De Soubes a Camp Rouch : le résumé

explicationsMérite un effortRandonneur moyen
La note des internautes : 18 - Nombre de notes : 4
Secteur géographiqueGarrigues
Carte IGNIGN Top25 2642OT
explicationsDate de mise à jour12/05/2020 (modifié le 01/08/2020 puis le 12/09/2020)
explicationsDurée, Dénivelée, Distance5 h 35 - 500 m -20,4 Km
explicationsPériode recommandéemai novembre
explicationsTelecharger le fichier GPXFichier GPX

De Soubes a Camp Rouch : le topo

Parcours

Ne soyez pas simplement des consommateurs ! Participez à enrichir le site en envoyant vos avis et vos informations par l'intermédiaire de la rubrique commentaires. Merci d'avance !

Sortir du parking puis prendre le chemin qui monte à droite. Une paire de minutes et on remarque sur la gauche le départ du Sentier des Capitelles. Il s’agit d’une boucle très instructive et plutôt esthétique qui permet à ceux que cela intéresse ou à ceux qui ne connaissent pas de découvrir le monde de la construction en pierre sèche. Je ne l’inclus pas dans le topo mais sachez que cela vous prendra un quart d’heure si vous souhaitez le parcourir. Vous pourrez aussi y aller en fin de rando.

Notre sentier nominal se met alors à monter. Une minute plus tard, arrivée du même Sentier des Capitelles sur la gauche et juste après, carrefour avec des panneaux. On continue tout droit avec le balisage GR tandis qu’on reviendra par le sentier de droite en fin de rando.

Notre sentier rectiligne s’élève doucement sous un couvert forestier assez dense. Après cinq minutes, attention à ne pas rater un droite gauche, bien suivre le balisage GR. Cinq minutes plus haut, on dépasse sur la droite un aven dont l’entrée est fermée. Une minute après, nouveau droite gauche du GR.

Encore trois minutes et on croise un sentier balisé jaune, continuer tout droit avec le GR. La montée se poursuit, toujours très fraiche et ombragée. Dix minutes et un sentier nous arrive de la droite puis on traverse un ruisseau et on change alors de versant. La végétation change progressivement et l’ambiance devient plus lumineuse.

Encore un quart d’heure de montée et on croise une piste. La traverser et continuer en face sur un sentier parfois rétréci par la végétation. Cinq minutes et on débouche sur une piste. On l’emprunte vers la droite. Belles vues vers la vallée.

Trois minutes sur cette piste et on franchit un portillon (1 heure). Juste après le portillon, quitter la piste et le GR pour prendre à gauche un chemin herbeux non balisé. Un peu plus de cinq minutes horizontales sur ce grand chemin et on débouche dans une belle clairière entourée de rochers dolomitiques.

Traverser la clairière en suivant le chemin. A son extrémité, le chemin se transforme en sentier et pénètre dans une pinède. Cinq minutes et, dans une zone de coupe de sous-bois récente (mai 2020), on remarque un sentier balisé jaune qui nous arrive de la gauche. On continue tout droit et on est donc désormais sur un parcours balisé PR qu’on va suivre pendant un bon moment. Les plus observateurs d’entre vous pourront reconnaitre qu’on est sur le parcours de la rando du Pas de l’Escalette, mais en sens inverse.

Le parcours est bien agréable, le sentier alterne sous bois et zones rocheuses. Après un peu moins d’une demi-heure, on découvre brutalement la vue sur la reculée de l’Escalette et aussi … sur l’autoroute. Puis le sentier longe au plus près le bord de falaise, c’est vraiment spectaculaire, à condition de faire abstraction de cette trace de civilisation !

Un peu moins de dix minutes et à l’issue d’une montée, on quitte cette zone de points de vue et on retrouve l’isolement du causse. A noter qu’on passe brutalement du bruit (relatif) au silence.

On évolue maintenant de nouveau dans un environnement de sous bois et de rochers dolomitiques. Pour ceux qui connaissent parce qu’ils sont déjà passés par là en sens inverse, c’est quand même intéressant. En effet, les vues et les sensations sont différentes, il me semble qu’on profite mieux dans ce sens des formes étonnantes et impressionnantes des rochers.

Une bonne demi-heure plus tard, et après avoir traversé une zone de grésou bien érodée où il faut faire attention à l’orientation (bien suivre les balises), on arrive à un panneau de rando (2 h 20). On est aux Signoles.

Un panneau de rando indique Camp Rouch à droite. Ce panneau devrait être supprimé car les nouveaux habitants de Camp Rouch ne souhaitent pas voir passer des randoneurs près de chez eux et ils ont mis un panneau propriété privée passage interdit un peu plus loin.

Du coup, on continue tout droit avec le PR. Joli sentier sablonneux puis traversée d'un petit bosquet et on débouche dans une zone plus dégagée où le sentier s'élargit. Quatre à cinq minutes et on arrive à un carrefour où le PR tourne franchement à gauche. On le quitte et on continue tout droit sur un chemin herbeux.

Deux minutes et on arrive à une fourche, on prend la branche de droite en montée. Cette montée est très ravinée et caillouteuse mais cela ne dure que deux minutes et on débouche sur un replat. La piste redevient alors herbeuse. Encore deux minutes et on débouche dans un champ. Le longer par la gauche (il y a parfois une clôture, rester à gauche de la clôture) et on aperçoit alors la route repérable par les poteaux téléphoniques qui la longent.

Deux minutes et on rejoint la route qu'on prend à droite. On marche 400 mètres sur cette route et alors qu'on aperçoit les toits des maisons de Camp Rouch ainsi que des panneaux propriété privée, on quitte la route pour un chemin herbeux complètement en épingle à gauche.

250 mètres sur ce chemin et on débouche dans un pré. Il faut le traverser en diagonale pour retrouver la suite du chemin. On poursuit par une petite montée puis on arrive à un carrefour en T où on prend à droite. Le chemin se transforme en sentier. En réalité, il s'agit davantage d'une trace d'animaux que d'un sentier mais ça passe bien.

Trois ou quatre minutes et on débouche dans une clairière, fin du sentier. Ici, il faut avancer d'une vingtaine de mètres puis prendre à droite. On passe entre les arbres, on passe sous une ligne électrique, on gravit une petite butte et on débouche face à une clôture. Longer celle-ci vers la droite (donc à main gauche) jusqu'à trouver un passage aménagé.

Franchir le passage et prendre à droite le chemin balisé GR (3 heures). On aura mis un bon quart d'heure depuis la route. Maintenant, on n'a plus qu'à suivre le GR, d'abord chemin puis sentier. Dix minutes et on rejoint une piste qu'on prend à droite. De suite après, on reprend le sentier à gauche, toujours avec le GR.

On est sur un chemin herbeux entre des haies puis le paysage s’ouvre et on bénéficie de vues lointaines sur les grands espaces du Larzac. Une petite dizaine de minutes sur ce grand chemin et on le quitte pour un sentier sur la gauche, toujours en suivant le balisage GR.

On évolue maintenant sur un joli sentier herbeux entre deux haies. Plus loin, la vue s’ouvre de nouveau et en s’élevant un peu, on domine joliment le causse sur notre gauche. Ce secteur est particulièrement fleuri au printemps.

A noter que sur notre droite il y a la chapelle Saint Vincent, perchée sur un cône basaltique, bien indiquée sur la carte IGN. Mais depuis ces dernières années, il n’est malheureusement plus possible d’y monter car c’est une propriété privée (Puech Doussieu). Alors ne cherchez pas le chemin pour vous y rendre !

Notre belle traversée des grands espaces se termine à hauteur d’un portillon. Une fois franchi celui-ci, on retrouve les sous bois. On évolue encore une demi-heure dans cet environnement et sur ce bon sentier puis on débouche sur une piste avec en face de nous un vieux mur de propriété (4 h 05).

On est au Mas de Rouquet. Vous devrez rester à l’extérieur (panneau propriété privée) et c’est dommage car il y a ici une cave et une bergerie voûtées du plus bel effet (voir les photos sur internet). Un bâtiment qui mériterait une restauration ….

Face au mur, on prend la piste vers la gauche, abandonnant le GR. On longe les bâtiments du Mas de Rouquet puis on chemine en forêt. Après une dizaine de minutes, en haut d’un faux plat ascendant, on quitte la piste pour une autre piste moins importante à droite. De suite, on sort de la forêt et on découvre des vues vers le Sud.

Ensuite, on se laisse descendre cinq minutes sur cette piste jusqu’au carrefour suivant. Ici, deux options. Si vous êtes peu téméraire, vous prenez la piste à droite. Si vous souhaitez ajouter un « plus » à la rando (conseillé), vous prenez le chemin herbeux à gauche mais il vous faudra faire un peu de hors sentier. Rassurez-vous, c’est vraiment du hors sentier sans danger car on ne peut pas se perdre.

Pour la deuxième option, vous avez donc pris la piste à gauche. Après avoir longé un pré sur la droite, elle retrouve la forêt. On a marché cinq minutes depuis le carrefour (400 mètres) et on quitte notre piste pour un chemin herbeux en biais à droite. Cinquante mètres et on voit qu’on arrive en bordure de la falaise. Une rangée d’arbres seulement nous en sépare. Ici, on tourne complètement à droite de façon à longer le bord de falaise à main gauche. Rapidement, la rangée d’arbres disparait et on profite des vues.

Sachez qu’il y a toujours une sente mais qu’elle est plus ou moins visible selon les saisons. Après avoir longé le bord de falaise, il faut de nouveau s’en éloigner afin de traverser une zone de broussailles (il faut donc bien rester sur la sente) et de descendre de quelques mètres afin de retrouver une zone moins arborée.

On change ici de direction mais on conserve toujours le bord de falaise à main gauche. Désormais, on chemine au choix dans des zones herbeuses ou alors au plus près du bord de plateau. Belle ambiance de falaises.

Plus loin, il faut de nouveau s’éloigner un peu du bord de plateau à cause de la végétation (mais il y a toujours la sente) et on rejoint alors sans même s’en rendre compte la piste qu’on a quitté au carrefour et que les adeptes de la première option auront empruntée.

Pour cette deuxième option, c’est donc du hors sentier mais on ne peut pas se perdre car on est coincé entre la falaise à gauche et la piste à droite, donc pas moyen d’aller ailleurs. Et puis c'est l'histoire de 10 minutes, pas plus.

Une fois sur la piste, on marche deux minutes, on franchit une barrière puis on arrive à une fourche où on prend la branche de gauche. Tout de suite on rejoint une autre piste plus importante qu’on prend à gauche afin d’aller faire un aller-retour de cinq minutes à un point de vue.

On marche à peine 50 mètres sur la piste et on la quitte pour une sente peu visible sur la droite. Une trentaine de mètres et on peut aller sur la droite à un promontoire rocheux. Puis on continue en bord de falaise jusqu’à une belle zone herbeuse couplée à un point de vue magnifique (4 h 45). Un lieu idéal pour faire une pause.

Ceci fait, on tourne le dos au point de vue et en quelques mètres on rejoint la piste qu’on prend à gauche. On retrouve le carrefour vu précédemment et on continue tout droit sur cette piste qui est bien agréable car dominée par de belles falaises sur la droite, agrémentée de chênes caducs et offrant de temps à autre quelques vues lointaines sur la gauche.

Dix minutes de piste et à une fourche, on prend à droite en montée. On arrive presque immédiatement à une mare sur notre gauche. On la dépasse et on prend alors à gauche un sentier balisé PR. Ce sentier traverse agréablement une zone herbeuse puis retrouve le sous bois. Ici, on remarque (panneau) le dolmen des Coutelles 1, en assez mauvais état.

On entame alors la descente finale vers Soubes. Au début, le chemin n’est pas très agréable et notamment à cause de coupes de bois récentes (mai 2020). On dépasse un peu plus loin le dolmen des Coutelles 2, tout aussi abimé. Un peu plus bas, on quitte la zone de travaux forestiers et le sentier devient sympathique.

Cela fait environ 25 minutes qu’on descend et on arrive à un carrefour avec des panneaux. Continuer tout droit. Un peu plus loin, au moment de changer de versant et de passer dans le versant Sud, faire un aller-retour rapide à un joli promontoire sur la droite (panneau). Une fois passé dans le versant Sud, la descente se poursuit en lacets, très progressive et après une dizaine de minutes, on retrouve le carrefour vu en début de rando. On va à gauche et on rentre au parking (5 heures 35).

Accès et parking

Parking des Capitelles à Soubes. Quelques explications pour y accéder :

Quitter la départementale à l'entrée de Soubes (en venant de Lodeve) pour prendre à gauche direction Soubes centre. Cent mètres après, à une fourche, prendre à gauche en descente. Faire encore 100 mètres, franchir un pont. Après le pont, prendre à droite direction Sentier Botanique.

Rouler 700 mètres puis prendre en épingle à gauche direction sentier botanique. Encore 300 m et épingle droite direction sentier botanique.

Terrain

Rando assez longue (5 heures 35) mais sans trop de dénivelée (500 m). Les montées et descentes sont progressives et les chemins sont plutôt en bon état. On commence par la montée, on a avalé presque tout le dénivelé dès le début et on termine par une descente en pente douce. Donc pas trop pénible finalement !

Une portion de parcours est hors sentier mais elle est optionnelle, on peut la remplacer par de la piste.

Par ailleurs, l'obligation de contourner Camp Rouche oblige à emprunter des sentes qui ne sont pas sur la carte. Aidez-vous de la trace GPS !

Paysage

Il s'agit ici de la troisième version de ce topo. En effet, les nouveaux habitants de Camp Rouch ne souhaitant pas voir passer de randonneurs près de chez eux, il m'a fallu étudier une première version de contournement mais elle passait encore trop près de leur maison. Voici donc cette seconde version de contournement qui passe bien au large mais qui emprunte des sentes non indiquées sur la carte et traverse des terrains privés. Alors j'ai des craintes concernant l'espérance de vie de cette version ...

Au cours de ce circuit, vous observerez trois facettes des paysages du Larzac : sous bois de pins ou de chênes caducs, sentiers en grésou entourés de rochers dolomitiques, vastes étendues fleuries au printemps.

Une montée et une descente dans la jolie forêt qui domine Soubes.

Quelques passages spectaculaires en bords de falaises avec de beaux points de vue.

Epoque

Printemps (mai juin) ou automne (novembre).

Fréquentation

Fréquentation modérée.

Eau

Non.

Raccourcis

Non.

Avertissement

Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.