Le Pic de Vissou : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur confirmé
La note des internautes : Non significatif - Nombre de notes : 1
Secteur géographiqueGarrigues
Carte IGNTOP25 2643OT
explicationsDate de mise à jour02/06/2018
explicationsDurée4 h 25
explicationsDénivelée600 m
explicationsPériode recommandéeavril mai octobre novembre

Le Pic de Vissou : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

S’engager sur la piste qui démarre de la route et qui longe notre parking à main droite. Après six ou sept minutes, on dépasse une ruine sur la droite. Marcher encore deux minutes et au poteau indicateur, prendre un chemin sur la gauche, direction Cretes du Vissou.

Longer une vigne à main droite puis poursuivre sur un sentier qui pénètre en sous bois (peu visible, balisage insuffisant à cet endroit). Ce joli sentier arboré longe la vigne en contre bas à notre droite tandis que sur notre gauche, on devine la falaise de travertin édifiée par la source de l’Estabel (étonnant).

A l’extrémité de la falaise, on sort du couvert végétal et on s’élève de quelques mètres pour déboucher sur un replat (jolie capitelle sur la gauche) et rejoindre une piste.

On prend cette piste à gauche. Cinq minutes et on traverse une petite route, continuer en face sur la piste. Encore cinq minutes et la piste horizontale fait un virage à droite et se met à monter. Une petite dizaine de minutes de montée et on atteint l’extrémité de la piste. Poursuivre sur un bon sentier qui pénètre dans un sous bois touffu.

On évolue un quart d’heure sur ce sentier qui devient un peu moins arboré et qui est ponctué de tremplins de saut pour VTT, puis à un carrefour on ignore le sentier de gauche qui est réservée aux VTT et on continue tout droit. Peu après, notre sentier tourne à gauche et se met à monter, puis il débouche sur une piste. La traverser et continuer sur le sentier en face. Quelques mètres et on retrouve la piste, on la prend cette fois à gauche (1 heure).

La piste s’élève puis devient horizontale et on découvre alors un vaste panorama sur notre droite, avec notamment le Vissou (notre objectif) et en arrière-plan le Mont Liausson. On marche depuis 25 minutes environ sur la piste et on va bientôt passer sous une ligne électrique. Quarante mètres avant cette ligne, il faut quitter la piste pour un sentier sur la droite dont le départ est peu visible au printemps ou en été car masqué par la végétation.

Une fois sur le sentier, pas de difficulté, il est bien tracé. Il nous offre dans sa première partie horizontale de belles vues sur la droite. Après à peine dix minutes, à un carrefour on pend à gauche et on entame la deuxième partie du sentier, désormais en descente.

Dix bonnes minutes de descente, d’abord à découvert puis en sous bois et on traverse un ravin. Ici, l’ancien chemin qui continuait tout droit et rejoignait le Mas Boussière est désormais fermé et un nouveau sentier a été taillé dans la végétation. On prend donc ce nouveau sentier à droite.

Après une courte descente, il traverse de nouveau le ravin puis effectue une traversée horizontale. Trois ou quatre minutes et il plonge brutalement sur la gauche. Descente très raide qui nous mène de nouveau au fond du ravin et on le traverse pour la troisième fois. Encore deux minutes de sentier et on débouche sur une petite route. On la prend à gauche.

Après quatre minutes sur cette route, on remarque la route du Mas Boussière qui arrive de la gauche, on continue encore trois minutes et juste avant de franchir un pont, on quitte la route pour un sentier qui plonge sur la droite, lui aussi peu visible au printemps ou en été à cause de l’abondance de la végétation. Une minute de descente et on traverse à gué le ruisseau (joli site quand il y a de l’eau)(2 heures).

On continue ensuite sur un sentier très arboré, parfois complètement envahi par la végétation car manifestement peu fréquenté (quelques coups de sécateur seront les bienvenus, merci !). Après dix bonnes minutes, on tombe sur un carrefour, on prend la piste de gauche en montée. Deux minutes de montée et la piste redescend. Cinq minutes de descente puis de parcours horizontal et on traverse un ruisseau. Une minutes après, ignorer une piste à droite, continuer tout droit. On arrive à l’extrémité de notre piste, réservoir d’eau sur la droite.

Ici, c’est un peu compliqué. On continue sur le sentier qui prolonge la piste mais après une vingtaine de mètres, on bifurque à droite pour traverser un ravin. Alors on attaque une montée extrêmement raide sur des dalles rocheuses, cela ne ressemble pas à un sentier mais pourtant c’est bien là ! A éviter par temps humide !!!

Heureusement, ce raidillon ne dure que trois ou quatre minutes et on est rassuré en observant en haut de notre montée qu’il y a un panneau de randonnée, cela prouve qu’on ne s’est pas trompé et qu’il ne faudra pas redescendre !

Au panneau, on tombe sur le PR et on prend le sentier de gauche qui monte. On est donc maintenant accompagné par un balisage jaune et on attaque la montée au Vissounel, elle aussi va s’avérer plutôt sévère ! On remarque au passage qu’après avoir effectué la majeure partie de la rando en terrain schisteux, on est maintenant en terrain calcaire.

Les amateurs de géologie seront intéressés d’apprendre qu’il s’agit ici d’un calcaire du dévonien, antérieur au schiste sur lequel il repose et qu’on est donc en présence d’une inversion des couches géologiques. Ils se rapprocheront des livres spécialisés pour en trouver l’explication qui est fort intéressante. D’ailleurs, ce secteur de l’Hérault est particulièrement réputé auprès des géologues pour la complexité et l’originalité de la disposition de ses reliefs.

Il faut plus de 20 minutes d’effort pour atteindre le haut de la montée, mais en se retournant on profite de vues de plus en plus belles et cela aide à avaler la difficulté. En haut, on est au Vissounel et on découvre maintenant la suite du parcours avec le Pic de Vissou en point de mire.

Un agréable replat nous mène en dix minutes à une fourche où on prend la branche de droite qui débouche rapidement dans une clairière en forme de dôme herbeux. C’est un terrain d’aéromodélisme (planeurs télécommandés). Deux tables de picnic (dont une est bien cachée) et trois bancs vous attendent pour un moment de contemplation du paysage (3 heures).

On repart ensuite en direction du Vissou, on laisse sur la droite un panneau PR et un sentier qui descend à droite (raccourci possible), on dépasse l’aire d’envol des parapentes (tables de picnic ici aussi) puis on rejoint une piste (parking parapentistes). Continuer en face sur un sentier balisé jaune qui se met à monter.

Nouvelle montée pentue mais moins raide que celle du Vissounel et en un peu plus d’un quart d’heure (bien suivre le balisage jaune) on atteint le sommet du Pic de Vissou (table d’orientation puis tour de guet). Beaucoup de gaz côté Sud, vue lointaine vers la plaine et jusqu’à la mer, vues vers le Nord avec notamment le Liausson et le village de Moureze. On suit le fil de la crête et à son extrémité Est, on rejoint une autre table d’orientation.

Ici, on s’engage sur la piste en descente, on fait une épingle à droite puis une épingle à gauche et vingt mètres après celle-ci, on prend à droite un sentier qui descend. Deux minutes et à un carrefour, on prend à droite avec le balisage jaune. On entame une descente très agréable dans une végétation basse permettant des vues lointaines vers l’Est et le Nord.

Un peu plus de 10 minutes et on laisse sur la droite un panneau explicatif puis le sentier entre en forêt et atteint un carrefour. Prendre à droite toujours avec le balisage jaune. Notre sentier, très bien tracé, descend tranquillement dans un joli sous bois. Cela dure une bonne vingtaine de minutes et finalement on débouche sur une piste. On la prend à droite.

Deux minutes de piste et on note sur la droite un sentier, c’est l’arrivée du raccourci. Désormais, on se laisse descendre sur cette piste au milieu des vignes. Une douzaine de minutes et il faut quitter la piste dans un virage à gauche (à cet endroit, la piste traverse un ruisseau puis remonte à la route). Attention, le balisage est manquant à ce carrefour. On en termine par cinq minutes de joli sentier et une traversée de rivière et on débouche directement sur le parking (4 h 25).

Accès et parking

Sur la D908 depuis Clermont l'Herault en direction de Bedarieux, après avoir dépassé Villeneuvette, tourner à gauche sur la D15 direction Cabrières, Roujan.

Rouler environ 4,5 Km. Franchir un pont puis stationner sur le parking sur la droite immédiatement après le pont. Panneaux de départ de rando.

Terrain

Durée et dénivelée raisonnables mais cotation « randonneur confirmé ». En effet, outre les quelques difficultés d’orientation (départs de sentiers peu visibles notamment) ; il y a sur ce parcours de nombreux passages raides, voire très raides, nécessitant un pied sûr.

Paysage

Avec ses faux airs de petit Pic Saint Loup, le Pic de Vissou est un sommet qu’il faut avoir à son tableau de chasse. Le CDRP34 propose un beau circuit (PR), appelé les Crêtes du Vissou, c’est de ce parcours que je me suis inspiré. Inévitablement, j’y ai ajouté un peu d’originalité avec un passage par le massif des Cayraignasses, hors sentiers balisés, permettant des vues avec un peu de recul sur l’ensemble Vissou-Vissounel.

Epoque

Avril mai avec la garrigue qui commence à fleurir. Octobre novembre avec les couleurs d'automne, notamment dans les vignes.

Eviter juin à septembre, chaud et sec. Eviter l'hiver car certains passages très raides peuvent ête dangereux par temps humide et froid.

Fréquentation

La partie balisée PR est assez fréquentée, le reste du parcours pas du tout, sauf par les chasseurs en saison.

Grosse fréquentation du site de parapente les jours où ça vole.

Eau

Non.

Raccourcis

Avant le décollage parapente, sentier qui descend et qui évite le sommet (dommage !). Gain de temps une bonne demi heure.

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.