Pégairolles de Buèges : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur moyen
La note des internautes : 16.63 - Nombre de notes : 8
Secteur géographiqueGarrigues
Carte IGNTop25 2642 ET
explicationsDate de mise à jour30/10/2018
explicationsDurée5 h 10
explicationsDénivelée650 m
explicationsPériode recommandéeavril mai septembre octobre novembre

Pégairolles de Buèges : le topo

Parcours

Ne soyez pas simplement des consommateurs ! Participez à enrichir le site en envoyant vos avis et vos informations par l'intermédiaire de la rubrique commentaires. Merci d'avance !

Repérer entre le parking et la petite route qui mène à la source, un chemin caladé entre deux murs à pierres sèches. S'y engager et monter jusqu'aux maisons du Méjanel. Prendre alors la rue à droite puis prendre à gauche au bout de la rue (poteau). La rue descend et au moment où elle tourne à gauche, la quitter pour continuer tout droit sur un large tracé, toujours en suivant le balisage jaune.

Rester ensuite sur ce large chemin plus ou moins caladé en évitant les sentes à droite et à gauche. Puis on traverse le lit de deux ruisseaux temporaires dans une zone très caillouteuse. Bien suivre le tracé principal, vaguement balisé en jaune. Ceci fait, on remonte en direction du village, toujours entre des murs à pierres sèches.

Plus haut, dans une zone d'oliviers, on coupe la route. Puis on longe le cimetière à un endroit où le sentier est en escaliers et ensuite on croise une piste. Continuer sur le sentier en face avec le balisage jaune.

On arrive alors à une croix, sur la gauche, avec une belle vue dans l'axe de la vallée . Prendre le sentier en biais à droite qui continue à monter, direction Séranne Pontel. Il fait une épingle droite puis rejoint la route qu'on prend à gauche.

La route fait un virage à droite, on la quitte en continuant tout droit pour entamer un parcours de visite balisé en jaune, permettant d'apprécier les différentes ruelles et maisons du village de Pegairolles de Bueges. Pas toujours facile à suivre car il n'est bien visible que dans le sens inverse. Sinon, rien ne vous empêche de visiter au hasard ce village vraiment très sympathique.

A la sortie du village, repérer une table de picnic sur la gauche, suivi d'un garage à voiture. Juste après, quitter la route pour un sentier qui descend à gauche (35 mn).

Descendre jusqu'à une croix. Ne pas prendre le sentier de gauche mais tourner à droite. Descendre encore jusqu'à un autre carrefour. Ne pas prendre en épingle à gauche le sentier indiqué Seranne Pontel mais continuer tout droit sans indication. Néanmoins, on retrouve un peu plus loin le balisage jaune.

On effectue alors une traversée plus ou moins horizontale dans le versant Sud-est de la butte qui supporte Pégairolles de Buèges. Cela permet d'éviter intelligemment la route. On finit par retrouver celle-ci qu'on prend à gauche. On ne marche dessus qu'une minute. Repérer d'abord une piste à droite qu'on ne prend pas, puis s'engager sur un sentier également à droite et toujours balisé jaune.

Un peu plus haut, on coupe une piste puis on commence à monter dans des zones rocheuses et les vues sur la vallée deviennent fort belles. A noter une intéressante portion de sentier entièrement construite par la main de l'homme .

Après cette partie très agréable sur ce sentier en balcon, la fin de la montée est moins passionnante dans les buis. Finalement, on arrive à un vrai carrefour (1 h 45). Prendre à gauche avec les balisages PR et GR.

Rapidement, le sentier évite un mas par la droite puis on récupère la piste d'accès à ce mas qu'on prend à droite. On va alors suivre pendant un quart d'heure ce grand chemin qui monte et descend dans une végétation typique des plateaux calcaires (chênes caducs, buis, prunelliers, etc.) , traverse quelques clairières et atteint un nouveau mas en ruines (à noter en route une bifurcation où il faut aller à gauche, ici le balisage est insuffisant). Une centaine de mètres après ces ruines, tourner à gauche sur un autre grand chemin, toujours avec le GR et le PR.

Le parcours se poursuit sur ce plateau à peine vallonné, le chemin herbeux n'est pas désagréable. Cela dure 20 minutes puis on débouche sur un grande piste. Là, c'est beaucoup moins bien. Il faut maintenant marcher un petit quart d'heure sur cette piste et à la fin on est bien content de la quitter pour un chemin sur la gauche, toujours GR et PR (2 h 35). Il était temps car cette traversée du plateau devenait limite chiante.

Maintenant, on est sur un chemin qui descend et après huit minutes, il se transforme en sentier. La descente continue puis on poursuit par un raidillon en montée et on arrive alors à un point de vue vraiment remarquable. D'ici, la vue s'étend jusqu'à la mer et la plaine par-dessus les monts de St Guilhem. On voit le plateau des Lavagnes en contrebas, le Monthaut dominant le vallon de Font Basse, l'échancrure entre le Pic St Loup et l'Hortus et enfin l'axe de la vallée de la Buèges avec St Jean, son rocher, la Séranne, etc.

Passé ce lieu de pause obligatoire (rochers plats pour s'asseoir), on attaque la descente caillouteuse en direction du plateau des Lavagnes. En bas, on laisse le Mas Aubert sur la gauche et en suivant toujours le balisage jaune et GR, on rejoint la route (3 h 20). Cinquante mètres avant la route, on aura laissé le GR partir à droite. A la route, on va à gauche avec le balisage jaune.

Marcher 5 minutes sur cette route déserte qui monte pour atteindre le petit col des Lavagnes. De là, magnifique vue dans l'axe de la vallée . Puis on descend encore 5 bonnes minutes sur cette route qui fait une épingle à gauche. Cinquante mètres après, la quitter pour un sentier en épingle à droite, balisé en jaune.

Le sentier longe d'abord des friches sur la gauche puis entre en forêt. Il devient alors très joli. Du fait de son encaissement et de son exposition, ce vallon de Font Basse concentre l'humidité. On y trouve ainsi d'agréables sous-bois herbeux ou couverts de lierre, tout cela sous l'ombre des pins et des buis.

Une de mi-heure et on arrive à un carrefour. Un sentier part à droite en montée, on ne le prend pas, on continue tout droit en descente sur le chemin le plus large, toujours balisé jaune.

Encore une demi-heure dans le même type d'environnement et on arrive à un ruisseau qu'on doit traverser (4 h 35). Le coin est très joli mais le passage est parfois délicat en période de grosses eaux ! Une fois sur l'autre rive, à la fourche, vous prenez le sentier de gauche. Marcher trois minutes et ATTENTION, à hauteur d'un poteau, il faut traverser un petit ruisseau à droite afin de rejoindre le départ d'un grand chemin bien visible de l'autre côté.

Ce chemin devient ensuite une piste carrossable puis, à la hauteur d'une maison isolée, devient une routelette goudronnée. Suivre cette routelette, un peu fastidieuse, pendant une vingtaine de minutes.

Finalement, on arrive au carrefour avec la route St Jean-Pégairolles. On prend à gauche, on passe le petit pont puis on va à droite en direction de la source de la Buèges et on rejoint le parking (5 h 10).

Accès et parking

Se rendre au Causse de la Selle. Prendre alors la direction de St Jean de Buèges.

En bas de la descente, prendre la D122 à gauche direction Pégairolles de Buèges. Faire environ 3 Km.

Alors qu'on aperçoit Pégairolles perché sur sa colline, tourner à droite direction Le Méjanel, source de la Buèges. Rouler jusqu'au parking de la source et stationner. Avant de débuter la rando, aller jeter un œil au magnifique site de la source de la Buèges (vous pouvez aussi y aller après la rando !).

Terrain

Parcours presque entièrement balisé en jaune (c'est un PR qui s'appelle Séranne Pontel mais il tourne à l'envers, une seule différence, c'est tout à la fin).

Dans ce secteur, les sentiers sont souvent caillouteux. C'est le cas du chemin de montée et du début de la descente aux environs des Lavagnes. En revanche, le sentier du vallon de Font Basse est beaucoup plus reposant.

Longueur et dénivelée modérées pour ce parcours.

Paysage

Pégairolles de Buèges est un de mes endroits favoris pour randonner dans la zone Garrigues. De nombreux circuits passent par ici. Pour celui-ci, il s'agit d'aller en direction du plateau des Lavagnes de façon à dominer la vallée, puis à parcourir le magnifique et sauvage vallon de Font Besse.

Tout le début du circuit est agréable avec le parcours des petits chemins aménagés autour de Pégairolles et la traversée de ce village que vous pourrez visiter plus profondément à l'occasion. La montée offre ensuite des vues magnifiques sur la vallée dans son ensemble.

En revanche, une fois sur le plateau, on s'ennuie un peu et il est heureux que le long trajet sur piste se termine par un point de vue exceptionnel à l'amorce de la descente sur le Mas Aubert.

Une fois passé le plateau des Lavagnes, on plonge dans le vallon de Font Basse et sa magnifique pinède pour un retour confortable mais lui aussi un peu longuet, notamment tout à la fin sur la petite route.

Epoque

Je vous recommande d'éviter les mois au cours desquels les jours sont les plus courts car vous ne verrez pas le moindre rayon de soleil lors de toute la descente dans le vallon, très encaissé. Eviter également les mois d'été lorsque les fortes chaleurs rendent la montée à découvert trop pénible.

Donc, une bonne balade de mi-saison.

Fréquentation

Malgré la présence de différents balisages (bleu, PR, GRP, GR), pas beaucoup de monde sur ce circuit.

Eau

Non.

Raccourcis

Non.

Avertissement

Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages. Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.