Le Causse de l'Hospitalet : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur confirmé
La note des internautes : 17.14 - Nombre de notes : 7
Secteur géographiqueCévennes
Carte IGN2641ET et 2740ET
explicationsDate de mise à jour21/09/2013
explicationsDurée7 h 30
explicationsDénivelée1100 m
explicationsPériode recommandéemai juin septembre octobre

Le Causse de l'Hospitalet : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Attention : Du fait du mauvais fonctionnement du serveur de Free, les diaporamas plantent régulièrement, je vous prie de m'en excuser.

Marcher sur la route, direction Pompidou, pendant trois minutes environ. Prendre ensuite à droite une piste pour franchir un pont. Juste après le pont, quitter la piste mais ne surtout pas s'engager sur le sentier très tentant qui longe la rivière. Il faut prendre un autre sentier qui grimpe dans la pente et dont le départ se situe au même endroit mais est peu visible.

Le sentier s'élève rapidement puis se stabilise, passe à proximité d'une ruine puis poursuit son chemin sous le couvert des chênes verts. On débouche après un bon quart d'heure sur une routelette qu'on prend à gauche en montée.

Après une paire de minutes, on atteint une fourche où on prend à gauche avec un balisage jaune et un balisage GRP. Fin du goudron.

Le sentier s'élève progressivement puis on atteint un carrefour avec des panneaux. Prendre encore à gauche, direction Pompidou, Malataverne. On est toujours accompagné par un balisage PR et un GRP.

La montée se poursuit. Plus haut, on sort progressivement de la forêt et finalement, on atteint le col de Lique-Ser, indiqué par un panneau (1 h 10). Jolies vues.

Changement complet de décor, on pénètre dans une forêt dense de conifères. Une dizaine de minutes de descente et on rejoint une piste qu'on prend à gauche, toujours avec le balisage GRP.

Une courte montée nous amène à une zone dégagée offrant un agréable point de vue puis la piste descend en lacets progressifs et rejoint un mas partiellement ruiné isolé dans la forêt. Point de vue en s'éloignant un peu du chemin.

La piste s'arrête là et on poursuit à droite par un bon sentier en traversée descendante. Après une vingtaine de minutes, on sort de la forêt pour longer une station d'épuration. Puis on poursuit par une piste et on arrive au Pompidou. Prendre à gauche la route.

On atteint rapidement un carrefour. Ne pas continuer tout droit sur la route principale direction Florac, ne pas prendre à angle droit à droite direction Biasses, Masbonnet, Ste Croix, mais prendre entre ces deux routes, une rue en biais à droite qui s'enfonce dans les maisons du village (2 h 10).

Rapidement, on trouve un balisage bleu qu'on suit pour sortir du village. La route cède alors la place à un large chemin puis à un chemin puis étroit qui traverse agréablement des prés. On rejoint ensuite une piste récemment créée pour accéder à la carrière. Il faut prendre cette piste à gauche et marcher dessus à peine cinq minutes. On quitte ensuite cette piste très moche pour un large chemin qui monte un peu et atteint le col de Tartabissac. Joli coup d'oeil dans différentes directions.

Sur l'autre versant du col, on suit le balisage PR et GRP, on descend un peu sur un chemin pas très sympa puis on le quitte pour un très joli sentier à droite.

On va alors passer un très bon moment sur ce sentier en montagnes russes qui franchit deux cours d'eau, alterne passages en forêt, zones dégagées et passages près de falaises. A un moment donné, on chemine quasiment sur la zone de contact du calcaire à gauche et du schiste à droite, et le contraste est saisissant.

Après une courte traversée de châtaigneraie, on débouche dans une grande clairière au moment où on rejoint une piste (attention, le tracé rouge de la carte IGN est faux à cet endroit).

Prendre cette piste à gauche. Elle s'élève progressivement en grands lacets dans cette zone de prés. A noter que dans la première épingle à gauche, on laisse partir le balisage à droite. Plus haut, avant la troisième épingle, on laisse partir une piste horizontale à droite.

Finalement, notre piste, après un court passage arboré, débouche sur le causse de l'Hospitalet. Agréable ambiance. Progressivement, le tracé est de moins en moins net. La piste maintenant horizontale fait un coude à droite mais ici il faut la quitter pour monter à gauche dans un pré et, en restant à la lisière droite de ce pré, on rejoint la route de la Corniche des Cévennes (3 h 35).

Il faut franchir la clôture pour accéder à la route. Il s'agit globalement de maille à moutons et le franchissement ne pose pas de difficulté. Il y a aussi un bout de clôture qui est amovible, si vous le trouvez.

Emprunter la route à gauche jusqu'à un carrefour où on prend alors une petite route à droite. Il faut maintenant marcher une bonne dizaine de minutes jusqu'à un autre carrefour où on prend à droite direction La Bastide. A nouveau une marche sur route d'une vingtaine de minutes cette fois, mais plus agréable dans une atmosphère caussenarde sympathique.

On arrive à une maison isolée. Barrière, qu'il faut franchir. De l'autre côté de la barrière, on contourne une ferme qui semble abandonnée. Notre chemin décrit donc ici un grand virage à gauche. A la fin de ce virage, il faut repérer sur la gauche une sente qui rapidement s'enfonce sous le couvert des arbres. Pas facile à voir (photo).

Prendre cette sente et au moment où elle entre sous le couvert des arbres, on remarque un petit panneau PR qui nous rassure en nous prouvant qu'on est sur le bon chemin.

Suivre alors ce bon et agréable sentier. Plus loin, on franchit une clôture grâce à une petite échelle puis le sentier remonte un peu et fait ensuite un brutal virage à gauche (panneau PR à cet endroit).

On poursuit ensuit en traversée horizontale, souvent sous de petites falaises, et avec de belles vues sur la gauche.

Finalement, on débouche sur une piste qu'on prend à gauche (4 h 45). On retrouve alors un balisage GR. Avant de poursuivre, faire quelques mètres sur la droite pour admirer les vues sur les falaises du Causse Méjean.

On poursuit en prenant la piste à gauche. Après une courte montée, on laisse sur la droite une source dont la position en haut du causse est étonnante puis on entame une descente avec de superbes vues vers le Sud. Plus bas, la piste se dégrade et les vues sont moins belles et après deux virages, on atteint un carrefour.

Continuer sur une draille en forte montée, direction Aire de Côte. La forte montée est pénible mais ne dure que quelques minutes. Le paysage s'ouvre et la pente diminue. On est maintenant sur une draille herbeuse, en lisière de forêt, avec de grands dégagements sur la gauche. Très sympa, belle ambiance de grands espaces.

Un quart d'heure environ de montée puis notre piste chemine horizontalement et avec toujours de belles vues. Et on attaque la descente, assez dégradée. Heureusement, il y a toujours des vues à gauche vers les vallées cévenoles, à droite vers le massif de l'Aigoual.

En bas de la descente, on est au col Salides et on traverse la route (5 h 55). Continuer en face, horizontalement, sur une piste. Rapidement, celle-ci entre en forêt. Balisage jaune. On entame alors une longue et progressive descente qui va nous faire traverser tous les étages de végétation : hêtraie, lande, châtaigneraie, chênaie verte.

La piste se transforme en sentier après un peu plus d'une demi-heure. Encore une grosse demi-heure et le sentier rejoint une route qu'on prend à droite, toujours avec le balisage jaune.

Marcher 50 m sur la route puis prendre en biais à gauche un sentier. On quitte ici le balisage jaune. Ce sentier est un peu tombé en désuétude et on regrette les broussailles et même les troncs d'arbre en travers. Plus bas, on arrive sur un autre route qu'on traverse pour emprunter un large chemin. Marcher une centaine de mètres sur ce chemin puis le quitter pour un sentier à droite qui rejoint notre route du matin qu'on prend à droite pour retrouver le parking.

Accès et parking

Se rendre à St André de Valborgne. A la sortie du village, à la fourche, prendre à droite la D10 direction Le Pompidou.

Rouler 800 mètres et stationner à droite sur un grand dégagement.

Terrain

Longue randonnée, beaucoup de distance et pas mal de dénivelée.

Toutefois, les chemins sont plutôt bons et ce circuit n'est finalement pas trop fatigant.

Paysage

Ce topo existait sur l'ancien site de Randonnée Cévenole mais je ne l'avais jamais remis sur le nouveau site. Pourquoi ? Je ne m'en rappelle pas ! J'ai donc décidé de le remettre en service mais en le proposant à l'envers, ce qui me semble plus judicieux.

Toutefois, compte tenu de la longueur du parcours, de sa dénivelée et de l'éloignement des grandes agglomérations (compter 1 h 45 depuis Montpellier), je pense que vous serez très peu nombreux à parcourir ce circuit.

C'est dommage car grâce à son étendue géographique, il propose une grande variété de paysages et de points de vue, sans toutefois offrir quoi sue ce soit d'exceptionnel. On ne s'y ennuie donc quasiment jamais, sauf peut-être lors de la dernière longue descente.

Epoque

Printemps comme toujours et aussi septembre octobre pour la bruyère et les premières couleurs d'automne dans la hêtraie.

Fréquentation

Faible, sauf entre le départ et Le Pompidou où vous pouvez parfois rencontrer quelques randonneurs.

Eau

Source à 4 h 55.

Raccourcis

Non.

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.