Cirque de Mourèze : le résumé

explicationsA faire absolumentRandonneur confirmé
La note des internautes : 17.4 - Nombre de notes : 20
Secteur géographiqueGarrigues
Carte IGNTop25 2643 OT
explicationsDate de mise à jour07/12/2013
explicationsDurée3 h 15
explicationsDénivelée460 m
explicationsPériode recommandéedécembre janvier février mars avril

Cirque de Mourèze : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Marcher sur la route vers le village. Prendre la première rue à droite, la rue du Cirque. Cette petite rue en montée fait un virage à gauche puis un à droite et atteint l'église. Toujours suivre les panneaux indiquant le Cirque. Continuer jusqu'à sortir du village. Fin de la portion revêtue. Il y a un panneau explicatif sur les origines du cirque dolomitique et un peu plus loin un autre avec le plan des sentiers et les couleurs de balisage. D'ici, on découvre l'ensemble du site du Cirque de Mourèze.

On entame le parcours en suivant le balisage jaune PR qui nous fait descendre de quelques mètres. Tout de suite après on repère les balises bleues, rouges et vertes (petites flèches peintes sur les rochers). On va désormais les suivre pendant toute la traversée du cirque. Soyez attentifs.

On serpente entre les blocs dolomitiques dans une garrigue vraiment magnifique . On passe une espèce de col qui nous mène au pied du Mont Liausson puis le sentier s'incurve à droite et entame une traversée ascendante dans le versant Sud, offrant de belles vues sur le cirque.

On atteint un carrefour (40 mn). Les balisages bleu et vert vont tout droit, c'est un raccourci pour monter sur la crête. Nous, on va à droite, direction Gorges de Combasses, avec le balisage rouge.

Le sentier se dirige vers l'Est, avec le Mont Liausson à gauche et le cirque dolomitique à droite. Un nouveau carrefour, peu visible, se présente (flèche verte au sol). On laisse à droite le balisage rouge et on continue tout droit sans balisage. Attention à ne pas manquer ce carrefour ! Une aide pour cela : si le sentier s'incurve et se met à prendre la direction du Sud puis de l'Ouest (montagne à main droite et cirque à main gauche), c'est que vous avez dépassé le carrefour.

On poursuit donc sur notre sentier non balisé, en direction de l'Est. Plus loin, on atteint un col. En se retournant, on jette un dernier coup d'œil sur le cirque dolomitique avant de passer dans le versant Sud-est. Une traversée d'une dizaine de minutes nous mène à un autre col et on passe alors versant Nord-est. On découvre ici la première vue sur le Salagou. Très joli.

On commence à descendre. A un carrefour, aller à gauche (deux sentiers partent vers la droite). Puis on trouve quelques vieilles balises rouge. Une descente progressive nous mène à une zone boisée de pins et de chênes verts. On atteint finalement un carrefour où on prend à gauche un bon sentier montant balisé en jaune (1h25).

Ce tracé récemment créé et taillé dans le vif de la végétation s'élève assez fortement puis se calme.

En haut, on arrive sur la crête et on repasse versant Sud. Puis la trace continue à s'élever, plutôt par paliers, en suivant plus ou moins la crête, ce qui permet d'alterner les vues vers le Sud (le cirque en bas, la mer au loin) et les vues vers le Nord (le lac du Salagou, les Monts du Lodévois en arrière-plan). On récupère en route les balisage bleu et vert, arrivée du raccourci.

Plus haut, la crête s'élargit, on est à peu près au point culminant du Mont Liausson. Les vues sont toujours aussi remarquables .

On atteint l'extrémité Ouest de la crête (2h15). A partir de là, on se met à descendre, sur un sentier bien tracé mais très rocheux. Après dix minutes, on atteint un carrefour. On laisse à droite le balisage jaune et on prend à gauche. Croix jaune et croix bleue sur un arbre. Il y a un vieux panneau avec des trucs écrits dessus mais on n'arrive pas à lire.

Après la bifurcation, le sentier devient beaucoup plus étroit. On est d'abord dans une végétation dense, puis ça s'éclaircit et après un bout de descente, on atteint un carrefour. Il y a eu un panneau à cet endroit mais il ne reste plus que le bout de fil de fer qui servait à le maintenir. On peut aller à gauche afin de faire l'aller-retour en quelques minutes à la galerie du Miel Blanc: jolie vue. Sinon, on va à droite et on arrive un peu plus loin à un carrefour juste au pied des orgues.

L'ancien sentier partait à droite mais il est maintenant trop embroussaillé. Du coup, je vous conseille le sentier de gauche. Il franchit un large col, passe en dessous des orgues puis se met à descendre. Après quelques minutes, il débouche dans une zone très très ravinée et se perd complètement. Toutefois, on aperçoit en contrebas le tracé du large sentier balisé et on descend prudemment dans la pente pour rejoindre ce sentier. Ce passage peut s'avérer désagréable pour ceux qui n'aiment pas le hors sentier et qui n'aiment pas les cailloux.

Désormais, il n'y a plus qu'à se laisser aller jusqu'à Mourèze (à noter en cours de route quelques passages rocheux) qu'on retrouve après avoir longé une haute falaise sur la gauche.

Au carrefour qui suit, on reconnaît le parcours de l'aller, on va à droite et on retourne au parking.

Accès et parking

Se rendre à Clermont l'Hérault. De là, prendre la D908 direction Bédarieux. Une fois dépassé le panneau de sortie de Clermont l'Hérault, rouler 5,5 Km et quitter cette route pour la D8E1A direction Mourèze, Salasc. Aller jusqu'à Mourèze.

A l'entrée du village, on peut se garer sur le parking à droite ou aller un peu plus loin et stationner sur le parking à gauche avant le petit pont. En saison, c'est souvent archi plein et payant.

Terrain

Ce circuit est court avec peu de dénivelée. Néanmoins, ce n'est pas une balade facile car les sentiers, quoique bien tracés, sont caillouteux, voire rocheux, souvent étroits et parfois assez pentus.

De plus, il y a quelques difficultés d'orientation.

Paysage

Ce circuit se déroule dans un site très connu et très fréquenté, ceci à juste titre. Il cumule les centres d'intérêt.

Le cirque dolomitique n'a certes pas l'ampleur et la majesté de celui de Montpellier Le Vieux, mais l'ambiance est fort plaisante, notamment avec les éclairages du matin ou du soir.

La garrigue, tout au long du parcours et particulièrement au pied du versant Sud du Mont Liausson, est splendide, riche et variée, presque digne de celle des Monts de St Guilhem.

Le sommet du Liausson est un point de vue remarquable avec un panorama à 360 degrés. D'un côté, les vues portent jusqu'à la mer et de l'autre on bénéficie d'une vue plongeante sur le Salagou, grand lac aux formes harmonieuses.

Epoque

Randonnée parfaitement adaptée à la saison hivernale. Climat doux et ensoleillé, cirque abrité du vent (en revanche, la crête ne l'est pas), végétation sempervirente.

A noter que la lumière est plus belle en début ou fin de journée et met mieux en valeur les extravagantes formes rocheuses.

Un conseil : éviter juillet et août, trop chaud et trop touristique.

Fréquentation

Site connu, proximité de Montpellier, climat privilégié : en toutes saisons, il y a toujours pas mal de monde dans ce secteur.

Eau

Non.

Raccourcis

Possibilité de monter directement sur la crête du Liausson depuis le versant Sud.

Par ailleurs, possibilité d'éviter le sentier des Orgues (qui est difficile) en passant par le col de Portes mais ca rallonge au lieu de raccourcir …

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.