Le Cirque de Labeil : le résumé

explicationsA faire absolumentRandonneur moyen
La note des internautes : 16.75 - Nombre de notes : 65
Secteur géographiqueGarrigues
Carte IGN2642O
explicationsDate de mise à jour10/04/2017
explicationsDurée4 h 30
explicationsDénivelée700 m
explicationsPériode recommandéemai juin

Le Cirque de Labeil : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Attention : Du fait du mauvais fonctionnement du serveur de Free, les diaporamas plantent régulièrement, je vous prie de m'en excuser.

Du parking, prendre la route en direction du cirque de Labeil. Marcher environ 5 minutes et quitter la route pour franchir une passerelle sur la droite.

La rivière franchie, continuer en face sur un sentier toujours balisé jaune. Ce sentier se faufile dans les olivettes, les vignes et la chênaie puis débouche sur une piste après à peine dix minutes.

Prendre à gauche. Peu après, à une fourche, prendre la branche de droite. Continuer avec une vigne à main droite. Avancer jusqu'à une cabane en bois. A gauche de celle-ci, un sentier démarre.

Le sentier, toujours bien balisé, monte puis redescend pour traverser le lit d’un ruisseau après une dizaine de minutes. Il remonte à nouveau dans une belle garrigue puis effectue quelques montagnes russes et après un bon quart d'heure, rejoint le lit d’un autre ruisseau qu’il longe brièvement.

On traverse le ruisseau et une ascension régulière débute alors. Au fur et à mesure qu’on gagne de l’altitude, les vues se font plus belles. On est dans une belle garrigue faite de petits chênes, de buis, de genêts, de coronille, d’amélanchiers, de cornouillers, de chèvrefeuille.

Finalement, on atteint un replat herbeux (1 h 15) depuis lequel on bénéficie de vues splendides en direction des cirques environnants. On est vraiment dans un paysage typique du Lodèvois.

Il faut maintenant suivre une sente dans l’herbe et les buissons en s’appliquant à bien suivre le balisage.

Puis le sentier devient tortueux et rocheux, se faufile dans une belle forêt avec de jolies vues sur la gauche et de sympathiques falaises sur la droite . Plus loin, on avance sur une large vire, magnifique.

On atteint ensuite un panneau indiquant qu'on est au Bois Blanc. On poursuit par une courte descente en lacets. Plus loin, on traverse des chaos rocheux et une forêt sombre et moussue.

On passe ensuite à proximité d’une source captée et quelques minutes plus tard, on débouche sur une route (2 heures).

En descendant la route à gauche, on va vers la grotte de Labeil qu’on peut visiter. Mais pour continuer le parcours, il faut prendre la route à droite en montée. Marcher une centaine de mètres sur la route puis la quitter pour un sentier à gauche dont le départ est marqué par un panneau indicateur.

On est sur un sentier qui passe entre les falaises et les maisons. Peu après avoir dépassé celles-ci, on atteint un carrefour avec un vieux panneau indiquant Lauroux 2 h 30. Un sentier descend à gauche, on l'ignore, et on continue tout droit avec le balisage jaune.

Un petit mot sur le sentier qui descend à gauche. Surligné en rouge sur la carte IGN, il peut vous attirer. Tout d'abord, sachez qu'il ne s'agit pas d'un raccourci, vous gagnerez cinq minutes au maximum. Ce sentier est très joli, surtout au début, mais moins que celui du parcours nominal. Mais surtout, sa viabilité est incertaine en saison humide. En effet, il passe au pied des falaises, dans la zone des marnes imperméables, et c'est là que toute l'eau du causse ruisselle. Donc à éviter en dehors des périodes d'été ou de longue sécheresse.

On s’engage alors sur une magnifique vire boisée, avec plein de vide à gauche (mais pas impressionnant du tout compte tenu de la végétation) et de superbes falaises à droite. Les vues vers la vallée sont superbes. On évolue ainsi pendant une petite dizaine de minutes puis on quitte la vire pour pénétrer sur le causse.

La forêt est ici magnifique, principalement hêtraie. On en sort en cinq bonnes minutes pour déboucher sur une piste qu’on prend à gauche.

On évolue une bonne dizaine de minutes sur cette piste puis on atteint une zone de picnic avec tables et barbecue. L’endroit parfait pour une pause déjeuner (2 heures 35).

A cet endroit, la piste tourne à droite. On continue tout droit, exactement dans le même axe que la piste qu'on vient d'emprunter et on trouve rapidement le départ d'un sentier balisé jaune. Le parcours dans la forêt va maintenant être un régal . Magnifiques arbres, jolis sous bois, rochers de formes diverses, sentier bien tracé, tout pour plaire.

Après un gros quart d’heure dans cette ambiance, la forêt laisse place à quelques clairières et on atteint un portillon suivi d'un panneau indicateur. Aller tout droit direction Lauroux.

On débouche sur le causse, parsemé de magnifiques rochers aux formes diverses. Au printemps, en période de floraison, c’est carrément paradisiaque .

Après une dizaine de minutes de traversée, le sentier commence à descendre. Puis, à l'approche d'une pinède, il coude brusquement à gauche et descend fortement. Deux minutes de descente et il coude cette fois-ci à droite.

On traverse une pinède puis on rejoint un grand chemin caillouteux qu'on emprunte à gauche en descente.

La descente nous amène à une grande et moche piste blanche. La prendre à droite. On arrive de suite à un replat avec un panneau indiquant qu'on est au Frontal (3 h 35). D'ici, on peut faire un aller-retour à un point de vue indiqué comme se situant à 300 m aller-retour. Je crois bien qu'il y a un peu plus. Le point de vue sur Lauroux est sympa mais ne vous sentez pas obligé d'y aller.

Du Frontal, on descend la piste pendant cinq petites minutes et dans un virage à droite, on la quitte pour un sentier à gauche, bien balisé mais dont l'accès est rendu difficile par les rochers poussés là méchamment par le bulldozer qui a tracé la piste.

Le sentier de descente est agréable, mais sans plus. Sur le bas, il devient plus sympathique et finit par tomber sur une piste. Aller à gauche sur quelques mètres puis plonger à droite dans les buis, toujours avec le balisage jaune.

Rapidement, on quitte les buis pour l'herbe et on trace ensuite horizontalement dans une friche, en contre haut d'une piste sur la droite.

Finalement, on rejoint la piste en question au moment où elle devient une routelette goudronnée. Marcher deux minutes sur cette route puis la quitter pour un chemin en biais à droite peu avant une vigne.

Ce chemin devient ensuite une route, fait deux épingles puis entre dans le village.

Dans les maisons, quitter la route pour un escalier sur la droite, en suivant bien le balisage jaune. En bas de l'escalier, quitter le balisage jaune pour prendre à gauche.

Passer devant les lavoirs et rejoindre le parking (4 h 30)

Accès et parking

Sur l’A 75, prendre la sortie 52 Lodève Nord, Soubes.

Au rond point, prendre à gauche Lauroux, Poujols.

Ensuite, aux différents carrefours, suivre toujours la direction de Lauroux.

Arrivé à Lauroux, passer un premier pont, faire quelques centaines de mètres dans le village et arriver à un second pont, métallique celui-ci. Prendre la rue à droite juste avant le pont et stationner sur le parking.

En saison ou lorsque ce parking est plein, il existe un parking spécial randonneurs, situé à côté du cimetière, accessible par une petite route à gauche avant l'entrée de Lauroux.

Terrain

Randonnée sans difficulté particulière. Dénivelée et longueur raisonnables, sentiers assez faciles, balisage jaune omniprésent donc pas de risque de se tromper.

Bon équilibre général : montée progressive, longue partie plus ou moins horizontale avec zone de picnic idéale située à un peu plus de la moitié du parcours, descente progressive.

Paysage

Ce circuit est proposé par l’office du tourisme de Lodève. Je me suis contenté de le reprendre sans y toucher car il n’y a vraiment rien à changer.

Il s’agit d’une boucle absolument magnifique, au cours de laquelle vous ne vous ennuierez pas un instant tellement les paysages sont changeants.

Après quelques montagnes russes dans la vallée au milieu des olivettes, des vignobles et de la garrigue et dans une ambiance de cirques calcaires typique du Lodévois, vous vous élèverez progressivement jusqu’au pied des falaises en profitant de vues de plus en plus belles.

Puis un long passage sur une vire plus ou moins marquée précèdera l’arrivée sur le plateau.

Vous entamerez alors un splendide parcours dans une forêt sombre au milieu de chaos rocheux.

A la sortie de la forêt, un passage sur le causse parsemé lui aussi de chaos rocheux précèdera une descente progressive.

Celle-ci se fera d’abord par un sentier agrémenté de belles vues puis par une piste et enfin par un joli sentier arboré.

Epoque

Mai et juin sont incontestablement les meilleurs mois, notamment pour profiter de la floraison sur le causse.

Novembre, avec les couleurs d’automne de la chênaie, est bien aussi.

Fréquentation

Circuit désormais devenu classique et assez fréquenté.

Eau

Non.

Raccourcis

Après la grotte de Labeil, raccourci possible en suivant les panneaux (gain de temps environ 1 heure).

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.