Autour de Meyrueis : le résumé

explicationsMérite un effortRandonneur confirmé
La note des internautes : 17.33 - Nombre de notes : 6
Secteur géographiqueCausses
Carte IGNTop25 2641ET
explicationsDate de mise à jour24/09/2016
explicationsDurée6 h 10
explicationsDénivelée800 m
explicationsPériode recommandéejuin juillet octobre

Autour de Meyrueis : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Sortir du parking et prendre la route vers la gauche. Après une cinquantaine de mètres, quitter la route pour un chemin sur la gauche, balisé GR6 et repérable par un panneau de départ de rando (circuit de Pauparel).

On emprunte un chemin herbeux puis on atteint un carrefour où on prend à droite en suivant le balisage GR. Le chemin se poursuit entre deux murs puis devient un sentier et s'élève alors rapidement en offrant de belles vues sur Meyrueis. Après une grosse dizaine de minutes, on arrive sur la route qu'on traverse prudemment pour continuer sur le sentier en face.

On poursuit la montée par un raidillon raviné puis on débouche sur un large chemin qu'on prend à gauche. La montée est maintenant douce et progressive et on apprécie les premières vues en direction de l'enfilade des gorges de la Jonte. Encore dix grosses minutes et on débouche sur une petite route qu'on prend à gauche direction Hyelzas, La Viale, toujours avec le GR6. On marche deux minutes sur cette route et on la quitte pour un sentier en biais à droite balisé GR.

La montée tranquille se poursuit, avec toujours ces vues sur les gorges de la Jonte et quelques passages dans de beaux rochers dolomitiques. Progressivement, on atteint le causse et après un quart d'heure on arrive à un carrefour identifiable par un poteau avec un balisage équestre. Le GR et le balisage équestre continuent à gauche. Quant à nous, on prend presque en épingle à droite, un large chemin herbeux. Ce chemin continue à monter doucement et l'ambiance caussenarde se fait plus présente. On conserve toutefois les vues sur la Jonte à main droite. Une vilaine ligne électrique gâche malheureusement un peu le décor.

Après une bonne vingtaine de minutes de marche en bordure de causse, le chemin se met à descendre et on arrive à un carrefour. Un autre large chemin part à gauche, balisé jaune et GRP (balises peu visibles sur un arbre à droite du chemin) c'est celui qu'on va emprunter. Mais avant cela, on va descendre jusqu'à Pauparel (à peine deux minutes) afin d'admirer l'architecture de ces mas, et aussi le point de vue (1 h 10).

Ceci fait, on remonte au carrefour, on prend donc le GRP à droite et on continue à monter. On est à nouveau en bordure de causse avec toujours des vues sur la Jonte mais cette fois en amont de Meyrueis, en direction du col du Perjuret.

Le parcours est extrêmement plaisant, en particulier grâce au contraste entre le paysage côté droit (vallée verdoyante et massif boisé de l'Aigoual) et le paysage côté gauche (aridité et horizontalité du Causse Méjean). Finalement, après avoir longé une petite route et une ligne électrique, on arrive à une zone avec des panneaux. Avec le balisage jaune, on tourne à droite direction Salvinsac et Côte d'Aures (1 h 50).

On quitte le causse pour descendre en courts virages puis le sentier oblique à gauche et passe sous de jolies falaises. Plus bas, on traverse une zone de marnes noires et finalement, on arrive au fond de la vallée où on rejoint la route à Salvinsac (2 h 20).

On traverse la route et on prend une petite route en face en direction du camping La Cascade (balisage jaune Sentier de Pauparelle). Une courte descente (suivre la direction camping) puis on longe agréablement une rivière. On traverse ensuite celle-ci, on laisse à droite l'entrée du camping (noter la cascade sur la gauche) et on s'engage sur une piste qui monte. Plus haut, la piste fait une épingle à gauche. Quelques mètres après cette épingle, on quitte la piste pour une autre piste en épingle à droite. Panneau Meyrueis.

Plusieurs minutes de montée parfois assez forte et enfin le chemin se calme. Le chemin est maintenant horizontal, il longe des prés sur la droite. Une courte descente en faux plat et on atteint une fourche où on prend la branche de gauche. Panneau Meyrueis.

Le chemin devient de suite un sentier et pénètre en sous bois. On alterne passages en clairières et passages en sous bois puis on pénètre dans une pinède très sombre aux riches sous bois. Très agréable.

Puis on atteint un carrefour. Prendre à droite en suivant la direction Meyrueis. Ici, un nouveau sentier a été créé, il plonge dans la pente puis serpente entre les arbres (suivre les points orange si vous perdez la trace) et en trois minutes il rejoint un grand chemin. On prend ce chemin à gauche.

On est désormais sur un beau tracé horizontal dans une forêt riche et variée. Cinq bonnes minutes puis le chemin s'élargit et devient carrossable. Moins joli. Encore une petite dizaine de minutes et on débouche sur un autre grand chemin qu'on prend à droite. Cinquante mètres et on rejoint une route goudronnée.

Ici, il y a trois branches. Prendre la branche du milieu, direction Ayres. Noter sur la gauche le château d'Ayres, hôtel et restaurant quatre étoiles, quand même !

Descendre la petite route, entrer dans Ayres. Au premier carrefour, aller à droite, continuer à descendre, sortir du village, longer le camping à main droite et arriver à un carrefour. Prendre à droite. On retrouve un balisage GR.

Continuer à longer le très beau mur du camping, dépasser l'entrée de celui-ci, traverser la Brèze sur l'ancien pont (table de picnic). Continuer sur la petite route, longer la piscine municipale puis le boulodrome sur la droite, tangenter la rivière (très belle demeure sur la gauche) et arriver à une fourche. Quitter ici les balisages GR et jaune et prendre à gauche la rue du Temple.

Laisser le temple protestant sur la gauche, marcher une centaine de mètres et quitter la route pour monter un escalier sur la gauche. On débouche sur la place de l'Eglise. Contourner l'église par la droite. Passer devant l'entrée de l'église puis continuer dans la rue du Champ de Mars.

Au bout de la rue, on atteint un très grand parking. Le traverser sans changer de direction. Viser les toilettes publiques qui sont à l'autre extrémité du parking et qu'on repère car elles sont aménagées dans un petite tour au toit pointu. Robinet d'eau.

Continuer en suivant les panneaux indiquant les parkings des hôtels Europe et Mont Aigoual. Passer devant un panneau indiquant un départ de randos. Après deux minutes, on arrive face au gymnase, la route se sépare en deux, prendre la branche de gauche. Noter sur la droite un espace herbeux et ombragé avec des tables de picnic au bord de la rivière (3 h 30).

Avant le gymnase, on attaque un bon sentier qui s'élève agréablement. Une bonne dizaine de minutes et on atteint un petit col où on tangente une piste. Rester bien à droite et continuer sur le sentier panneauté Sentier du château de Roquedols (balisage GR). Encore dix minutes et on arrive à proximité d'une piste. Le GR continue à monter à gauche et nous on descend à droite avec le balisage jaune pour rejoindre la piste.

Prendre la piste en descente. Se laisser descendre en forêt pendant un quart d'heure sur cette piste. En bas, on atteint la route. La prendre à droite sur quelques mètres puis prendre à gauche une autre route qui descend et franchit un pont sur la rivière avant de pénétrer dans le parc du château. On est toujours accompagné du balisage jaune.

Sur notre gauche, on découvre maintenant le château de Roquedols. Il fut il y a quelques années le siège du Parc National des Cévennes mais son entretien coûtait trop cher et le siège a aujourd'hui migré à Florac. Il fut aussi le théâtre du tournage de quelques scènes d'un très beau téléfilm sur les Cévennes. Aujourd'hui, à ce que je sais, il est propriété de la commune de Meyrueis et il attend patiemment sa remise en état ...

Sur la droite, on note un beau parterre de buis. Dépasser le château et emprunter ensuite l'escalier sur la gauche (panneau Sentier Charles Bieau). On débouche sur une terrasse. Tourner le dos au château et s'engager sur un sentier en sous bois.

Marcher quelques minutes sur ce très agréable chemin qui longe un cours d'eau. On est accompagné par des poteaux supportant un balisage impossible à identifier (pour moi). On arrive à un carrefour où on prend à droite en direction d'une passerelle en bois. Franchir cette passerelle puis passer sous un porche, très joli.

Continuer sur le joli sentier avec le balisage improbable. On retrouve les abords du château puis on atteint le pigeonnier (4 h 20).

A peine 100 mètres après le pigeonnier, on arrive à un carrefour. Prendre en épingle à gauche en forte montée. Trois minutes de montée (sentier dégradé et parfois envahi par la végétation) et on arrive à un autre carrefour. Prendre à gauche un sentier plus large et plus fréquenté et toujours en montée. Une minute et on arrive à une aire de picnic. De là, rejoindre la route, traverser celle-ci et continuer sur le sentier en face.

Encore une minute et on arrive à un carrefour. Prendre en épingle à gauche.

Le beau sentier s'élève progressivement dans une agréable pinède. On franchit deux passerelles aménagées puis on atteint un carrefour où on prend à droite en montée. La montée se poursuit en forêt, un peu plus monotone que précédemment. Finalement, on arrive à un carrefour avec des panneaux. Prendre à droite un sentier en direction de Marjoab.

Un petit parcours en sous bois, un franchissement de portillon, puis on longe un champ et en haut de celui-ci, on débouche sur une piste qu'on prend à droite. Mine de rien, on est maintenant sur le Causse Noir. La piste traverse des cultures, offrant quelques vues sur la droite, puis remonte un peu et arrive à un carrefour avec des panneaux (5 h 20). Prendre à droite direction Meyrueis par variante.

Quelques mètres après, on franchit un portillon et le sentier s'engage sous les pins. On entame la descente finale.

Celle-ci est très agréable malgré le sentier par moments caillouteux, car elle offre de belles vues sur les rebords du causse Méjean face à soi et aussi sur les contreforts de l'Aigoual sur la droite.

Après une demi-heure environ, le sentier entre dans une zone boisée beaucoup plus sombre. Toujours agréable, il continue à descendre et atteint la route. Prendre celle-ci à gauche sur 10 mètres puis reprendre le sentier à droite. Deux minutes de descente et on arrive à un carrefour où on prend à droite, toujours en descente, avec le balisage GR (panneau sentier des deux fermes du causse Noir).

Finalement, on arrive aux premières maisons de Meyrueis et en bas, on rejoint la rue principale. La prendre à gauche. Ici, les assoiffés auront bien du mal à résister à l'appel des bars avec leurs terrasses ombragées en bord de rivière. Quant aux dames, elles trouveront leur bonheur dans les nombreux magasins de souvenirs et de bibelots. Bref, en saison estivale, il sera difficile de ne pas succomber au charme de cette petite bourgade !

Rafraichis et contents, vous n'aurez plus qu'à retourner au parking (6 h 10 sans les arrêts).

Accès et parking

Se rendre à Meyrueis.

Dans Meyrueis, prendre la direction Florac, Mende.

Après avoir franchi la Jonte et avoir dépassé la Poste sur la droite, stationner au parking de la Mairie sur la gauche.

Terrain

Randonnée assez longue (mais qu'on peut scinder en deux parties, voir plus bas), avec dénivelée non négligeable et avec plusieurs montées et descentes successives. Assez éprouvant au final.

La plus part du temps, les sentiers sont balisés ou panneautés, donc pas trop de difficultés d'orientation. Toutefois, la traversée de Meyrueis à mi parcours est un peu complexe.

Paysage

Meyrueis est un agréable village à l'atmosphère de vacances inégalable, tout au moins en saison. Situé aux confins du causse Méjean, du causse Noir et du massif de l'Aigoual, sa situation privilégiée lui permet d'offrir de très nombreux circuits de randonnée.

Je vous propose ici une synthèse de ce que je pense être le plus intéressant dans une rando en forme de "huit", empruntant le plus souvent des sentiers connus et balisés, mais avec une jonction utilisant un sentier qui n'est pas sur la carte et qui a été tout récemment panneauté, sans doute suite à une initiative locale.

Paysages des causses, falaises, rochers dolomitiques, pinèdes, forêts de feuillus, rivières : des paysages très variés. Des grands espaces et des points de vue. En prime, un château (Roquedols) et un village (Meyrueis). Pas d'ennui lors de ce circuit à la fois très diversifié et très homogène en qualité.

Epoque

Le mois de juin est top pour la floraison sur le causse et dans les sous bois. Selon les années, c'est encore bon jusque dans le courant du mois de juillet.

Octobre est sympa pour les premières couleurs d'automne.

Si vous aimez les grands espaces brûlés, le mois d'aout vous plaira.

Attention, la première partie du parcours est à découvert et en été il peut faire très chaud.

Fréquentation

Meyrueis est un lieu de villégiature très prisé, tout au moins en été, et notamment par les randonneurs. De plus, les circuits balisés sont nombreux. Du coup, les chemins sont assez fréquentés, mais sans excès toutefois.

Eau

Meyrueis (3 h 25).

Raccourcis

On peut scinder la rando en deux boucles, la première côté causse Méjean en 3 h 30 environ et la seconde côté Roquedols en un peu plus de 2 h 30.

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.