St Guilhem le Désert : le résumé

explicationsA faire absolumentRandonneur confirmé
La note des internautes : 18.25 - Nombre de notes : 4
Secteur géographiqueGarrigues
Carte IGNTop25 2642ET
explicationsDate de mise à jour11/01/2020
explicationsDurée, Dénivelée, Distance6 h 00 - 850 m -18,9 Km
explicationsPériode recommandéenovembre mars avril
explicationsTelecharger le fichier GPXFichier GPX

St Guilhem le Désert : le topo

Parcours

Ne soyez pas simplement des consommateurs ! Participez à enrichir le site en envoyant vos avis et vos informations par l'intermédiaire de la rubrique commentaires. Merci d'avance !

Du parking, traverser la route et s’engager sur le sentier balisé GR qui passe entre la route et le fleuve Hérault. Rapidement, on oublie la route pour ne profiter que du bord de rivière. Un quart d’heure bien agréable et on arrive à St Guilhem. A l’entrée du village, aux panneaux, prendre la direction centre village, chemin de St Jacques.

On traverse alors un des plus beaux villages de France, chacun à son rythme, selon qu’on connait déjà ou pas … En traversée directe, compter 10 minutes et à la sortie du village, aux panneaux, prendre à droite direction Col de la Pousterle, ND de Belle Grâce. On entame une première montée sur un beau chemin caladé. On passe sous l’ancienne porte (avec un reste de rempart) puis la montée se poursuit, offrant des vues plongeantes sur le village et sur l’ensemble du cirque de l’Infernet.

Un quart d’heure et on atteint un col. On est sur une crête qui supporte un peu plus au Sud-est le château du Géant, en ruines (visite déconseillée, terrain instable). Le sentier est désormais plus ou moins horizontal. Il offre encore de belles vues vers le cirque puis reprend peu à peu son ascension dans une belle garrigue.

Vingt-cinq minutes et on arrive à un carrefour bien visible mais sans aucun panneau (1 h 05). Ici, il faut prendre à gauche. On quitte le GR (croix rouge et blanche sur le sentier qui continue tout droit). On reprend la montée, toujours dans une belle garrigue et avec des vues qui deviennent de plus en plus lointaines.

Une demi-heure de montée et on atteint le col de la Pousterle. Tables de picnic sur la gauche. Franchir le col par un passage entre les rochers puis descendre une cinquantaine de mètres jusqu’à rejoindre une piste. La prendre à gauche en descente. Trois minutes et au carrefour on prend la piste de gauche, en légère montée. Encore trois minutes sur cette piste et on la quitte à hauteur d’un panneau Feux Interdits pour un sentier sur la gauche.

Ce sentier se faufile joliment dans une garrigue qui devient de plus en plus envahissante. Quelques coups de sécateur seraient les bienvenus ! Un peu plus de cinq minutes de sentier et à l’issue d’une descente on rejoint la piste quittée tout à l’heure. La prendre à gauche. On marche encore une dizaine de minutes sur cette piste avec des vues en direction du Nord-ouest et de la belle pinède qui a vaillamment repoussé depuis les incendies des années 70 et 80. Ceux qui ont connu ce versant il y a une trentaine d’années admireront une fois de plus la résilience de la nature !

On arrive alors à l’extrémité de la piste. Avant de vous engager sur le sentier, avancez-vous en direction d’un petit promontoire rocheux. Superbe vue à la fois côtéNord-ouest et côté cirque de l’Infernet avec ses impressionnantes falaises.

On entame ensuite la descente sur ce que j’appelle le sentier du Gendarme, peu connu et peu fréquenté. Après un passage en sous-bois, les vues s’ouvrent de nouveau en direction du cirque de l’Infernet. Puis le sentier prend la direction de mon fameux gendarme rocheux et passe au pied de celui-ci. La descente continue, toujours aussi belle. Plus bas, la végétation se fait plus dense puis on traverse une zone sombre et humide et on rejoint un sentier plus important qu’on prend à gauche (2 h 25).

On est de nouveau sur un GR. Deux minutes et on rejoint un autre sentier qu’on prend à gauche également. Le balisage est maintenant jaune et GR. Notre agréable et large sentier remonte un peu et après une dizaine de minutes, on arrive à ce que je considère comme le plus beau passage du circuit.

Tout d’abord, on découvre brutalement le cirque de l’Infernet avec le Verdus au fond et les falaises tout autour, notamment l’imposante Bissonne. Puis, en avançant un peu et en se penchant, on découvre le sentier des Fenestrelles, véritable ouvrage d’art formidablement bâti dans la falaise et dont on ne connait pas exactement l’origine ni l’historique de construction. C’est vu d’en haut qu’on apprécie le mieux ce chemin.

Ceci fait, on entame la descente sur ce fameux sentier des Fenestrelles (ou Fenestrettes) entièrement caladé et dont les marches sont taillées au pas de la mule plutôt qu’à celui de l’être humain. En bas de la descente, le sentier prend la direction de la très imposante falaise de la Bissonne au pied de laquelle on passe avec respect … Ici, on ne manquera pas de se retourner une énième fois pour admirer l’ensemble du cirque.

Une paire de minutes plus tard, on arrive à un carrefour. Tout droit, c’est retour village. On prend à droite direction Chemin de St Jacques, Max Nègre, balisage GR. On entame la seconde grande montée du parcours, sur un sentier arboré particulièrement bien tracé et régulier. Après quelques lacets, le sentier change de versant et la végétation devient plus clairsemée. Dans une épingle à gauche, il est conseillé de s’éloigner un peu du sentier sur la droite afin de bénéficier d’une superbe vue sur le cirque de l’Infernet et le sentier 200 mètres plus bas à la verticale !

On termine notre ascension puis on franchit un col et on change de paysage. Le sentier chemine horizontalement pendant un peu plus de cinq minutes puis on atteint un carrefour où on prend à droite direction Max Nègre avec le balisage jaune et sans le GR.

Cinq minutes encore et on arrive au point de vue. Bien suivre le balisage jaune qui mène au premier belvédère et ne pas couper le virage. Evidemment, vue sensationnelle sur le cirque et loin en direction de l’Est. Le sentier longe ensuite le bord du plateau sommital puis rejoint un second belvédère. On y fera une nouvelle pause pour admirer (4 heures).

On tourne le dos au paysage et on prend un sentier en montée qui devient un large chemin. En haut, on prend à gauche avec le balisage jaune. Cinq minutes et on arrive à une citerne. On prend la piste à droite en montée.

A peine cinq minutes pas très sympa sur cette piste et on atteint un col. La piste commence alors à descendre et nous offre de belles vues sur le versant boisé des Monts de St Guilhem. Cinq minutes de descente et on remarque un sentier qui part en biais à droite. On l’ignore, on continue à descendre. Notre grand chemin fait une épingle à gauche puis un virage serré à droite. Juste après, on la quitte pour un sentier balisé VTT en épingle à gauche.

Sept ou huit minutes de montée et on franchit un dernier col. Notre sentier redescend ensuite légèrement en sous-bois puis rejoint une piste qu’on prend à droite. Une cinquantaine de mètres et on arrive à un grand carrefour avec des panneaux (4 h 40).

Une piste part en épingle à droite en montée et une autre part en biais à gauche horizontalement. A gauche de cette dernière piste, il faut trouver le départ d’un sentier peu visible. Bon, si vous ne le voyez pas, continuez sur la piste, vous arriverez au même endroit. Toutefois, il vaut mieux prendre le sentier qui est très joli et qui après une petite montée rejoint une épaule et se met à descendre en nous offrant des vues magnifiques sur la plaine et jusqu’à la mer.

Plus bas, on rejoint donc la piste qu’on prend à gauche. Un peu plus de cent mètres de piste et on coupe un virage. Encore cent mètres et on en coupe un second. Ici, on ne reprend pas la piste, on continue en face sur un sentier un peu caillouteux en sous-bois. Plus bas, on retrouve la piste qu’on prend à gauche sur une petite centaine de mètres pour de nouveau la quitter afin de couper un virage. Ici non plus on ne reprend pas la piste, on continue en face (légèrement à droite).

Trois minutes et bifurcation. Attention, le sentier principal tourne à droite afin de rejoindre la piste mais nous on tourne à gauche en descente, c’est plus joli. Encore trois ou quatre minutes et on débouche dans le pré de la Maison des Légendes, gite de groupe (très typé) avec cuisine en gestion libre.

On laisse une estrade (qui sert à supporter le « bain nordique » du gite en saison) sur la gauche etune barrière qu’on longe à main droite. On rejoint ainsi le gite. Depuis celui-ci, on s’engage sur un sentier panneauté St Guilhem, sentier botanique. Rapidement, un sentier nous arrive de la droite puis on effectue une petite montée suivie d’un virage à droite après quoi il y a une bifurcation. On va à gauche et on rejoint un très beau point de vue sur la come de Brunan (5 h 20).

Après avoir admiré le paysage, on repart par l’autre sentier. Une centaine de mètres plus loin, carrefour à 4 branches, on prend à gauche. Quatre minutes et nouveau carrefour, on continue tout droit. Juste après, noter sur la droite la grotte de Brunan (bof). On marche encore cinq bonnes minutes puis le paysage se découvre en direction de la vallée de l’Hérault, belle enfilade.

La descente finale débute alors. On fait d’abord un passage dans le versant Sud (encore une vue différente, cette fois vers l’aval de la vallée) puis on repasse versant Nord et la descente s’accentue en lacets avec quelques passages pénibles et caillouteux. Après 25 minutes de descente depuis le point de vue sur l’Hérault, on arrive en bas, on rejoint un grand chemin et on retrouve le parking (6 heures).

Accès et parking

Sur la D4 entre le Pont du Diable et St Guilhem le Désert. Deux kilomètres depuis le Pont du Diable, un kilomètre depuis St Guilhem.

Grand dégagement sur la gauche en venant du Pont du Diable. S’il n’y a plus de place, il y a un parking un peu avant dont l’accès n’est pas facile à voir.

Terrain

Les sentiers dans les monts de St Guilhem sont généralement bons et ceux de cette balade n'échappent pas à la règle. Néanmoins, on est en terrain calcaire, donc parfois caillouteux.

La balade est longue avec une dénivelée conséquente. La plupart des sentiers sont balisés. Ceux qui ne le sont pas sont imperdables pourvu qu’on lise attentivement le topo !

Paysage

Dans l’ancienne version du topo, je vous proposais le circuit standard au départ de St Guilhem le Désert, la balade que tout le monde connait.

Afin d’apporter une plus-value aux utilisateurs de RC, je vous propose en remplacement un circuit beaucoup plus long mais surtout beaucoup plus complet, regroupant les passages les plus intéressants du secteur. Une espèce de « best of ».

Vous y verrezles rives de l’Hérault, le superbe village de St Guilhem, les environs du château du Géant, le versant Nord-ouest des Monts de St Guilhem avec ses pinèdes, le magnifique sentier du Gendarme (c’est moi qui l’appelle comme ça à cause du rocher en forme de gendarme qu’on rencontre au début de la descente), les Fenestrelles (en descente, c’est beaucoup plus spectaculaire qu’en montée), la falaise de la Bissonne, le point de vue Max Nègre, des vues sur la plaine et jusqu’à la mer, la Combe de Brunan, la Maison des Légendes.

Rien que ça ! Evidemment, une rando quatre cœurs !

Un dernier avantage : le parking n’est plus situé à St Guilhem, ce qui évite de payer le stationnement.

Epoque

Etant donné son positionnement en garrigue à proximité du littoral, on classerait volontiers cette rando comme une balade d’hiver. Ce n’est pourtant pas la meilleure époque car énormément de secteurs seront alors à l’ombre, tant le coin est encaissé.

Il vaut mieux attendre mars ou encore mieux avril avec la floraison de la garrigue. Ou alors novembre.

Fréquentation

Evidemment assez importante, surtout aux abords du village.

Eau

Non.

Raccourcis

Aucun intérêt puisque cette rando se veut exhaustive.

Avertissement

Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.