Bonperrier : le résumé

explicationsMérite un effortRandonneur moyen
La note des internautes : 16.27 - Nombre de notes : 11
Secteur géographiqueCévennes
Carte IGNTop25 2741 ET
explicationsDate de mise à jour10/04/2017
explicationsDurée5 h 25
explicationsDénivelée800 m
explicationsPériode recommandéeseptembre novembre

Bonperrier : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Attention : Du fait du mauvais fonctionnement du serveur de Free, les diaporamas plantent régulièrement, je vous prie de m'en excuser.

Du parking, redescendre la route par laquelle on est arrivé puis prendre de suite en épingle à gauche une routelette direction St Thomas etc. Cette routelette fait rapidement une épingle à droite puis arrive à une maison appelée Tronquisse. Ici, carrefour, aller tout droit direction Ranc de la Lauze, St Thomas. Une minute et nouveau carrefour, prendre direction Ranc de la Lauze. On arrive au Ranc de la Lauze. Passer entre les maisons et atteindre l'extrémité de la route. Un sentier démarre alors en biais à droite et en descente.

Quelques prés puis le sentier entre en forêt. Joli parcours puis sortie dans les traversiers. On est au milieu des champs d'oignons doux des Cévennes. Le sentier franchit un pont puis remonte en forêt et débouche sur la route. Emprunter la route à gauche puis la quitter après 50 m pour un chemin qui monte à droite. Attention, au moment de la rédaction de ces lignes, la route est en travaux et il se peut que le cheminement évolue. Toutefois, les sentiers empruntés sont des chemins publics et on peut espérer que la continuité sera assurée.

On a donc quitté la route, une petite montée et on arrive à une fourche où on prend le sentier de droite qui démarre à l'angle d'un abri en pierre. Une minute sur ce sentier et on arrive à des maisons. On débouche sur une routelette qu'on emprunte à droite en montée. Trois ou quatre minutes de montée et on atteint une route qu'on traverse. En face, on poursuit sur notre routelette mais on est maintenant accompagné par un balisage GR.

Encore trois ou quatre minutes et la routelette se termine. On poursuit par un sentier en forêt. Celui-ci, toujours balisé GR, est d'abord assez pentu et dégradé puis s'améliore. Plus haut, il devient carrément sympathique avec en plus de belles vues sur la droite en direction de l'Aigoual.

Après une petite demi-heure de sentier, on rejoint une route qu'on prend à gauche. Marcher trois minutes sur la route puis la quitter juste après un panneau chute de pierres, et juste avant un panneau jaune indiquant Bonperrier. On emprunte alors un sentier très caillouteux en biais à droite, abandonnant ici le GR (provisoirement).

Un peu plus haut, le sentier passe entre deux maisons du Mas Gibert. Juste après avoir dépassé celle de gauche, ignorer une piste à gauche, puis un chemin à gauche dix mètres plus loin et faire encore vingt mètres. A ce moment, le chemin sur lequel on se trouve commence à descendre. On trouve alors le départ d'un sentier, à gauche lui aussi, qui démarre par quelques marches dans les rochers. Prendre ce sentier.

On monte pendant une vingtaine de mètres puis on arrive au niveau d'une épingle de la route. Juste avant, prendre un sentier à droite. Continuer à monter, couper deux fois la route. Noter au passage un robinet d'eau potable adossé à une maison et qui a l'air en libre service (à confirmer)(1 heure). On a maintenant retrouvé le balisage GR. On est sur un large chemin d'abord caillouteux, rocheux et raviné, puis plus herbeux, au milieu de châtaigniers, chênes verts et chênes caducs assez clairsemés, laissant apparaître le paysage sur la droite. Belles vues vers le Sud . Petit à petit, les fougères et la bruyère deviennent prédominants. En septembre, les couleurs sont magnifiques.

On chemine d'abord dans le versant Sud-est puis le sentier change de direction et on se retrouve dans un versant Nord-est qui ouvre de nouvelles perspectives.

En quelques minutes, on atteint un col. Carrefour. Aller à gauche (à droite, c'est retour Favières). De suite après, nouveau carrefour avec des panneaux et aller encore à gauche, direction Bonperrier.

Après le col, on profite alors de vues magnifiques vers le Sud . Une dizaine de minutes après, on dépasse une source non captée, donc pas facile de prendre de l'eau. On continue cette magnifique traversée et à la fin, on atteint Bonperrier et ses prairies (2 heures). Très belles vues vers le Nord jusqu'au Mont Lozère.

En prenant la piste de droite, on raccourcit le parcours en rejoignant directement le col de l'Homme Mort par les crêtes. Pour le parcours normal, on prend la piste sur la gauche pendant 100 mètres, puis on la quitte pour une trace qui part à droite le long d'une clôture et sert de raccourci et on retombe 50 m plus loin sur la piste qui passe en dessous. Descendre à droite sur cette large piste dans un paysage de fougères et d'arbres dispersés. En cours de descente, on remarque qu'on est accompagné par un balisage jaune. Après un quart d'heure de descente, ne pas prendre à droite une piste en montée mais faire alors bien attention car il faut quitter la piste quelques dizaines de mètres plus loin au niveau d'un poteau téléphonique avec une croix jaune dessus.

On quitte donc le balisage jaune pour un sentier en biais à droite qui suit la ligne téléphonique.

En quelques minutes, on atteint les premières maisons de La Bessède. Passer entre une maison en pierres et un abri en planches, descendre un peu, traverser un ruisseau puis atteindre un groupe de maisons. Ici, prendre un sentier à droite juste avant la première maison.

Passer ensuite au-dessus du pittoresque village avec ses traversiers pour potagers et arbres fruitiers. Puis le sentier s'élève en traversée, offrant de très jolies vues sur l'ensemble du vallon. Après une vingtaine de minutes, on change de versant et on pénètre dans la châtaigneraie.

On entame une traversée en versant Nord sur un sentier pas toujours facile. Après un petit quart d'heure, on arrive à un carrefour. Aller en face direction col de l'Asclier. On est maintenant sur le GR et on continue ainsi pendant un nouveau petit quart d'heure. On arrive alors à un brutal changement de direction et le sentier se met à monter furieusement dans la pente. Bien suivre les balises GR.

Après vingt bonnes minutes de cette montée sévère, on atteint la crête au niveau d'une piste qu'on emprunte sur la gauche pendant cent mètres, jusqu'au Col de l'Homme Mort (quel joli nom) où on pourra faire une pause réparatrice afin d'admirer l'étendue du panorama (3 heures 30).

Au col, on prend à droite direction Notre Dame de la Rouvière. On entame une petite descente et après avoir visité une hêtraie relique assez surprenante en ce lieu, on traverse un paysage dégagé où, une fois encore, fougères et bruyères colorent le versant complet de la montagne en orange et mauve au mois de septembre. Le reste de l'année, même sans les couleurs, la grandeur du paysage s'apprécie quand même !

Après trois quart d'heure de ce long parcours balisé en jaune, on rejoint l'extrémité d'une piste à un col. Table de picnic. Poursuivre tout droit direction Ardailles.

Une dizaine de minutes après, à une bifurcation, prendre à gauche direction Puech Sigal. En continuant à descendre, on retrouve les chênes verts et les châtaigniers puis, en vue de Puech Sigal, on rejoint un tracé plus large qui traverse les prairies joliment plantées de cerisiers. On atteint finalement les maisons. Jeter un oeil au village bien rénové.

Prendre la petite route à droite, noter un banc et un robinet d'eau potable à cet endroit (4 h 45). On récupère ici un balisage GR. Marcher cent mètres sur la route puis, dans un virage à droite, quitter cette route pour un sentier en biais à gauche en descente. Petit panneau Notre Dame de la Rouvière.

On effectue alors une agréable descente dans les châtaigniers sur un sentier souvent caladé mais parfois bien raviné. Après une bonne vingtaine de minutes de descente, on croise une piste.

Continuer en face. Descendre encore cinq bonnes minutes et on débouche au terrain de foot et aux premières maisons. Continuer à descendre en suivant le balisage jaune et GR. Déboucher sur la route et l'emprunter à droite pour retrouver le parking (5 h 25).

Accès et parking

De Ganges, prendre la route du Vigan (D999) puis, à Pont d'Hérault, celle de Valleraugue (D986). Au Mazel (9Km après Pont d'Hérault), tourner à droite sur la D323 pour monter à Notre Dame de la Rouvière.

Rouler environ 2Km et, au carrefour à l'entrée du village, stationner au parking sur la droite.

Terrain

Les sentiers sont bien tracés et pas trop difficiles à suivre. Toutefois, leur revêtement laisse parfois sérieusement à désirer. Le balisage est par moments insuffisant.

Paysage

Cette randonnée se déroule à la frontière des Cévennes méridionales riantes et chaleureuses (vallée de l'Hérault) et des Cévennes plus austères des Gardons. Cohabitent ainsi le granite et le schiste. On comparera ainsi deux types d'habitat différents, presque deux modes de vie.

Le terrain souvent dégagé offre de jolies vues plongeantes sur les fonds de vallée et vers le lointain, aussi bien versant Sud que versant Nord, procurant sur la majeure partie du parcours une grande impression d'espace.

Epoque

Septembre est le meilleur mois pour profiter des couleurs mauve et orange de la bruyère et des fougères qui garnissent les pentes. Préférer le début ou surtout la fin de journée, les éclairages sont particulièrement bons à ce moment là. Favoriser aussi un temps clair pour profiter des vues lointaines.

Novembre est bien aussi pour les couleurs de la forêt.

Une belle journée d'hiver peut aussi être un bon choix. On se réchauffera alors au soleil dans ces pentes bien exposées et peu arborées tout en admirant les crêtes enneigées de l'Aigoual ou du Mont Lozère.

Fréquentation

Parcours assez fréquenté car il y a beaucoup de circuits balisés dans ce secteur. Mais jamais de surpopulation.

Eau

Robinet (sous réserve) à 1 heure. Robinet à 4 h 45.

Raccourcis

De Bonperrier au col de l'Homme Mort directement (gain de temps : environ 45 minutes).

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.