La Tour Du Pin : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur confirmé
La note des internautes : 15.21 - Nombre de notes : 19
Secteur géographiqueHt Languedoc
Carte IGNTop25 2543 OT
explicationsDate de mise à jour25/02/2017
explicationsDurée4 h 45
explicationsDénivelée720 m
explicationsPériode recommandéemars avril mai

La Tour Du Pin : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Avertissement : les couleurs du balisage sur le terrain n'ont aucun rapport avec les couleurs qui figurent sur la carte du parcours que vous pouvez consulter sur ce site.

On marche quelques mètres sur la route pour prendre à gauche, juste avant la mairie, une petite ruelle cimentée qui monte raide vers le village de Vieussan , dans un décor d'oliviers.

Dans le village, continuer à monter par l'escalier. En haut de celui-ci, ne pas tourner à droite mais continuer en face pendant 50 mètres. A un carrefour en X, prendre la première ruelle à droite. Ensuite, à une fourche (La Porte Bleue), prendre la ruelle à droite en descente. En bas de cette descente, ignorer un escalier sur la droite et poursuivre en face en montée. On atteint rapidement les dernières maisons.

La ruelle devient alors un sentier. Juste après, à une nouvelle fourche, aller à gauche. Une paire de minutes de montée et un sentier nous arrive de la gauche. On est maintenant accompagné par un balisage bleu-blanc (ou jaune pâle ?).

Une minute et nouveau carrefour. Prendre à droite avec le balisage bleu, on reviendra par la gauche avec le balisage jaune.

La montée s'effectue dans une très belle garrigue, avec de jolies vues sur Vieussan, la vallée de l'Orb, le Caroux. Plus haut, on longe une zone rocheuse calcaire. Dommage qu'une ligne haute tension nous accompagne. Après une bonne demi-heure (depuis qu'on est sur le balisage bleu), on arrive à un carrefour situé près d'un pylône de la ligne HT. Prendre à gauche en montée afin de passer sous la ligne.

On va désormais lui tourner le dos et on la verra de moins en moins. Le sentier effectue une très agréable traversée en versant Sud avec de belles vues vers la vallée de l'Orb. Après un bonne dizaine de minutes, on longe une ruine à main gauche, le sentier change de direction et descend pour rejoindre le col du Roc Traucat. Juste après ce col, carrefour, prendre à droite avec le balisage jaune (1 h 10).

Une dizaine de minutes supplémentaires et nouveau carrefour. Prendre franchement à gauche en montée (à droite, c'est balisé VTT). Un peu plus loin, on est rassuré en repérant une nouvelle balise bleue. Plus haut, le sentier change de versant et passe en Nord-ouest dans une végétation désormais très sombre et fermée. Du coup, fini les vues. La montée est alors un peu fastidieuse malgré que le sentier soit plutôt en bon état.

Une petite demi-heure depuis le carrefour précédent et on sort de la sombre forêt dans une zone un peu plus claire. Ici, prendre à droite un sentier balisé rouge dont le départ est peu visible. Cela va nous permettre de faire l'aller-retour au sommet de la Tour du Pin.

La progression est facile, après cinq minutes on atteint une fourche où on va à gauche puis on arrive au pied d'un promontoire rocheux. Il faut alors s'élever sur celui-ci jusqu'aux ruines qui couronnent le sommet (2 h 10). Il faudra pour cela franchir un court passage délicat et un autre court passage un peu vertigineux (corde fixe). Au sommet, la vue est vraiment panoramique.

Une fois redescendu, on refait le chemin à l'envers (au pied du promontoire rocheux, attention à ne pas prendre un sente sur la droite) jusqu'au carrefour. Prendre alors à droite en descente une ancienne piste d'exploitation forestière qui descend droit dans la pente. Heureusement, on rejoint rapidement un carrefour où on prend à gauche une autre piste plus agréable à marcher.

Cette piste fait plusieurs virages. L'environnement change peu à peu, on est maintenant dans les châtaigniers. En bas, au carrefour, on prend une autre piste en épingle à gauche. 200 mètres plus loin, à une fourche, on prend la piste de droite. Puis, juste avant que cette piste ne traverse un ruisseau à gué, on repère sur la gauche le départ peu visible d'un sentier balisé en bleu.

Une fois sur celui-ci, on progresse dans un très joli sous-bois en longeant le ruisseau (souvent à sec) en rive gauche puis, après sept à huit minutes, on le traverse.

Ensuite, le sentier monte progressivement dans les buis et les chênes verts. Sur la fin, la montée est peu marquée. Bien repérer la fin de la montée, et du coup, le début de la descente (balise bleue sur un arbre à droite). En effet, à partir de cet endroit, il faut marcher 50 mètres puis quitter la trace principale pour une autre trace à gauche, très peu visible (d'autant moins visible si quelqu'un a mis des branchages à l'entrée de la trace comme cela était le cas le 26 février 2017).

Pas de balisage à cet endroit, donc gros risque de se rater. Si vous manquez cette bifurcation, vous allez marcher trois ou quatre minutes et déboucher sur une grande piste. Cela signifiera que vous vous êtes trompé et qu'il faut faire demi-tour.

Une fois sur le bon sentier, on retrouve un peu plus loin le balisage bleu. Le sentier devient alors bien marqué et se met à descendre sur une large épaule, offrant quelques belles vues sur la droite en direction du Caroux.

Puis on atteint des ruines sur la droite. A partir d'ici, le sentier se met à descendre fortement dans le versant Sud. Au début, la descente est assez progressive avec quelques replats puis on plonge littéralement dans la pente. On prendra quand même le temps de profiter de l'ambiance particulièrement sauvage de ce vallon.

En bas, on atteint le ruisseau du Pontil (3 h 30) et on va à droite. Il faut maintenant descendre dans le lit du ruisseau et il faut bien noter qu'après la pluie ou en période de grosses eaux, c'est carrément casse-gueule et dangereux.

La première partie de la descente nécessite de marcher dans le lit du ruisseau mais ensuite il y a la plus part du temps une sente en rive gauche puis en rive droite.

Après environ un quart d'heure, la sente rive droite s'éloigne nettement du ruisseau puis s'en rapproche pour le traverser dans une zone arborée. Juste après la traversée, carrefour peu visible (beau cairn), un sentier continue à descendre en rive gauche tandisqu'on en prend un qui se met à monter et quitte définitivement le lit du cours d'eau. Rapidement, on remarque un balisage jaune.

Un peu moins de dix minutes de montée un peu pénible puis on change de versant et on retrouve des vues en direction du Caroux. Le sentier est maintenant très agréable à parcourir, plus ou moins horizontal et 25 minutes plus tard on retrouve le carrefour vu le matin (4 h 15).

Une minute de descente et au carrefour suivant, on peut rentrer par le même chemin qu'à l'aller le matin (pour ceux qui sont fatigués) mais je vous conseille plutôt de terminer par une petite visite de Vieussan et de ses alentours.

Du coup, on prend le sentier de droite qui descend. Il passe en versant Nord. Trois minutes et on arrive à un carrefour en T. Prendre à gauche horizontalement, balisage bleu. Vingt mètres et on prend en biais à gauche en montée.

Trois minutes de montée et on repère sur la gauche le départ d'un sentier indiquant "Tour". On va alors faire l'aller retour à la tour qui domine le village. Belles vues.

On redescend jusqu'à notre sentier qu'on prend à gauche. Rapidement, on atteint les maisons du village. Passer entre les maisons et atteindre un carrefour. Sur la gauche, une ruelle descend vers le bas du village en passant sous un porche. On prend au contraire à droite horizontalement. Un agréable sentier passe alors entre les traversiers pour, une paire de minutes plus tard, rejoindre une piste.

Prendre cette piste à gauche, une minute en descente et on arrive à un carrefour non loin du cimetière. Prendre en épingle à gauche direction parking, aire de picnic.

Une agréable allée avec des bancs régulièrement installés nous ramène aux maisons du village. On rejoint l'extrémité d'une route goudronnée, on prend à gauche en montée une ruelle qui nous ramène au carrefour en X vu le matin. On prend à droite et on redescend au parking (4 h 45).

Accès et parking

Venant de Bédarieux par la D908, quitter celle-ci 12 Km après Lamalou, au pont de Tarassac pour la D14 direction Vieussan, Roquebrun, Béziers.

Rouler 4,8 Km et, à hauteur de Vieussan, atteindre le carrefour avec la D177 qui part à droite en direction de Berlou.

Rouler encore 300 mètres et stationner sur la gauche devant les tennis et à côté de l'arrêt de bus.

Terrain

Les sentiers sont bien tracés mais souvent pierreux et étroits et il y a quelques passages fort pentus.

La descente dans le lit du ruisseau est anodine par temps sec mais peut s'avérer dangereuse si c'est mouillé.

Il y a un balisage (d'initiative locale) bleu, jaune ou rouge selon les secteurs, mais ce balisage n'a aucun rapport avec les couleurs de la carte du parcours qui figure sur ce site. Ce balisage est par ailleurs ancien et peu visible. Attention, il y a pas mal de carrefours et il faudra être très attentif à la lecture du topo.

A noter que sauf pour traverser le village de Vieussan, on ne met pas les pieds sur du goudron. Par ailleurs, le temps de parcours sur piste est également très réduit.

Paysage

Il s'agit d'un circuit très homogène dans un paysage typique de l'arrière-pays méditerranéen : forêts de chênes verts et garrigue, essentiellement sur substrat calcaire.

Mais pour autant, on ne s'ennuie pas : vallons encaissés et sauvages, zones rocheuses et escarpées, belle végétation, points de vue panoramiques.

Ajouter à cela le joli village de Vieussan.

Epoque

Ce circuit est un excellent choix pour le début de printemps lorsque la garrigue est en fleurs.

En hiver, évitez les mois aux jours les plus courts (décembre, janvier, février) car il y a beaucoup de passages en versant Nord où le soleil ne rentre pas lors de ces périodes. Attendez début mars.

Eviter les jours suivant les grosses pluies, le parcours dans le lit du ruisseau risque d'être dangereux.

Fréquentation

Très faible malgré le balisage.

Eau

Non.

Raccourcis

Ne pas faire l'aller-retour au sommet de la Tour Du Pin (gain de temps 20 mn). Ne pas faire le tour du village de Vieussan en fin de rando (gain de temps 20 mn).

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.