Soucy : le résumé

explicationsIntéressantRandonneur moyen
La note des internautes : 17 - Nombre de notes : 16
Secteur géographiqueCévennes
Carte IGNTop25 2741 ET
explicationsDate de mise à jour26/03/2011
explicationsDurée4 h 55
explicationsDénivelée700 m
explicationsPériode recommandéeavril mai juin

Soucy : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Du parking, marcher vers le village, dépasser la Mairie sur la droite et après cinq minutes, repérer le magasin Terre de Mauripe. Tourner alors à droite et s'engager dans une ruelle entre les maisons. On a l'impression d'entrer chez les gens, mais c'est bien là qu'il faut passer. On descend un escalier, en bas on tourne à droite, puis on coupe une allée herbeuse et après une petite descente, on rejoint une route d'accès à une maison récente.

On descend cette route d'accès et on rejoint la route de Soudorgues. On traverse celle-ci pour reprendre en face le sentier qui plonge dans les châtaigniers. En bas, on rejoint encore une petite route qu'on prend à gauche, et celle-ci nous amène à la route Lasalle-col du Mercou.

Traverser pour aller en face sur une autre routelette. Remonter cette petite route goudronnée (assez fastidieux), dépasser les maisons de la Jasse d'Audibert. Noter ici un panneau qui indique la direction de Briontet. La route reste ensuite goudronnée mais on voit qu'elle n'est plus fréquentée depuis belle lurette. Finalement, le goudron s'arrête, on est à une fourche et on prend la branche de droite.

On est maintenant sur un sentier qui au fur et à mesure qu'on s'élève, devient de plus en plus agréable.

On atteint le col de Briontet (1h). Ici, carrefour multi directions ! De droite à gauche, on trouve un sentier qui monte, puis un sentier qui descend (jaune et GR), puis un troisième sentier (c'est celui qu'on va prendre), puis une piste fermée par une barrière, puis un sentier qui monte dans les rochers (direction Mercou) et enfin une piste horizontale. On prend donc le troisième sentier en partant de la droite.

On est maintenant dans la Vallée Obscure et on descend très progressivement en sous-bois sur ce sentier bâti (murs de soutènement) et récemment restauré et débroussaillé. Le cheminement est aisé. En bas, on tombe sur une piste dans une épingle.

Prendre la piste à gauche en montée. Une dizaine de minutes de remontée et on repère un poteau en bois sur la droite de la piste et un panneau jaune avec une cariole dessinée dessus sur la gauche.

A cet endroit, un sentier très peu visible (attention !) part sur la droite et dégringole dans les châtaigniers. La descente est rude puis le parcours se fait plus facile et en tout cas fort agréable dans un bel environnement forestier.

On tombe sur une petite route. La prendre à gauche, marcher un bon moment en descente et finalement rejoindre les rives du Gardon au Pont de l'Arenas (2 h 25). A noter que depuis le col, le sentier est balisé en jaune de loin en loin mais comme il n'y a pas de balises aux carrefours, ca ne sert pas à grand chose.

Ici, laisser la route traverser la rivière et poursuivre en face sur une piste. Laisser une autre piste monter à gauche à une maison et continuer tout droit au milieu des vignes jusqu'à atteindre le portail d'une autre maison. Un sentier part alors à gauche. Il pénètre rapidement en sous-bois, longe le Gardon en le dominant, puis s'élève et s'en éloigne. Un peu plus tard, un sentier arrive de la droite. On se met à monter. En haut de cette courte montée, ne pas rater le sentier qui part à gauche, en passant sous un câble en acier. Pas de balisage, donc piège !

On effectue alors le contournement d'une zone créée par un méandre abandonné du Gardon et maintenant occupée par des maisons, des cultures, des prairies, des vergers. Très sympa, notamment le château de Bussas .

Après la zone du méandre, une nouvelle montée entrecoupée d'un virage à gauche nous permet de retouver le Gardon, vers lequel on descend. On l'atteint au niveau du défilé de Soucy (3 h 15), site remarquable. Ici, la rivière a creusé des gorges et poli le rocher. Il y a un joli pont en pierre . Quelques bronzeurs et baigneurs par beau temps.

Le sentier se poursuit rive droite. Il est cimenté sur quelques dizaines de mètres, puis on atteint un carrefour. Laisser le tracé balisé aller à droite en suivant le cours du Gardon et prendre en face sur une piste qui monte. Très vite, elle atteint une maison et devient alors un sentier. On remonte le ruisseau du Roucou dans une superbe végétation , notamment au printemps avec les bords du chemin en fleurs. On ignore un pont sur la droite qui permet de traverser. On effectue ensuite un parcours de montagnes russes toujours rive droite du Roucou et finalement on traverse la rivière pour poursuivre par une petite montée qui mène à une routelette.

L'emprunter vers la gauche. On dépasse une maison sur la gauche puis on laisse à droite ce qui doit être une source, on laisse ensuite à gauche l'accès au mas du Roucou et enfin la route devient piste cimentée. Encore une centaine de mètres et on prend à droite un sentier large et balisé GR.

On entame une belle montée progressive dans une forêt toujours sympathique mais sur un sentier assez dégradé pour finalement rejoindre une autre petite route qu'on prend à droite.

Après deux virages, on arrive au col du Mercou (4h20), depuis lequel on jette un dernier regard sur la vallée qu'on vient de remonter. Prendre la grande route à gauche, dépasser le col proprement dit, ignorer le GR qui part de suite à droite, marcher environ cent mètres et quitter la route pour une large allée qui part en épingle à droite et qui est balisée en bleu-blanc, avec un panneau Moina

Passer devant une maison (on a l'impression d'entrer chez les gens, mais c'est bien là !), puis faire un grand virage à gauche au milieu des traversiers et entamer une descente rectiligne vers le Sud. Après une quinzaine de minutes, on rejoint une route. On prend la route à droite en suivant le balisage bleu-blanc. Au premier carrefour, aller tout droit (petit panneau direction Soudorgues). Faire cent mètres et juste avant d'entrer dans la cour de la ferme, prendre le sentier à droite.

En dix minutes, celui-ci atteint Soudorgues et ses grandes prairies. On tombe sur une route qu'on prend en face, on passe près de la chapelle et du cimetière, à gauche, puis près d'un robinet d'eau, à droite, et on atteint les maisons. On rejoint alors le parking.

Accès et parking

Se rendre à St Hippolyte du Fort, prendre la D39 jusqu'à Lasalle. A l'entrée de Lasalle, ne pas continuer en direction de St Jean du Gard mais tourner à gauche en restant sur la D39. Traverser Lasalle.

Poursuivre en direction du col du Mercou. Faire environ 3Km et atteindre un carrefour. Ne pas continuer sur la route principale en direction de L'Estréchure, St André de Valborgne, Le Mercou, mais aller à gauche en direction de Soudorgues.

Monter cette route jusqu'en vue du village. Une centaine de mètres avant les maisons, stationner sur la droite sur un grand parking en terre, près du "point de collecte volontaire".

Terrain

Pas mal de pistes et de routes, mais pas trop désagréables car désertes.

Les sentiers sont faciles à suivre mais ils sont sont parfois glissants et en mauvais état.

Il n'y a aucun problème d'orientation si on lit attentivement le topo.

Paysage

Sur ce parcours, on appréciera bien entendu le défilé de Soucy qui donne son nom à la rando, ainsi que le passage le long du ruisseau du Roucou, spécialement au printemps.

On profitera aussi de l'environnement forestier de la Vallée Obscure et des rives du Gardon.

Enfin, on remarquera les prairies de Soudorgues assez typiques de ce coin de Cévennes.

Epoque

Dans la deuxième quinzaine d'avril et au mois de mai, le vert tendre des arbres, les prairies et les bords de chemin en fleurs, rendent certaines portions de parcours fort agréables.

Ce circuit est également faisable en été car bien ombragé, mais la sécheresse des basses altitudes se fera quand même sentir !

En revanche, en automne, on ne profitera guère des couleurs dans ces versants souvent orientés au Nord et qui voient peu le soleil.

Pour les mêmes raisons, l'hiver est assez austère sur les deux tiers du parcours.

Fréquentation

De Soudorgues jusqu'au Gardon, quasiment jamais personne (sauf au col de Briontet). Le sentier des rives du Gardon est un peu plus connu. A Soucy, quelques baigneurs ou bronzeurs. Ensuite, pas grand monde jusqu'au col du Mercou. Enfin, la descente traverse beaucoup de zones habitées, donc un peu de trafic.

Eau

Non.

Raccourcis

Il y a un bon sentier (GR61) entre le col de Briontet et le Col du Mercou : on peut en l'utilisant ne faire que la moitié Nord du parcours. Le point de départ de la rando est alors le Col du Mercou. On économise une bonne demi-heure.

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.