Saut de Vezoles : le résumé

explicationsA faire absolumentRandonneur confirmé
La note des internautes : 17.23 - Nombre de notes : 30
Secteur géographiqueHt Languedoc
Carte IGNTop25 2444 ET et 2443ET
explicationsDate de mise à jour17/06/2017
explicationsDurée5 h 30
explicationsDénivelée600 m
explicationsPériode recommandéemai juin octobre

Saut de Vezoles : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Se diriger vers le village de Langlade et le traverser par des ruelles piétonnes et en suivant le balisage jaune. On quitte le village sur un chemin dans les châtaigniers. Puis on entame une montée qui va durer une vingtaine de minutes. Ensuite, une courte descente nous amène au torrent de Bureau qui à cet endroit est déjà assez encaissé mais c’est de la rigolade par rapport à ce qu’on va voir plus loin.

On franchit le torrent puis on attaque la partie la plus pénible du parcours, une montée dans une pente raide au milieu des dalles rocheuses. Il n’y a pas vraiment de sentier, il faut bien lever la tête pour repérer les balises jaune et GR.

Après vingt minutes d’effort, on débouche sur un replat, il y a un point de vue sur la droite et on tombe sur un sentier parfaitement horizontal, c’est le sentier des Gardes. On le prend à gauche.

Il effectue alors une traversée en balcon de toute beauté, dominant le torrent sur la gauche, tout cela dans un cadre grandiose. Une bonne dizaine de minutes de traversée et on rejoint le lit du torrent. On entame alors la partie la plus spectaculaire du parcours.

Dans un premier temps, on chemine rive gauche puis rive droite, on est proche de l’eau, on profite des petites cascades qui lèchent les rochers polis, c’est très agréable. Puis on arrive à un endroit où la rivière change de direction et alors là on change de catégorie (1 heure 10).

On est maintenant dans l’axe des gorges proprement dites et on découvre l’ensemble du cheminement du torrent depuis le saut de Vezoles trois cent mètres plus haut. Trois cent mètres de cascades quasi verticales. Une ambiance digne des Alpes, des Pyrénées ou de la Corse. A ce moment, on se demande d’ailleurs comment un sentier peut bien remonter ces gorges et ces cascades !

On attaque cette remontée en rive gauche, des escaliers taillés dans la pierre permettent de s’élever, un passage est d’ailleurs sécurisé avec une main courante. Puis on franchit de nouveau le torrent au pied d’une imposante cascade.

Du coup, pour franchir le ressaut de cette cascade, on s’éloigne du torrent sur un sentier raide et parfois en escaliers. On retrouve la rivière un peu plus haut et on arrive au pied d’une autre cascade, monumentale celle-ci. L’ambiance est ici à son maximum. On en profite car on va définitivement quitter le lit du torrent. En effet, à partir de là; la pente est vraiment trop raide et seule la pratique du canyoning permet de visiter les lieux.

La montée est vraiment raide et physique, essentiellement en escaliers mais avec des marches de 30 ou 40 cm de haut. Eprouvant. La progression s’effectue en sous bois de hêtres avec régulièrement des belles vues lointaines.

Il faut bien 20 minutes pour franchir ce passage et finalement on sort sur le plateau. Un dernier point de vue sur les gorges et on débouche sur une petite route. La traverser et poursuivre en face jusqu’au barrage (2 heures).

Depuis celui-ci, on découvre côté Sud le début de l'entaille façonnée par le Bureau dans le gneiss oeillé du Somail, mais on ne voit pas les cascades.

On franchit donc le barrage. De l’autre côté, prendre à gauche une piste balisée jaune. Cinq minutes et au carrefour, prendre à gauche une autre piste, toujours balisée jaune. Trois minutes et on sort de la forêt, on quitte alors la piste pour un sentier en biais à gauche, toujours jaune.

Agréable cheminement non loin de la rive du lac. Plus loin, on tangente deux fois la piste et finalement, on arrive à une aire de picnic ombragée puis on débouche sur un grand chemin. On le prend à gauche en descente. Il traverse une zone boisée puis retrouve plus ou moins le bord du lac. Le cheminement est toujours sympathique et après une dizaine de minutes, on arrive à une autre aire de picnic et à une piste. On la prend à gauche.

Trois minutes sur cette piste et on prend un sentier à gauche (peu visible malgré le balisage jaune). Cinq minutes sur ce sentier et on arrive à Camp Blanc (robinet mais indication eau non potable). On laisse la maison sur la gauche et on débouche sur une piste qu’on prend à gauche. Trois minutes de piste et, après avoir franchi un petit pont, on prend un chemin sur la gauche, toujours balisé jaune (2 h 35).

On est maintenant sur l’autre rive du lac et on va suivre le sentier balisé en jaune, alternant traversées de prairies, de forêts, de tourbières (passage sur caillebotis). Assez varié et jamais ennuyeux.

A noter au niveau d’une aire de picnic avec un grand panneau explicatif et des panneaux indicateurs de randonnée, il faut continuer tout droit avec le balisage jaune et ne pas aller à droite.

Cinq minutes après, à un autre carrefour, on tourne à droite brutalement en suivant le balisage jaune. Et 50 mètres plus loin, à une fourche, on prend la branche de gauche, mais cette fois-ci avec le balisage GR.

Une courte montée nous amène à la route qu’on traverse (3 heures 15). On continue à monter. En se retournant on bénéficie de vues sur le lac, puis on atteint un carrefour en T avec des panneaux.

Aller à droite, direction col des Bœufs par GR (point de vue en avançant un peu à gauche). Au carrefour qui suit immédiatement, on va à gauche et on retrouve un balisage jaune. Sept ou huit minutes sur un sentier rectiligne sans charme et on effectue un brutal virage à gauche.

Le paysage s’ouvre alors et tandis qu’on chemine au milieu de la bruyère, on découvre des vues lointaines sur toute la vallée en contrebas et au-delà. Un petit quart d’heure dans cette ambiance et on arrive à un belvédère indiqué par un panneau. Le site est aménagé et il offre une vue imprenable sur l’ensemble du site des gorges.

On repart sur un sentier en forêt qui nous amène en moins de cinq minutes à une piste. On la prend à gauche, direction Chemin des Légendes. De suite après, à un carrefour, on continue tout droit. Encore deux minutes et on arrive à la Fontaine des Cabanes (3 heures 50). Deux tables de picnic rustiques et pas toujours de l’eau à la fontaine.

Ici, on va quitter le balisage jaune provisoirement. Pour cela, il faut revenir 40 mètres en arrière sur la piste et prendre un sentier (à droite quand on revient de la fontaine) qui descend dans la pente et dont le départ est peu visible mais marqué par un point orange fluo sur un arbre.

En revanche, une fois sur le sentier, pas de souci, il est particulièrement bien tracé et agréable à marcher. Il descend progressivement dans la hêtraie.

On perd environ 100 mètres de dénivelée et alors là, ATTENTION, on rejoint un autre sentier qui vient de la droite. Ici, il ne faut pas continuer à gauche sur le sentier balisé point orange car il redescend dans les gorges du Bureau. Il faut prendre le sentier de droite qui remonte un poil et quelques dizaines de mètres plus loin, débouche dans une clairière qu’on devine depuis le carrefour des deux sentiers.

En vérité, ce n’est pas une clairière, c’est la zone de retournement d’une ancienne piste. On s’engage donc sur cette ancienne piste, pas belle du tout au début. On marche ainsi un petit quart d’heure et on arrive à un carrefour où on prend à gauche en descente. On récupère ici le balisage jaune.

Il n’y a plus qu’à le suivre jusqu’au parking. Je vous fais grâce des différents carrefours, tout est bien balisé. La descente s’effectue sur des pistes et des grands chemins, toujours bien ombragée, essentiellement dans une châtaigneraie (donc pas ombragée en hiver !).

En bas, on arrive à Falgouze qu’on traverse et finalement au parking (5 heures 30).

Accès et parking

Depuis Bédarieux, prendre la D908 direction St Pons. Neuf cent mètres après la sortie de Prémian, prendre à droite la D57E direction Ardouane, Langlade, Lignon. Ensuite, toujours suivre dirtection Langlade. La route atteint ce village au niveau d'une épingle à gauche. A la sortie de cette épingle, parking sur la gauche avec tables de picnic.

Terrain

Montée physique, voire sportive, avec notamment de nombreux escaliers dont les marches sont hors norme (!). Une fois sur le plateau, finis les efforts, le parcours devient très roulant. La descente s'effectue sur de grands chemins, donc sans difficulté particulière.

Tout le circuit (sauf un petit bout de sentier en début de descente) est désormais balisé en jaune mais ce sont deux PR différents. La boucle du bas s'appelle Le Chemin des Legendes et la boucle du haut Le Tour du Lac.

Paysage

Le clou du spectacle est bien sur la remontée des gorges du Bureau sur le sentier des Gardes. Le cadre est exceptionnel, c'est rien de le dire. C'est vraiment un spot dans la région. Le genre d'endroit où il faut absolument être allé.

Après ce hors d'oeuvre trois étoiles, vous enchainerez sur le tour du lac de Vezoles qui en vaut vraiment la peine. On ne s'y ennuie pas un instant (sauf les dix premières minutes sur la piste).

Avant d'attaquer la descente, un beau passage en bord de plateau vous offrira des vues magnifiques.

Enfin, le début de la descente s'effectuera sur un joli sentier en sous bois de hêtres, c'est une innovation. Après ce joli passage, il ne vous restera plus qu'à vous laisser glisser sur de grands chemins jusqu'à rejoindre l'arrivée.

Epoque

Le printemps est spectaculaire et l'automne est magnifique ! Au choix !

Fréquentation

Toujours du monde au niveau du lac, et un peu sur le sentier des Gardes.

Eau

Camp Blanc (2 h 30, indiqué comme non potable). Fontaine des Cabanes (3 h 50, pas toujours de l'eau).

Raccourcis

Ne pas faire le tour du lac (gain de temps : 1 h 15 environ).

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.