Le Mont Saint Baudille : le résumé

explicationsTrois coeursRandonneur confirmé
La note des internautes : 16.23 - Nombre de notes : 13
Secteur géographiqueGarrigues
Carte IGNTop25 2642ET
explicationsDate de mise à jour03/03/2021
explicationsDurée, Dénivelée, Distance3 h 45 - 550 m -10,8 Km
explicationsPériode recommandéejanvier fevrier mars avril decembre
explicationsTelecharger le fichier GPXFichier GPX

Le Mont Saint Baudille : le topo

Parcours

Ne soyez pas simplement des consommateurs ! Participez à enrichir le site en envoyant vos avis et vos informations par l'intermédiaire de la rubrique commentaires.

Rendez-vous également sur la nouvelle chaine YouTube, connectez-vous avec un compte gmail, abonnez-vous et n'hésitez pas à poster des commentaires ! Merci !

En face du parking, il ya le panneau PR Mont Saint Baudille. On suit la direction de ce panneau. On prend rapidement un grand chemin sur la gauche. Cinq minutes sur ce chemin et on prend à droite un sentier balisé PR et GR.

Une longue montée progressive sur un assez bon sentier débute alors. Elle est bien agréable car on bénéficie en permanence d’une vue dégagée en direction des monts de St Guilhem et de la plaine.

Après un peu plus de 350 mètres de dénivelée et environ une heure, on atteint un col. Carrefour, on va à droite avec les balisages pour entamer la partie finale de la montée. Le sentier suit la crête, on profite alors des vues des deux côtés. Quelques marches rocheuses rendent le parcours un peu sportif.

Arrivé en vue de l’immense bâtiment TDF qui trône au sommet, le sentier cesse de monter et contourne une combe rocheuse. Juste après celle-ci, ne pas continuer en traversée horizontale mais prendre à droite un petit sentier dont le départ est peu visible mais qui devient rapidement mieux marqué. Il s’élève dans une zone très ravinée en longeant à main gauche le mur en béton de soutènement du bâtiment puis rejoint la table d’orientation (1 h 20).

Celle-ci a été récemment réaménagée, notamment pour les touristes qui peuvent y accéder depuis un parking, ce qui en fait un lieu propice à une pause. En tournant le dos à l’affreux bâtiment et à ses barbelés, on observera à loisir le panorama qui s’ouvre à 180 degrés.

On fait ensuite demi-tour, on redescend au col et ici on prend à droite en abandonnant les balisages. Le sentier effectue une très jolie traversée horizontale avec sur la gauche des vues plongeantes sur les vallons boisés dans lesquels on passera plus tard dans le cours de la rando.

Une vingtaine de minutes et on rejoint un chemin qui vient de la droite, c’est le GR. On prend à gauche. Encore cinq minutes et juste avant de rejoindre la route, on prend un sentier à gauche, toujours en suivant le balisage GR.

On est maintenant sur le causse, les vues sur la droite portent au loin en direction de l’immensité du Larzac, car c’est bien lui, on est à son extrémité Sud. Une bonne dizaine de minutes dans ce décor et alors qu’on aperçoit de nouveau la route sur notre droite, on croise une piste. Ici, on quitte notre GR pour prendre la piste à gauche (2 h 10).

Trois minutes sur cette piste et elle se prolonge par un sentier. La descente débute. Au début, on profite de belles vues en direction de ces vallons boisés et parsemés de barres rocheuses. En approchant du fond du vallon, la végétation se fait plus dense.

Le sentier chemine alors le long du lit du ruisseau (presque toujours à sec), voire dans le lit, tout cela dans une ambiance sombre et humide assez étrange. A noter un passage rocheux dans le lit du ruisseau qui peut poser problème si le terrain est très mouillé.

Puis on sort dans une zone plus lumineuse et plus sèche. On remarque (ou pas) un sentier qui part sur la droite en descente, c’est celui qui rejoint le Val Durand, on ne le prend pas, on continue deux minutes jusqu’à déboucher dans une clairière. Ici, des cailloux posés au sol indiquent qu’il faut prendre le sentier qui monte à droite (2 h 50).

Quelques mètres après, on reprend à droite un autre sentier très bien marqué. On entame alors une remontée d’une bonne cinquantaine de mètres de dénivelée. En haut, on passe une espèce de col et on quitte alors notre ambiance sauvage et isolée pour retrouver des vues vers la plaine.

Une descente progressive agrémentée de points de vue et après une vingtaine de minutes, le sentier devient une piste. La piste est parfois parsemée de clôtures que vous prendrez soin de bien refermer derrière vous. On passe au pied d’un joli cirque de falaises puis on retrouve le carrefour de l’aller avec le GR et on rentre au parking (3 h 45).

Accès et parking

RD122, Font du Griffe.

Terrain

Randonnée courte et pas trop difficile sur des sentiers plutôt bons (sauf à certains endroits dans la descente).

Classée en Randonneur Confirmé car la moitié su parcours s'effectue hors balisage et certains sentiers ne sont même pas indiqués sur la carte IGN.

Paysage

Le Mont Saint Baudille est un des belvédères les plus remarquables de l'arrière pays Montpelliérain. Certes, on peut y accéder en voiture et l'énorme bâtiment TDF qui trône au sommet est affreux mais il faut faire abstraction de cet environnement. Le point de vue vaut le déplacement.

Il s'agit d'une randonnée très homogène. La montée est agréable et progressive et on bénéficie en permanence d'un vaste panorama.

Après le passage au sommet, on traverse le causse, changement d'ambiance avec les grands espaces de cette toute fin d'extrémité Sud du Larzac.

La descente s'effectue dans un environnement particulièrement sauvage. Vallons boisés parsemés de barres rocheuses, pas une maison, pas une route, pas une piste à l'horizon.

Dans cette version mise à jour du topo, j'ai inversé le sens du parcours, cela lui vaut un cœur supplémentaire.

Epoque

Très bonne randonnée d'hiver dans des versants bien ensoleillés et au sein d'une végétation le plus souvent sempervirente.

Choisir un jour où le temps est clair afin de profiter au mieux des nombreux points de vue.

Fréquentation

Aux environs du sommet et dans la montée, vous pourrez rencontrer un peu de monde.

Eau

Non.

Raccourcis

Non.

Avertissement

Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.