Rochers de Trenze : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur confirmé
La note des internautes : 17.38 - Nombre de notes : 8
Secteur géographiqueCévennes
Carte IGNTop25 2739OT
explicationsDate de mise à jour10/06/2006
explicationsDurée6 h 10
explicationsDénivelée1050 m
explicationsPériode recommandéemai juin

Rochers de Trenze : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Départ.

GPS 575839 4910919 480 m

Du parking, prendre la direction Villefort. On est dans la rue Gaston Deferre. Poursuivre ensuite dans la Grand Rue. Tourner à gauche sous un porche, prendre à droite en direction d'une place avec une croix au milieu puis s'engager à gauche en montée dans la rue Timothée où démarre un balisage jaune.

En haut, on coupe la grande route et on va en face. Une petite route goudronnée monte dans les châtaigniers et les pins et longe des propriétés avec de grands et beaux jardins boisés. On sort des dernières maisons dans les châtaigniers, les cèdres et les pins avec des sous-bois clairs, toujours en suivant le balisage jaune. Finalement, on atteint la fin du goudron.

GPS 574779 4911069 630 m

Au moment où la route devient piste, prendre le sentier qui part à gauche, toujours balisé en jaune. On s'élève dans les chênes et les châtaigniers avec des sous-bois herbeux . On coupe quatre fois la route. Ensuite, les genêts commencent à envahir les sous-bois. C'est le signe qu'on sort de la forêt. De fait, après quelques chênes rabougris, on se retrouve sur un replat dans les genêts, on passe une clôture puis on atteint un carrefour (45 mn).

GPS 573825 4911294 898 m

A droite, le GR va à Tourèves, à gauche c'est le Sentier de la Coste et on va en face en direction des Bastides. On entame une longue montée dans les genêts et les blocs de granit dans ce paysage toujours typique du versant Sud du Mont Lozère, sur un tracé régulier, souvent caladé et facile .

En haut, on atteint un replat herbeux et juste après, on coupe une piste (2 h 05). En face, le sentier très bien tracé dans les genêts effectue une traversée pour rejoindre en quelques minutes une piste qu'on prend à droite. On traverse la rivière et juste après, le GR part à droite. Néanmoins, on peut aller jeter un oeil aux belles constructions de granit du hameau des Bouzèdes .

On reprend donc le GR sous une ligne électrique, on passe près d'une maison, on effectue une montée, on franchit une clôture et une bonne centaine de mètres après, à un carrefour, on tourne à gauche, toujours en suivant le GR et la direction des Bastides.

GPS 572098 4912830 1338 m

La trace est maintenant plus étroite mais reste évidente. On dépasse une épaule orientée vers le Sud, puis une clôture, puis une prairie, puis une seconde épaule d'où on découvre une vue splendide sur Gourdouze et la partie Ouest du versant Sud du massif . Le sentier redescend alors franchement. Après quelques minutes, on atteint une bifurcation et on laisse le GR plonger à droite pour prendre une trace non balisée qui monte à gauche, panneautée Sentier de Gourdouze (2 h 55).

GPS 571132 4912543 1376 m

On commence par un sévère raidillon, puis on redescend, on passe une prairie avec un ruisseau, on remonte un peu pour traverser à flanc et on rejoint une autre crête au niveau d'un chaos rocheux. A partir de là, la trace se tient constamment à peu de distance des rochers de Trenze qu'on a à main droite. Elle est balisée en vert et bien marquée, sauf à un ou deux endroits lors de traversées de zones herbeuses.

On est sur une crête offrant une grande impression d'espace. On longe successivement plusieurs proéminences rocheuses et à la fin, quelques brèches dans celles-ci permettent de belles vues plongeantes vers Vialas. On atteint finalement la dernière proéminence et ceci marque le début de la descente (3 h 45). Ici, on peut aller au sommet de ce promontoire, on y aura un joli point de vue et des rochers plats pour poser un cul.

Revenu au sentier, on attaque alors la descente sur une trace assez nette. Toujours dans les genêts et les blocs de granit, on atteint un replat où le sentier vire franchement à gauche dans le versant Est. En suivant bien les balises vertes, on continue à descendre, on traverse un petit canal puis on le longe en l'ayant en contre haut, c'est original. Le doux bruit de l'eau nous accompagne un moment et ce qui est rigolot, c'est qu'on ne la voit jamais car elle se faufile au dessus de nous dans la végétation.

En bas, on traverse à nouveau le béal, on passe une clôture, on longe une petite maison, on descend encore un peu et on atteint un carrefour en T où on tourne à gauche en quittant le balisage vert.

GPS 573061 4910386 843 m

Deux minutes de montée et on atteint un nouveau carrefour où on prend à droite avec le balisage jaune. On traverse une nouvelle zone de genêts et on atteint un col au pied du Chastelas, amusant gros tas de cailloux . On note à cette occasion qu'on a quitté brutalement le monde du granit pour celui du schiste.

On poursuit sur le sentier balisé en jaune qui devient rapidement pentu et caillouteux. Finalement, arrivé au pied d'une petite falaise de quelques mètres de haut, le sentier s'arrête de monter et tourne à gauche.

GPS 573361 4910021 938 m

En levant le nez, on aperçoit une ruine qui marque le sommet. Pas la peine d'y aller. On entame donc la descente en suivant scrupuleusement les balises jaunes. Les arbres réapparaissent, bouleaux, chênes verts, pins. On traverse dans le versant Nord puis on remonte un peu pour rejoindre la crête et une vieille piste qu'on prend à gauche. Peu après, on rejoint une plus large piste qu'on prend à gauche en laissant le balisage jaune aller à droite (4 h 55).

GPS 573683 4909742 865 m

On la descend et au carrefour suivant on prend en épingle à droite. On entre dans la pinède châtaigneraie. Plus bas, la piste passe dans le versant Sud, fait une épingle gauche, repasse versant Nord puis tourne franchement à droite et on retrouve la pinède châtaigneraie de la forêt domaniale de l'Homol. Beaucoup plus bas, après une longue descente un peu monotone, elle fait une nouvelle épingle à gauche, dépasse une maison puis effectue une autre épingle droite. Puis à la sortie d'une courbe à droite, on prend un sentier balisé en jaune.

GPS 575664 4909874 579 m

On descend ce très bon sentier dans la pinède châtaigneraie jusqu'à la route. On tourne à droite, on marche quelques mètres sur le goudron pour reprendre le sentier à gauche, le long de la voie ferrée. Après avoir traversé la rivière, le sentier remonte vers la route.

Il ne reste plus qu'à marcher sur celle-ci jusqu'à la gare.

Accès et parking

Depuis Alès, prendre la D906 direction Genolhac et rejoindre ce village. Une fois passé le panneau d'entrée du village, prendre une petite route qui descend en biais à droite, indiquant la direction de la gare et descendre jusqu'à celle-ci pour stationner sur son parking.

Terrain

Les sentiers ne posent aucun problème, ils sont bien tracés et pas trop mal balisés. La seule difficulté provient de la longueur et surtout de la dénivelée supérieure à 1000 mètres.

Paysage

Ce parcours se déroule sur le flanc Sud-est du Mont Lozère , relativement débonnaire , à l'exception de quelques zones rocheuses. Les Rochers de Trenze en font partie. Longer par le haut ces belles parois granitiques est bien sûr un des objectifs de cette balade.

Par ailleurs, une grande partie du parcours s'effectuant dans les genêts, on a en permanence de jolies vues et une grande impression d'espace.

Néanmoins, ce long parcours est parfois un peu monotone, la végétation manquant de diversité. Heureusement, le début et la fin se déroulent dans une jolie forêt.

Epoque

C'est à l'époque des genêts en fleurs que vous apprécierez le mieux cette balade. Lors de la deuxième quinzaine de mai et pendant tout le mois de juin, c'est parfait, avec les petites fleurs dans les champs en supplément.

Plus tard en juillet, c'est encore pas mal mais le soleil tape fort dans ces versants Sud dénudés, alors choisissez une journée pas trop chaude.

Fréquentation

Assez faible. Un peu de monde en été, particulièrement entre Les Bouzèdes et Gourdouze.

Eau

Non.

Raccourcis

Non.

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.