Le Moulin de Corp : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur moyen
La note des internautes : Non significatif - Nombre de notes : 1
Secteur géographiqueCausses
Carte IGNTop25 2641OT
explicationsDate de mise à jour18/04/2017
explicationsDurée4 h 30
explicationsDénivelée600 m
explicationsPériode recommandéeavril

Le Moulin de Corp : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Attention : Du fait du mauvais fonctionnement du serveur de Free, les diaporamas plantent régulièrement, je vous prie de m'en excuser.

Du parking, s’engager sur la route départementale en direction du village. Après une centaine de mètres, à hauteur du restaurant bar, prendre en biais à gauche une ruelle direction Eglise, Four. Balisage jaune.

Remonter cette ruelle en escalier jusqu’à la tour. Poursuivre horizontalement dans une petite rue goudronnée. Lorsque cette rue fait une épingle à gauche, la quitter pour un sentier horizontal en face. Ce joli sentier domine la route et la vallée, franchit une paire de ravins puis se met à monter en larges lacets pour atteindre un replat (30 minutes). Ici, profitant de la bonne exposition, l’homme a exploité ce replat providentiel pour les cultures.

Une dizaine de minutes dans ce cadre et le sentier retrouve la forêt, à dominante de chênes caducs et d’amélanchiers. Le parcours en balcon est vraiment agréable, d’autant que le sentier est particulièrement bien revêtu et aisé à marcher. On arrive ensuite à un carrefour. Continuer tout droit, direction Montméjean à 600 mètres. On est maintenant accompagné par un balisage jaune et un GR.

Notre sentier franchit ensuite une belle zone de falaises (à noter une table de picnic en pierre, cachée dans un joli petit coin ombragé) puis se dirige vers Montméjean dominé par les ruines de son château. On atteint le hameau après 1 heure 10 environ.

Traverser les maisons dont certaines sont en cours de réhabilitation. A la sortie du village, noter le bureau d’information sur la gauche ( !!!). Ensuite, marcher cinq minutes sur la petite route goudronnée puis la quitter pour un sentier en biais à droite, balisé jaune (tandisque le balisage GR poursuit sur la route).

On va maintenant descendre progressivement sur cet agréable sentier pendant 45 minutes (en cours de route, on croise une route). En bas, on débouche sur la départementale qu’on prend à droite. Attention aux voitures car il n’y a pas trop d’accotement. Sur ce bout de route, on profite de belles vues en direction du Moulin de Corp. On atteint celui-ci deux minutes après.

Se diriger vers le pont en contournant la maison par la droite (suivre les panneaux). Franchir ce joli pont (2 heures).

On entame alors une montée dont le départ est assez sévère. Plus haut, le sentier (très fréquenté par les VTT car c’est un joli monotrace) se calme et s’élève dans une forêt assez dense. C’est ici qu’on appréciera de parcourir cette rando lorsque les chênes caducs n’ont pas encore leurs feuilles (ou ne les ont plus). En effet, dans ce cas, on devine le paysage au travers des branches et c’est plutôt agréable. Au contraire, en été, le couvert forestier procure une ombre appréciable mais on ne voit vraiment plus rien du tout.

Une petite heure de montée et on débouche progressivement sur le causse. On rejoint un grand chemin. Sur la gauche, beaux points de vue en direction de la vallée de la Dourbie et du village de Saint Véran.

Le grand chemin herbeux s’incurve alors à droite et prend la direction de l’Ouest. Il traverse une zone peu arborée puis rejoint la ferme des Privats qu’on laisse à notre gauche. Le chemin s’élargit alors. Juste après, on remarque sur la droite une cabane indiquant la vente de produits safranés. Une fois à sa hauteur, on laisse le chemin principal continuer tout droit pour prendre une piste à droite, direction Pierrefiche (mais le panneau, cloué sur un pin, est peu visible).

On évolue alors pendant un petit quart d’heure sur un grand chemin herbeux dans une végétation peu dense puis on rejoint une grande piste. La prendre en face. Cette piste est vraiment très moche mais heureusement, ça descend et on découvre des vues sur la vaste dépression de Pierrefiche avec ses prés et ses cultures.

Sept à huit minutes et on atteint les maisons de ce hameau. Traverser le village. On arrive à un carrefour en T. Prendre à gauche puis tout de suite à droite. On débouche sur la petite route départementale qu’on prend alors à droite en direction de La Roque Ste Marguerite (3 h 40).

On va maintenant marcher une douzaine de minutes sur cette route, en descente et avec des vues en direction des gorges de la Dourbie, du coup ce n’est pas trop chiant. Dans une large courbe à gauche, on quitte la route pour un sentier horizontal sur la droite indiqué par un balisage point jaune.

On va maintenant suivre ce sentier jusqu’en bas. Il coupe deux fois la route (attention, la première fois, il faut faire 20 mètres à droite sur la route pour retrouver le sentier). Comme précédemment, on pourra deviner le paysage si on effectue cette rando lorsque les chênes n’ont pas de feuilles.

Après une demi-heure de descente et quelques jolis passages, on débouche sur la route qu’on prend à droite et en quatre minutes on rejoint le parking (4 h 30).

Accès et parking

Sur la D991, en venant de Millau, à l'entrée de Ste Marguerite, juste après le pont de la route qui monte à Pierrefiche, stationner sur le parking sur la droite, au bord de la Dourbie.

Terrain

La principale difficulté de cette randonnée provient de la dénivelée. Il y a deux montées et la seconde est assez pentue.

Sinon, les sentiers sont bien revêtus et il n'y a pas de difficulté d'orientation.

Paysage

Circuit très homogène dans lequel il n'y a pas de mauvais moment à passer. Il y a bien deux passages qui pourraient être ennuyeux (et qui le seraient si le circuit se faisait en sens inverse) : le bout de piste moche en arrivant sur Pierrefiche permet de profiter des vues sur cette large dépression, le bout de route après ce même Pierrefiche offre des vues en direction des rochers dolomitiques de la vallée de la Dourbie.

Le reste du circuit se déroule sur de beaux sentiers, dans une belle forêt avec plus ou moins de vues en direction de la vallée ou des falaises environnantes.

Le hameau de Montméjean est une curiosité, le pont du Moulin de Corp également.

Epoque

Je vous recommande le mois d'avril car à cette époque, la végétation buissonnante est en fleurs mais les chênes caducs n'ont pas encore leurs feuilles et cela permet de profiter des paysages en regardant à travers les branches !

La randonnée se déroule le plus souvent à couvert et en été vous profiterez donc de l'ombre … mais pas des vues.

Une bonne moitié de la rando se situant en versant Nord, je vous déconseille l'hiver.

Fréquentation

Première partie, pas mal de randonneurs. Seconde partie, pas mal de VTT.

Eau

Non.

Raccourcis

Non.

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.