plus de cinq minutes et on arrive à une bifurcation. Prendre à gauche direction Pic de Barette.

On poursuit par une violente montée mais heureusement cela ne dure pas très longtemps. Un peu plus de cinq minutes d’effort et le sentier se calme puis on arrive au point de vue du mouflon (panneau expliquant les 4 saisons de l’animal). On continue et une minute après, nouveau carrefour, on va d’abord à droite vers le point d’interprétation (2 h 40).

En fait, il s’agit surtout d’un point de vue mais il faut dire qu’il est vraiment remarquable, notamment en direction de l’Aigoual. On remarque tout en bas, tout petit, le village de Valleraugue. Plus de 1000 mètres de dénivelée à cet endroit !

On fait demi-tour, on retourne au carrefour, on prend à droite direction col de la Lusette, abri des Abeuradous. Encore une petite montée et on arrive au point culminant de la rando, le Pic de Barette. Nouveau point de vue sur la droite puis on retrouve la forêt. Un chemin herbeux nous ramène ensuite en moins de cinq minutes à la route.

En suivant le balisage jaune, prendre la route à droite sur 50 mètres puis prendre un sentier en épingle à gauche. On est désormais sur un joli sentier herbeux. Après une centaine de mètres, il coude brutalement à droite (bien suivre le balisage) puis zigzague et rejoint une piste. La prendre à droite.

Cinq petites minutes de piste et on la quitte au niveau de l’abri des Abeuradous pour une draille herbeuse sur la gauche, direction Valleraugue, Cap de Cote, A.Chamson. Ce petit bout de draille est bien joli dans une forêt mélangée de mélèzes, de pins et d’épicéas. Une petite descente puis une petite remontée et on retrouve le carrefour multipistes vu précédemment.

Prendre la deuxième piste à droite, les plus observateurs remarqueront que c’est celle qu’on a emprunté tout à l’heure, mais en sens inverse. Du coup, après deux minutes on laisse la piste pour prendre un grand chemin à droite et après trois ou quatre minutes on retrouve le carrefour qui met fin à la boucle (3 h 10).

Prendre en épingle à droite direction Cascades d’Orgon. Deux minutes de descente et on franchit un joli ruisseau. Puis le sentier poursuit son cheminement globalement en forêt, avec quelques vues et aussi souvent le ruisseau à main gauche. Tout cela est bien agréable.

Une bonne dizaine de minutes et on franchit un autre ruisseau. Le sentier se met alors à monter. Trois minutes et il débouche sur un grand chemin qu’on prend à gauche en suivant le balisage jaune. C’est moins joli que précédemment. Un peu plus de cinq minutes et on arrive en haut de cette ultime montée. Grand carrefour multipistes, souvent modifié par le travail des forestiers.

Prendre la première piste à gauche, en descente, et balisée jaune (si l’arbre qui supporte la balise n’a pas été coupé…). On se laisse maintenant descendre sur cette piste dont le revêtement à récemment été refait (en juillet 2019, il reste une petite portion en travaux).

Un petit quart d’heure et en bas de la descente, juste avant de franchir un pont, quitter la piste pour un chemin sur la gauche. On arrive de suite à une table de picnic. La laisser sur la droite et continuer sur le sentier qui franchit une marche en descente puis longe joliment un torrent (c’est celui qui est responsable des cascades d‘Orgon). On rejoint alors la passerelle du matin, on la franchit de nouveau et on rentre au parking (4 heures).

Accès et parking

Parking des Cascades d'Orgon. Quand on vient du col de la Broue, juste avant le départ du sentier, parking à droite. S'il n'y a plus de place, faire cent mètres, prendre une piste à gauche et stationner là.

Terrain

Dans l'ensemble, aucun problème: sentiers faciles, belles pistes, pas de montées violentes, un circuit pas trop long en durée. Noter cependant la descente très raide peu après le départ, qui demande de l'attention et qui peut se révéler casse pattes car on n'a pas l'habitude de démarrer par une descente !

Paysage

On démarre par des vues impressionnantes vers le Sud puis on poursuit par un joli sentier à flanc de versant, en coupant régulièrement des jolis torrents, au milieu d'une superbe hêtraie et avec de temps à autre de beaux points de vue.

On enchaine sur la nouvelle bouclette qui passe au monument André Chamson puis nous mène au Pic de Barrette. Cette portion de parcours propose des vues sensationnelles d'abord vers l'Est puis vers le Nord.

Enfin le retour se fait de nouveau en forêt et avec la présence d'agréables ruisseaux puis on termine par une piste en descente.

Epoque

Ce circuit a du charme quelle que soit la saison.

En hiver (hors enneigement), la hêtraie dénudée permet de profiter du soleil et des vues lointaines. En automne, les couleurs sont belles.

Cependant, c'est de mai à juillet, avec la fraîcheur et les sous-bois fleuris, que le parcours est le plus intéressant.

Fréquentation

Pas mal de monde sur ces sentiers connus. Randonneurs ou promeneurs car la route n'est jamais loin, ramasseurs de champignons ou de fruits des bois en saison.

Eau

Source avant Cap de Cote (1 h 25).

Raccourcis

Ne pas faire la boucle du Pic de Barette (gain de temps: 1 heure).

Avertissement

Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.