St Guiral : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur moyen
La note des internautes : 16.67 - Nombre de notes : 6
Secteur géographiqueCévennes
Carte IGNTop25 2641 ET
explicationsDate de mise à jour08/07/2017
explicationsDurée4 h 05
explicationsDénivelée450 m
explicationsPériode recommandéejuin juillet aout septembre

St Guiral : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Dans le village, prendre la direction Ressançon. Puis prendre à gauche le GR 66 direction Dourbies. On sort du village sur un beau chemin caladé en granit. Une dizaine de minutes de montée et on arrive à un petit col avec une croix. Panneaux. Prendre à droite direction Tour du Montredon.

Le chemin, sans doute ancien car encadré entre deux murs de pierres, s’élève dans les prés et les genêts. Belles vues si on se retourne. Puis le sentier se stabilise et entame une très jolie traversée dans le flanc Sud-est du fameux Montredon. On évolue sur une sente herbeuse au milieu des genêts et des fougères et on est accompagné par un balisage jaune d’initiative locale.

Une petite demi-heure et on débouche sur une piste. La prendre à gauche (panneau). Cinquante mètres et on rejoint une autre piste, plus large. Cette fois-ci, prendre à droite. On est maintenant accompagné par un balisage jaune officiel. Au début, la piste est moche mais rapidement son état s’améliore. On marche un peu plus de 10 minutes et on arrive à un carrefour avec un abri en mauvais état sur la gauche (50 minutes).

En suivant le balisage jaune, on prend un chemin en biais à gauche dont le départ est situé au niveau du panneau du PNC. Rapidement, ce chemin devient un sentier et même un très beau sentier qui évolue en traversée dans une superbe hêtraie et en zigzagant entre les boules de granit.

Après une demi-heure, on débouche sur une piste. La prendre à droite. Un peu moins de 10 minutes et on quitte cette piste pour une autre en biais à gauche. Toujours suivre les balises jaunes. On est reparti pour 20 minutes de piste pas trop désagréable. Attention, dans une zone de replat boisée de conifères, bien surveiller le balisage, il faut quitter la piste pour un sentier sur la gauche.

Un agréable tracé en sous bois nous amène à rejoindre une autre piste au niveau d’un autre abri, en très bon état celui-là (table, bancs, cheminée, 2 heures). Prendre la piste à gauche. Il faut sept ou huit minutes pour rejoindre un col qui est également un carrefour de pistes.

Ici, on quitte la piste pour un sentier à droite panneauté Les Magettes par GR71. Une jolie traversée arborée puis une courte montée et on débouche dans l’adorable petite clairière située au pied du rocher du Saint Guiral. Ici, une pause s’impose ! En prenant un peu de recul, on admire l’élégance de ce beau rocher granitique au sommet duquel trône une croix (un panneau vous explique qu’il s’y déroule un pèlerinage annuel).

Avant de poursuivre, on va justement monter au sommet de ce rocher. La sente est escarpée, il faut mettre un peu les mains, mais le granit est incroyablement adhérent et en cinq minutes, on se retrouve en haut (2 heures 25). Panorama remarquable.

On redescend dans notre clairière et on poursuit en tournant le dos au rocher du Saint Guiral. Une sente horizontale en direction de l’Ouest nous amène en une centaine de mètres à un carrefour. Ici, le GR tourne à gauche, on l’abandonne et on prend en biais à droite, légèrement en montée, un sentier balisé jaune.

Le sentier sinue très agréablement dans des sous bois variés et sans cesse changeants, ceci pendant une demi-heure environ. Quelques trouées permettent de bénéficier de jolies vues. Courtes montées et courtes descentes se succèdent puis on entame une descente un peu plus longue et finalement on débouche sur une piste. La prendre à droite et 50 mètres plus loin, à une fourche, prendre la piste de gauche qui descend.

Une dizaine de minutes sur cette piste (toujours balisée jaune) et on sort de la forêt au niveau d’un carrefour de pistes. Quelques dizaines de mètres avant ce carrefour, et en suivant bien les indications du balisage, on prend en épingle à gauche en direction d’une clairière. Il faut avancer un peu dans cette clairière pour découvrir un poteau supportant les balisages jaune et GR. C’est le départ d’un joli sentier qui en cinq minutes nous descend jusqu’à l’orée d’une hêtraie et à un ruisseau (3 heures 25).

On traverse le ruisseau puis le sentier se poursuit dans une belle hêtraie. Un petit quart d’heure de descente (toujours balisage jaune et GR) et on sort définitivement de la forêt. On débouche dans des vastes prairies ou paissent le plus souvent des troupeaux de moutons. Le sentier se poursuit dans l’herbe et en trois minutes on rejoint l’extrémité d’une routelette. On est à Ressançon.

On s’engage sur la route goudronnée et rapidement on constate qu’on peut couper la première épingle en tirant tout droit dans l’herbe. Revenu sur la route, on coupe une autre épingle (il y a même une sente) puis on poursuit sur la route dans une zone un peu plus arborée. La route fait une dernière épingle avant de traverser un pont. On peut également couper cette épingle si on trouve le départ de la sente qui va bien.

On franchit le pont sur la rivière et il ne reste plus qu’à rentrer par la route, globalement descendante, pour retrouver notre parking de La Rouvière (4 h 05).

Accès et parking

Se rendre à Nant puis St Jean du Bruel. Traverser le village et, au bébé rond point qui se trouve à la sortie du village, tourner à gauche sur la D114 direction Le Bruel, Le Viala, Les Crozes.

Rouler 13 Km sur cette jolie route touristique. On atteint Lagrinier. Une fois dépassé ce hameau, rouler encore 500 mètres puis prendre à droite la D151B vers La Rouvière.

Un kilomètre de montée et on arrive à La Rouvière. Au carrefour en T, prendre à droite et stationner au petit parking.

Attention, ce parking est avant tout destiné aux habitants. En cas de sortie de groupe avec de nombreux véhicules, prévoyez un autre point de départ (Par exemple : Parking de l’ancienne version du topo, sur la D114 au croisement du GR, ça rallonge un peu la rando. Ou alors Lagrinier car il semble qu’un chemin relie Lagrinier à La Rouvière. Ou encore Ressençon car au bout de la petite route on peut stationner à gauche dans les prés).

Terrain

Beaucoup de pistes et un peu de route. Les sentiers sont globalement en bon état.

Une rando pas trop difficile, donc.

Paysage

Le but du circuit est évidemment le St Guiral, sommet rocheux facile, élégant et caractéristique qu'il faut avoir à son tableau de chasse. La vue depuis son sommet y est magnifique.

Pour y accéder, on parcourra la forêt de l'Aigoual, essentiellement hêtraie, ceci sur de bons sentiers ou sur des pistes (malheureusement un peu trop).

On traversera aussi de grandes zones dénudées et des zones de prairies, permettant d'agrémenter le parcours de jolies vues.

Epoque

Pour ce circuit en altitude, on peut recommander toute la période estivale mais attention quand même à éviter les jours de fortes chaleurs car un tiers du parcours s'effectue à découvert.

Fréquentation

Une partie de ce circuit existe en topo papier mais à l'envers. Vous croiserez donc les autres randonneurs au lieu de les doubler ou de vous faire doubler.

Par ailleurs, vous trouverez presque toujours un peu de monde aux environs du sommet.

Eau

Non.

Raccourcis

Ne pas faire l'aller-retour au sommet (gain de temps : 10 mn).

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.