Carlencas : le résumé

explicationsDeux coeursRandonneur confirmé
La note des internautes : 15.64 - Nombre de notes : 11
Secteur géographiqueGarrigues
Carte IGN2643OT
explicationsDate de mise à jour01/01/2022
explicationsDurée, Dénivelée, Distance4 h 00 - 400 m -12,9 Km
explicationsPériode recommandéemai octobre novembre
explicationsTélécharger le fichier GPXFichier GPX

Carlencas : le topo

Parcours

Ne soyez pas simplement des consommateurs ! Participez à enrichir le site en envoyant vos avis et vos informations par l'intermédiaire de la rubrique commentaires.

Du parking, s'engager sur la piste en laissant le transfo puis la station de pompage sur notre droite et après une minute prendre en épingle à droite un large chemin montant balisé GRP.

Le chemin fait deux virages puis débouche sur une route. La prendre à gauche en montée. Trois minutes de montée et, juste avant le panneau d'entrée de Carlencas, on prend un sentier en épingle à droite (toujours avec le balisage GRP). On arrive alors rapidement à une belle zone herbeuse agrémentée de nombreux panneaux explicatifs concernant la géologie locale qui est effectivement très intéressante et très riche.

D'ici, la vue est bien dégagée vers l’Ouest en direction du Caroux et de l’Espinouse. On reprend ensuite le sentier qui débouche sur une route. L’emprunter vers la droite, traverser le village. Au carrefour, prendre à gauche la route direction Brenas. Il va falloir marcher une vingtaine de minutes sur cette toute petite route, le plus souvent en descente, ce n’est donc pas trop pénible. Finalement, on repère sur la gauche le départ de deux pistes. Prendre celle de droite qui monte, elle est balisée avec les biroutes du Conseil General et également avec les balises GRP. Elle fait deux virages, s’élève un peu durement mais on commence à profiter des vues sur la droite en direction de la vallée du Salagou, et cela aide à faire passer la pilule. Finalement, on atteint le point culminant de la rando au Naubio (55 minutes).

La vue se dégage également vers le Nord, Plo de Laurier, village de Dio. On entame une partie plus ou moins horizontale sur ce plateau et on n’aura pas manqué de noter que depuis qu’on a quitté la route, on est désormais dans le domaine du basalte, la piste étant elle-même revêtue de pouzzolane.

Puis on commence à descendre, on traverse une zone plus boisée, on franchit un col, on continue à descendre dans la chênaie, toujours avec la piste les balises GRP. Entre temps, on a quitté le basalte pour de nouveau la ruffe. Une piste nous rejoint de la gauche et peu après, notre piste fait plusieurs virages.

En bas de la descente, on atteint une barrière. Juste après, ne pas prendre le sentier qui part à gauche avec un balisage point rouge mais continuer une paire de minutes sur la piste puis prendre en biais à gauche un large sentier.

Après un court cheminement en sous bois, il sort dans une belle prairie. On franchit une clôture amovible puis on chemine dans l’herbe jusqu’à voir sur la gauche un sentier qui franchit le ruisseau (malheureusement souvent à sec)(1 heure 35). Panneau Mas de Riols perché dans un arbre et peu visible.

De l’autre côté, le sentier remonte. Pas très sympa pendant cinq minutes jusqu’à une fourche. Ici, prendre à gauche (2 panneaux Mas de Riols peu visibles). Le sentier devient alors beaucoup plus joli. On traverse une nouvelle zone de rochers dolomitiques puis on s’élève à couvert jusqu’à déboucher au pied d'une butte. Ici, ne pas chercher à gravir la pente raide de la butte qui nous fait face mais rester sur le sentier qui tourne à droite puis se faufile en montée entre les buttes pour déboucher sur une plate forme d’exploitation de l’ancienne carrière de bauxite.

Prendre la piste à gauche, traverser des vestiges d'installation industrielle et rejoindre une piste carrossable au niveau de deux poubelles. Prendre la piste à droite. Trois minutes de montée et attention, il faut prendre en épingle à gauche un sentier qu’on a de fortes chances de ne pas voir. Il démarre quelques dizaines de mètres avant une piste qui part sur la droite et avant un poteau téléphonique.

Ce sentier est horizontal. Il longe plusieurs excavations de l’ancienne carrière, c’est assez spectaculaire. Juste après le dernier point de vue, le sentier qui s’est mis à monter entre temps, tourne à gauche et se met à descendre. Il faut alors le quitter. On continue tout droit sur un autre sentier très très caillouteux qui continue à monter. Heureusement, son état s’améliore rapidement et on franchit un petit col (2 heures 15).

C’est la dernière descente, sur un très joli sentier dans ce beau sous bois de pinède, mais avec quelques portions au revêtement très dégradé. Après un petit quart d'heure de descente, on arrive à un carrefour en T. Prendre le sentier de gauche.

Le sentier évolue dans un sous bois de pins riche et touffu. Il s’élève par paliers, devient parfois très caillouteux et raviné, passe à proximité de quelques rochers dolomitiques et finalement débouche sur une piste (2 heures 50).

Prendre à droite avec le balisage GRP. Une montée de trois minutes et on jette un joli coup d’œil sur une des anciennes carrières de bauxite en contrebas (s'éloigner un peu de la piste sur la gauche). On continue ensuite sur la piste qui fait un grand virage à droite, un autre à gauche puis à l’amorce d’un nouveau virage à droite, on quitte la piste pour un mauvais chemin sur la gauche (panneau VTT barré sur un arbre).

Une minute sur ce chemin et on prend à droite un bon sentier mais attention, le départ est masqué par la végétation. Ce sentier horizontal chemine d’abord en forêt puis traverse une très belle zone de rochers dolomitiques, avec en supplément de belles vues vers le Nord.

Attention, après moins de dix minutes, il ne faut pas rater un sentier qui descend franchement sur la gauche. La descente est pénible car le chemin est très raviné mais cela ne dure pas longtemps et on retrouve les sous bois et en même temps un sentier mieux revêtu. Une agréable descente progressive nous amène à un carrefour (3 heures 25).

Tourner à droite. Le sentier est toujours bien agréable, il remonte progressivement. On remarque dans le courant de la montée qu’on a quitté la dolomie pour les ruffes. Ce n’est que provisoire, on retrouve la dolomie un peu plus haut. Une bonne vingtaine de minutes et le sentier sort de la forêt. Il devient alors un grand chemin. Encore cinq bonnes minutes et on arrive à un carrefour en T. Prendre à gauche.

Il ne reste plus qu'à marcher un peu plus de 500 mètres sur cette piste, malheureusement en montée (pas très agréable en fin de rando) pour rejoindre le parking (4 heures).

Accès et parking

Carlencas. Sur la route qui relie la RD906 au village de Carlencas. Grand parking dans la première épingle à droite. Panneau AVF9, container à verre.

Terrain

Randonnée courte mais fatigante car les sentiers sont très caillouteux et ravinés.

De plus, la dénivelée est faible mais se réalise par une succession de plusieurs montées et de plusieurs descentes, ce qui n'est pas très reposant.

Paysage

Circuit original dans un secteur peu connu et peu fréquenté. Côté positif, beaucoup de diversité de paysages pour une durée aussi réduite. Côté négatif, pas de point fort particulier et quelques longueurs de piste ou de route.

La randonnée se déroule le plus souvent sur des sentiers en sous bois, avec quelques incursions dans les anciennes carrières de bauxite et avec un long passage à découvert sur le plateau basaltique du Naubio procurant de belles vues lointaines.

Epoque

Randonnée de mi saison. L'hiver, c'est assez austère et le soleil ne pénètre pas sur une bonne partie du parcours. Au contraire, la fin de printemps et l'été sont rapidement secs et chauds. Donc, privilégier mai, octobre et novembre, avec préférence pour mai car en octobre novembre il y a pas mal de chasseurs !

Fréquentation

Quasi nulle en ce qui concerne les randonneurs. Vous pourrez rencontrer des VTT, des motos ou des chasseurs.

Eau

Non.

Raccourcis

Nombreuses possibilités de raccourcir, il suffit de regarder la carte.

Avertissement

Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.