Autour de Generargues : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur moyen
La note des internautes : Non significatif - Nombre de notes : 2
Secteur géographiqueCévennes
Carte IGNTop25 2840OT et Série Bleue 2841O
explicationsDate de mise à jour19/03/2016
explicationsDurée4 h 15
explicationsDénivelée500 m
explicationsPériode recommandéeavril octobre

Autour de Generargues : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.

Du parking, franchir le pont sur l'Amous et juste après, prendre un sentier à droite panneauté Blateiras, Generargues, Mas Icard, l'Eglise. On descend puis on franchit une vieille passerelle en béton.

Attention, ici, le balisage jaune peu visible tourne à gauche juste après la passerelle pour emprunter un mauvais sentier raviné. Mais auparavant, on va continuer tout droit sur un bon sentier qui en une minute nous mène à une superbe cascade.

A noter que pour ceux qui n'ont pas peur de l'aventure et ont un bon sens du parcours et de l'orientation, on peut poursuivre sur ce bon sentier le long de la rivière. On arrive un peu plus loin à une autre superbe cascade et à un petit barrage. Ici, le sentier s'arrête. On peut alors monter à gauche dans la pente. En haut, il y a comme point de repère l'entrée d'une galerie de mine. De cet endroit, il faut trouver une sente à peu près horizontale qui devient ensuite un bon puis un très bon sentier et qui rejoint l'Eglise, où on fait la jonction avec le parcours normal.

Pour les autres (conseillé), on retourne au carrefour de la passerelle en béton et on prend donc cette fois à droite le sentier raviné. Plus loin, il s'élargit et se met à monter assez fortement, c'est peu agréable.

En haut de la montée, on arrive à un carrefour avec un panneau, on est à l'Eglise. On va continuer tout droit mais on peut d'abord aller voir les ruines de la fameuse église en prenant une sente en biais à droite qui contourne la ruine embroussaillée afin d'y pénétrer par le côté opposé. Pas d'intérêt particulier mais un certain charme pour ceux qui aiment les ruines.

Ceci fait, on continue donc en direction de Mas Icard, Puech Camp. On est maintenant sur un large chemin horizontal en sous bois, balisé jaune. Après cinq minutes, on débouche sur une route. La prendre à gauche. Vingt mètres et au carrefour, continuer tout droit direction Mas Icard, les Olivettes. Encore vingt mètres et on quitte la route pour une sente sur la droite qui débouche immédiatement après sur une autre route en contrebas. Emprunter cette route sur la droite.

On marche une minute puis on quitte la route pour un sentier sur la gauche, direction La Lauzière, toujours balisage jaune.

On entame une descente très agréable sur un bon sentier, tantôt en sous bois tantôt dans des clairières. En bas, on arrive à la Lauzière avec une cascade peu visible sur la droite. Le sentier se poursuit alors horizontalement le long d'un ruisseau, c'est toujours très agréable. Après deux minutes, on laisse sur la droite un petit pont et après encore 4 minutes, on arrive à un carrefour où cette fois on tourne à droite pour emprunter un autre pont. On abandonne ici le balisage jaune.

Après le pont, on prend à gauche un large tracé puis, de suite après à une fourche, on prend la branche de droite, un sentier raviné qui monte.

Les premières minutes se font donc sur une sente un peu fermée et ravinée puis on oblique à droite et le sentier devient très bon. En une dizaine de minutes, on rejoint alors une petite route.

Prendre cette route à gauche en descente. On se laisse alors descendre tranquillement d'abord en forêt puis au milieu des maisons et des prés en terrasses, pour finalement rejoindre la route départementale en bas de la descente (1 h 10).

On emprunte la RD sur la gauche sur 100 mètres puis on tourne à droite avec le balisage jaune, direction chemin du Bruel. On franchit le pont, toujours l'Amous, puis au carrefour on va à gauche. La route s'élève alors dans les maisons et avant la dernière maison, un sentier démarre sur la droite.

Cet agréable sentier balisé en jaune s'élève en sous bois. Après une dizaine de minutes, on coupe une piste, on continue en face sur un tracé plus large. Encore une petite dizaine de minutes et on arrive aux premières maisons de Blateiras. Au carrefour, on prend à droite entre deux maisons et 20 mètres après, au carrefour en T, on prend cette fois à gauche, en abandonnant le balisage jaune.

Une courte descente et on longe sur la droite un parking puis une aire de picnic avec un robinet d'eau (1 h 40). Juste après, au carrefour, on prend la route à gauche. A la fourche qui suit, on prend la route de gauche. On longe des prés sur la gauche et des maisons sur la droite puis on arrive à un carrefour en T où on prend à droite.

On coupe une route puis on continue en face sur le chemin de la Tuilerie. On marche une minute et après la dernière maison sur la gauche, on repère successivement, le départ d'un sentier et le départ d'un chemin carrossable avec entre les deux une boite à lettres.

On s'engage sur le sentier qui fait un virage à gauche puis un virage à droite en prenant bien soin de rester en dessous du chemin carrossable car celui-ci mène à une maison. Notre sentier passe ensuite en contre haut de ladite maison puis s'enfonce en forêt. A une fourche, prendre à gauche en montée. La montée ne dure que trois ou quatre minutes et le sentier devient horizontal.

Le parcours est maintenant bien sympathique. On bénéficie de belles vues sur la grande écaille calcaire qui nous sépare d'Anduze et que le Gardon a coupé en deux, formant une belle clue. Puis le sentier sinue dans un joli sous bois. Après une bonne dizaine de minutes, le tracé s'élargit, c'est alors moins agréable.

Il faut marcher encore un quart d'heure et on arrive à un vieille barrière puis à une grande piste. On la prend à droite. On retrouve un balisage jaune.

Rapidement, on débouche dans un grand espace dégagé et horizontal, c'est la plaine de Blateiras. Juste avant un panneau Z5, on quitte la piste pour un chemin en biais à droite. Après une cinquantaine de mètres, il y a un dégagement sur la droite, on trouve à son extrémité une sente qui nous permet de pénétrer dans la zone des ravines.

C'est très surprenant. Une sente sur la gauche, souvent fréquentée par les motos et les VTT, permet de longer le site mais on peut s'avancer un peu où on veut afin de profiter du paysage ou de faire des photos.

On quitte donc le site et on se retrouve inévitablement sur la grande piste. On laisse sur la gauche une maison en ruine. Juste après, depuis la piste, on bénéficie de nouveaux points de vue sur la zone des ravines. Puis on quitte la piste pour un sentier à droite.

Ici aussi, en s'éloignant à volonté du sentier, on pourra admirer le site sous d'autres angles. En suivant le sentier, on rejoint finalement une autre piste qu'on prend à gauche. En une minute, elle nous amène à un carrefour avec des panneaux (2 h 30). On continue tout droit direction Cazevieille, Cabrières.

Trois minutes et on arrive à une ruine sur la droite. Panneaux. Prendre à gauche direction Cazevieille, Cabrières, La Cabanette. On longe une vigne à main droite puis on se trouve dans un bois peu dense, on suit bien le balisage jaune et après cinq minutes, on arrive à un carrefour en T.

On quitte ici le balisage jaune pour aller à gauche. Une minute après, on prend un chemin herbeux sur la droite. On est en plein milieu de la plaine de Blateiras. On arrive ensuite à une nouvelle maison en ruine, on passe entre la maison et les toilettes. On poursuit sur le chemin qui finalement nous ramène à la grande piste qu'on a déjà emprunté auparavant.

Ici, prendre à droite. Une minute et on laisse à gauche le chemin par lequel on est arrivé tout à l'heure. On continue tout droit sur la grande piste, pas très belle. Ca monte puis ça devient horizontal, on est sous une ligne téléphonique.

Ici, attention, il faut quitter la piste pour un tracé raviné en épingle à droite. Pas évident.

Rapidement, ce tracé devient un bon sentier. Une dizaine de minutes et on arrive à une grande zone de retournement. Prendre un chemin à droite en direction des maisons. Aux premières maisons, le chemin devient goudronné.

On traverse les quelques maisons qui se trouvent là. Après la dernière maison, on marche une centaine de mètres et on repère sur la gauche un passage entre les vignes qui permet de rejoindre directement la route départementale un peu plus loin.

On débouche sur la RD qu'on prend à gauche. Cent mètres et on prend en biais à droite le chemin de la Cabanette. On a retrouvé un balisage jaune. Après deux minutes, on remarque sur la gauche une table de picnic au bord d'un terrain de sport (3 h 20).

A cet endroit, carrefour avec des panneaux, on continue tout droit direction St Sebastien d'Aigrefeuille. Cinquante mètres après, nouveau carrefour, cette fois on tourne à droite avec le balisage jaune dans l'impasse de la Cabanette.

Après les dernières maisons, le chemin se met à descendre, fait deux épingles et on arrive à un carrefour où on prend à droite en suivant les balises jaunes. La descente continue et on pénètre progressivement dans un sous bois de plus ne plus dense, sombre et frais.

Le chemin est bon et ce passage est plutôt agréable. On marche ainsi jusqu'à un carrefour avec des panneaux. Ici, on prend à droite en montée direction La Vigne. Désormais, c'est moins rigolo car le chemin n'est pas très beau et en plus, ça monte.

Une petite vingtaine de minutes et on arrive à une zone habitée. Un peu de route goudronnée et on atteint finalement un carrefour avec des panneaux. Prendre à gauche direction St Sebastien. On traverse un lotissement puis le goudron cesse. Cinquante mètres et à une fourche, on prend à droite. Encore cinquante mètres et nouvelle fourche, encore à droite. Le balisage jaune est peu visible dans les deux cas.

On entame la dernière descente, d'abord dans les châtaigniers, puis dans les chênes verts et on arrive aux premières maisons du village de St Sebastien d'Aigrefeuille. La traversée de ce hameau est agréable. En bas, on pourra aller faire un tour sur le parvis de la Mairie au bord de la rivière. On rentre ensuite au parking tout à côté (4 h 15).

Accès et parking

Se rendre à Anduze. Sur la rive gauche du Gardon, prendre la D129 direction Generargues, Mialet.

Rouler jusque Generargues. Une fois sorti du village, rouler 2 Km puis prendre tout droit la D217 vers St Sebastien d'Aigrefeuille. Rouler encore 1,2 Km, franchir le pont sur l'Amous puis stationner de suite après au parking sur la droite.

Terrain

Le circuit n'est pas très long mais il y a plusieurs montées et descentes, avec notamment une montée peu avant la fin de parcours. Par ailleurs, les sentiers sont parfois dégradés par le ravinement. Ce n'est donc pas un parcours de tout repos.

Paysage

A la frontière entre la plaine agricole viticole sans intérêt et les Cévennes des Gardons monotones, le secteur d'Anduze réserve de jolis paysages variés. De nombreuses randonnées y sont possibles, je vous propose celle-ci qui est selon moi la plus homogène.

Pas de point fort particulier, mis à part le site des ravines de la plaine de Blateiras, mais pas d'ennui non plus.

La partie Ouest du circuit se déroule au sein de forêts mixtes, de prés en terrasses et de hameaux sympathiques, les cours d'eau sont nombreux. La partie Est parcourt des terrains beaucoup plus secs et moins habités.

Epoque

On ne balade pas dans ces coins là de juin à septembre, on est en presque en plaine, il fait trop chaud et tout est grillé. Par ailleurs, l'hiver est un peu austère.

Du coup, le mois d'avril est idéal, mais on peut commencer en mars et poursuivre en mai. Octobre est très bien aussi mais attention aux chasseurs sur la partie Est du circuit.

Fréquentation

Malgré les nombreux balisages présents, on ne rencontre pas beaucoup de randonneurs.

Eau

Village de Blateiras (1 h 40).

Raccourcis

On peut éviter de faire la boucle sur la plaine de Blateiras mais ca serait bien dommage (gain de temps : 30 mn).

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.