La Lusette : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur confirmé
La note des internautes : 16.47 - Nombre de notes : 15
Secteur géographiqueCévennes
Carte IGNTop25 2641ET
explicationsDate de mise à jour20/08/2006
explicationsDurée5 h 25
explicationsDénivelée970 m
explicationsPériode recommandéemai juin aout septembre

La Lusette : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Taleyrac étant un village typiquement cévenol, donc pas fait pour les voitures, je ne vous indique pas d'endroit pour stationner. Le point de départ de la balade n'est donc pas le parking.

GPS 552595 4878931 423 m

Ce point de départ se situe au premier carrefour qui suit le panneau Taleyrac lorsqu'on arrive du Mazel, après environ 3,9 Km de petite route. On emprunte alors une toute petite route qui monte et qui n'indique pas qu'on se dirige vers le Mas Perrier.

On atteint très rapidement les maisons et la route passe sous un porche. Juste après, repérer un panneau qui a du être jaune à une lointaine époque et qui a même peut-être porté des inscriptions. Cela indique de tourner à gauche et de prendre un escalier qui se faufile joliment entre les maisons du hameau. Très sympathique.

En haut, on arrive à l'extrémité d'une piste qu'on emprunte vers la droite. Celle-ci fait un virage à droite puis atteint une fourche où on prend à gauche en montée. A noter une balise jaune sur une pierre au sol.

Cette piste laisse une maison sur la gauche, continue à monter et atteint un réservoir. Elle se poursuit ensuite par un large chemin qui monte en lacets dans la châtaigneraie. Puis on arrive à un carrefour. Une piste part à droite en montée mais on ne la prend pas. On poursuit quelques dizaines de mètres pour prendre à droite un sentier balisé en jaune. A noter que si on continue quelques mètres sur le large chemin, on arrive à une réserve d'eau depuis laquelle on bénéficie d'une jolie vue sur la montagne de la Lusette .

GPS 552559 4879250 525 m

De retour sur le sentier, on entame une montée sans désagrément mais sans intérêt particulier non plus. Plus haut, les châtaigniers se mêlent aux chênes verts et le sentier devient plus joli. On atteint alors la crête et on rejoint une petite route.

Il ne faut pas la prendre mais s'engager sur un large chemin sur la gauche. Celui-ci reste quelques minutes à couvert puis sort dans une zone dégagée depuis laquelle on découvre une jolie vue sur l'Aigoual. Un peu plus loin, c'est une nouvelle vue mais cette fois sur la Lusette. Ensuite, le chemin descend et rejoint le large Col de l'Elze où se trouvent deux bergeries. Il est intéressant de jeter un oeil à l'intérieur.

Juste après la seconde bergerie, il y a un carrefour (55 mn). A gauche, une piste descend. A droite, le GR arrive de Valleraugue. On va tout droit en montée avec le GR.

Cela commence par un infâme raidillon dans les éboulis schisteux puis ça se calme et on arrive sur une jolie crête couverte de bruyères et de genêts. A partir de maintenant et jusqu'en haut de la montée, on bénéficiera constamment de superbes vues mais on devra faire avec un chemin très exigeant physiquement, alternant montées et replats mais toujours au milieu de rochers ou sur un terrain schisteux très érodé. On passera successivement côté Sud puis côté Nord de la crête pour éviter des proéminences. Après le passage côté Nord, très joli avec ses vues plongeantes sur la vallée de Valleraugue , on franchit un col très marqué sur la crête et on entame ensuite une longue montée en direction d'une zone arborée qu'on aperçoit très bien, qui parait proche mais qui va avoir l'air de s'éloigner sans cesse ...

Rassurez-vous, on finit quand même par l'atteindre, on la traverse puis on sort dans les genêts. Le sentier monte encore un peu, avec notamment un fort raidillon schisteux en haut duquel on trouve une bifurcation où on va à gauche avec le GR.

Enfin, le sentier se calme et effectue une traversée dans le flanc Est de la Lusette dans une zone plus arborée, au milieu d'alisiers, de pins et de sorbiers avec quelques agréables sous-bois de myrtilles. Puis on atteint le Monument André Chamson (2 h 25). D'ici , la vue est magnifique.

On repart sur le GR et on rejoint rapidement la route qu'on coupe pour emprunter une piste en face. Des tables de picnic nous tendent les bras à droite tandisqu'à gauche on note que le GR s'en va en direction de Cap de Côte à 2 Km. C'est un raccourci possible.

On continue sur la piste pendant quelques dizaines de mètres jusqu'à un carrefour multibranches. A ce carrefour, on choisit la piste la plus à gauche. Encore quelques mètres et on arrive à un carrefour en X où on va en face. On est maintenant dans la superbe forêt mixte de l'Aigoual. Cinq minutes ainsi et on atteint une bifurcation où un sentier panneauté PR part à droite.

GPS 547910 4878599 1246 m

Quant à nous, on poursuit avec un balisage Caisse d'Epargne sur un magnifique sentier dans la hêtraie . On surplombe alors de façon spectaculaire la vallée du Coudoulous 500 mètres plus bas. D'abord très large, le sentier se rétrécit peu à peu, franchit un impressionnant pierrier puis sort de la forêt. C'est l'occasion d'un point de vue remarquable vers le Sud. Le tracé s'oriente alors vers l'Est pour rejoindre Cap de Côte (3 h 05).

Dépasser le refuge puis monter à gauche dans l'herbe, traverser la route et aller en face sur une piste fermée par une barrière. Faire une centaine de mètres et dès que cette piste devient cimentée, prendre un sentier à gauche.

GPS 548811 4877508 1159 m

Ce joli sentier, d'abord horizontal, fait ensuite deux épingles en descente, qu'il ne faut pas rater, puis atteint une zone mal définie où il faut tourner à gauche pour retrouver dessous un tracé plus net. Bien suivre les balises GR. Peu après, on sort de la forêt pour arriver à un replat herbeux.

Ici débute une descente très pénible sur un sentier qui n'en est plus un, raviné, érodé, explosé, défoncé, déchiré, etc. Les sentiers caillouteux et érodés ne manquent pas dans les Cévennes mais incontestablement, celui-ci détient le pompon.

Heureusement, la végétation clairsemée permet de jolies vues vers le bas. Après avoir descendu l'épaule Est, très pentue, il plonge dans le versant Sud et finit par rejoindre la route au Col des Vieilles.

La prendre à gauche et noter un sentier qui part à gauche en direction de La Valette dont on peut se servir pour raccourcir la randonnée. Sinon, on prend la routelette jusqu'au Col de Peyrefiche (4 h 10) en coupant une épingle au passage. Au col, le GR tourne à droite mais on continue sur la route pendant une centaine de mètres.

GPS 551065 4877215 679 m

Prendre alors un large sentier à droite. Un vieux panneau jaune indiquant Lacan et Taleyrac peut servir de point de repère. Ce sentier s'enfonce dans la châtaigneraie puis, après une vingtaine de minutes, se rétrécit pour se séparer en plusieurs sentes tandisqu'on aperçoit la lumière d'une clairière au loin. Pas facile de décrire laquelle sente il faut prendre, d'autant que les passages d'animaux modifient régulièrement leur tracé, mais il faut traverser horizontalement ou en légère montée et ne pas descendre. On sort alors dans la clairière couverte de bruyère et de fougères sur une bonne sente puis on atteint une zone herbeuse à hauteur d'une sorte de col. Repérer alors une grosse pierre avec une balise jaune dessus (photo).

GPS 552053 4877547 727 m

C'est le signe qu'il faut tourner à gauche. En faisant face à l'Aigoual qu'on voit au loin, on vise alors une zone de petits rochers (photo) où on trouve normalement d'autres balises jaunes qui nous confirment que c'est le bon itinéraire. On commence alors à descendre et il faut y aller au jugé dans les fougères afin de suivre la meilleure sente. Ici ou là, des balises jaunes, de plus en plus discrètes au fil des années, peuvent aider. Pour les possesseurs d'un GPS, il faut alors viser le point :

552076 4877665 709 m

C'est l'endroit où on récupère un sentier digne de ce nom en lisière de forêt. C'est à seulement une bonne centaine de mètres de la zone de petits rochers indiquée précédemment. Une fois sur le sentier, on descend violemment en longeant la forêt puis à l'intérieur de celle-ci. Bien suivre les balises jaunes, la sente est peu marquée. Puis, peu après un petit ravin, la descente s'apaise un peu, mais le sentier reste très mauvais, pierreux et rocheux. Plus bas, on retrouve les chênes verts qui indiquent que la vallée est proche et la fin de la balade aussi.

On aboutit finalement à un joli petit gué cimenté. On remonte en face pour rejoindre la route qu'on prend à droite jusqu'à Taleyrac.

Accès et parking

Depuis Ganges, prendre la D999. Rejoindre Pont d'Hérault et tourner à droite sur la D986 en direction de Valleraugue. Rouler environ 9 Km jusqu'au Mazel et tourner alors à gauche sur la D323 vers le col des Vieilles.

Rouler 3,9 Km et atteindre Taleyrac. Il n'y a pas de parking et il est très difficile de stationner. Faites au mieux en faisant bien attention de ne pas gêner les habitants. Si vous êtes nombreux, je vous déconseille fortement de chercher à stationner un grand nombre de voitures.

Terrain

Un jour viendra où cette randonnée disparaîtra de mon site. En effet, les sentiers qu'elle emprunte se dégradent année après année.

La montée du col de l'Elze à la Lusette est encore praticable mais que dire de la descente de Cap de Côte au col des Vieilles ? Si vous voulez dégoûter quelqu'un de la rando, faites le passer par là.

De même, la descente finale sur Taleyrac, non contente d'être de plus en plus difficile à suivre pour cause de balisage en cours d'effacement, est également très fatiguée et très fatigante.

Vous aurez donc compris que ce circuit s'adresse à des randonneurs en bonne condition physique et n'ayant pas peur des terrains difficiles, pas plus que des fortes dénivelées car il ne faudrait pas non plus passer sous silence les presque 900 mètres à avaler d'une traite entre le départ et le sommet.

Paysage

La montagne de la Lusette marque l'extrémité Sud-Est du massif de l'Aigoual. Elle occupe ainsi une position stratégique. Depuis son échine, on y domine vraiment tous les reliefs au Sud et à l'Est, beaucoup moins élevés. Le point fort permanent de ce circuit sera le nombre de points de vue divers et variés dans différentes directions.

Outre l'ascension de cette fort jolie montagne qui s'élève de 900m d'une seule traite à la fois au dessus de Taleyrac et de Valleraugue, on parcourra aussi un sentier en balcon dominant la spectaculaire vallée du Coudoulous et on finira par un petit détour original dans la châtaigneraie du Serre de Rouas.

Epoque

En mai et juin, le versant Est de la Lusette se pare du jaune des genêts en fleurs. En août et septembre, c'est encore mieux car il se colore du mauve de la bruyère et du marron orangé des fougères.

Compte tenu de son exposition, ce versant reçoit le soleil très tôt et il y fait rapidement très chaud.

Fréquentation

Quelques rencontres possibles sur les nombreuses parties balisées GR, spécialement en été.

Eau

Source à proximité de Cap de Cote, en s'éloignant un peu du chemin (panneau indicateur)(3 h 05).

Raccourcis

André Chamson-Cap de Côte par le GR (gain de temps : 20mn).

Au col des Vieilles, descendre le sentier jusqu'à La Valette puis rentrer par la route (gain de temps : à peine 20mn).

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.