L'Arre en Pays Viganais : le résumé

explicationsTrès intéressantRandonneur confirmé
La note des internautes : 16.5 - Nombre de notes : 6
Secteur géographiqueCévennes
Carte IGNTop25 2641ET
explicationsDate de mise à jour04/05/2013
explicationsDurée3 h 50
explicationsDénivelée400 m
explicationsPériode recommandéemai juin novembre

L'Arre en Pays Viganais : le topo

Parcours

Avertissement : Certains topos n'ont pas été actualisés depuis longtemps (plusieurs années parfois). Pour obtenir des infos plus récentes, veuillez prendre connaissance des commentaires des internautes.
Attention : Du fait du mauvais fonctionnement du serveur de Free, les diaporamas plantent régulièrement, je vous prie de m'en excuser.

Prendre la rue du Verdier qui démarre à l'angle du Monument aux Morts. Au croisement suivant, prendre en face la rue d'Anvers, très rigolote. Jeter un coup d'œil au château d'Assas sur la droite. Au bout de la rue, on débouche dans une rue. Prendre à droite, franchir le pont sur la rocade. Après le pont, prendre à gauche puis de suite à droite la rue du Pont. Marcher jusqu'au pont. Un balisage jaune apparait.

Franchir le pont. Après celui-ci, tourner à gauche puis tout de suite encore à gauche pour s'engager dans un petit escalier en suivant le balisage jaune. Descendre au bord de l'eau puis marcher le long de l'Arre. Agréable.

Plus loin, franchir une passerelle en bois. Encore quelques minutes et on remarque sur la gauche une passerelle en béton submersible. A ce niveau, en en suivant bien les balises jaunes, quitter le bord de rivière pour tourner à droite en s'engageant dans un quartier d'habitations.

Un petit bout de route goudronnée, un passage entre deux haies, une traversée de pelouse puis le parcours contourne un immeuble par la gauche et débouche sur une route. On abandonne ici le balisage jaune qui tourne à gauche. Tourner à droite, faire vingt mètres puis traverser la route.

On s'engage dans un passage entre deux propriétés, délimitées par un horrible mur de parpaings à droite et une clôture à gauche. Une centaine de mètres ainsi et le sentier vire à gauche pour entrer en forêt.

Il y a maintenant un petit passage merdique à passer. Dépasser une petite zone de sauts pour VTT, franchir un muret écroulé puis une ravine formée par un ruisseau. Le sentier reprend de l'autre côté. Il s'élève un peu puis il ne faut pas manquer de prendre en épingle à droite.

Maintenant, le sentier est beaucoup plus net. Il s'élève régulièrement en forêt pendant un petit quart d'heure pour atteindre un petit replat où se trouve une ruine. Continuer sur la sente qui passe juste à droite de la ruine. La montée reprend alors. On dépasse une autre ruine sur la droite. Puis le sentier s'élève dans des zones rocheuses, offrant par moments de belles vues plongeantes sur Le Vigan. Sympathique.

La sente n'est pas toujours facile à suivre Il faut se maintenir sur l'épaule qui s'élève vers l'Ouest. En haut, on atteint un replat. Repérer au loin à gauche un poteau électrique rouillé et emprunter la sente qui y mène. On atteint le poteau qu'on laisse à notre gauche (55 mn). Le sentier prend alors la direction de l'Est et entame maintenant une descente.

Au début, la sente est assez bien marquée mais rapidement, on atteint le secteur le plus délicat à franchir en terme d'orientation. L'idée est de rester sur l'épaule qui descend en direction de l'Est. On traverse une pinède dans laquelle on descend de petite terrasse en petite terrasse, souvent par l'intermédiaire d'escaliers. Ici, une sente descend à droite dans le versant Sud et une autre à gauche dans le versant Nord, il faut les ignorer.

Puis on retrouve les chênes verts et la sente se met à remonter, toujours sur une épaule. Après quelques minutes, elle quitte l'épaule et on est maintenant de plus en plus dans le versant Nord. On atteint une fourche pas très visible où il faut prendre à droite une sente qui monte très fort dans la pente. En haut de cette montée, on retrouve la crête.

On s'élève encore un peu, toujours en forêt, pour atteindre un léger replat et alors la sente s'incurve à droite, tout en continuant à monter. Finalement, elle atteint son point culminant et on entame une légère descente tandisqu'on pénètre dans la châtaigneraie.

On longe un muret à pierres sèches puis on tourne à droite pour attaquer maintenant une vraie descente en lacets serrés. En bas, on débouche sur la route qu'on prend à droite. Vous en avez fini avec la partie difficile du parcours.

Cinq minutes sur cette route et on arrive à un carrefour (1 h 30). Etant donné que j'ai classé cette randonnée dans la catégorie "pour randonneurs confirmés", je vous invite ici à n'emprunter ni la route à droite ni celle à gauche mais à vous diriger à droite d'un poteau téléphonique pour y trouver un passage qui va contourner un rognon rocheux par la droite.

Il faut d'abord grimper quelques pas sur le rocher pour prendre sur la droite une petite vire et à la sortie de celle-ci tourner à gauche pour emprunter une sente qui monte fortement et en une paire de minutes rejoint la petite route qui passe au dessus.

Pour les moins téméraires, vous pouvez faire le tour par la route (cinq bonnes minutes supplémentaires).

Prendre cette petite route à droite en montée. Elle fait une épingle à gauche. Encore une paire de minutes et prendre en épingle à droite une piste. Cette piste s'élève pendant quelques minutes, effectue une première épingle à gauche puis une autre à droite.

Dans cette épingle à droite, quitter la piste pour un sentier à gauche dont le départ est peu visible. Ce sentier part dans la direction du Sud/Sud-est, en montée, dans un zone dégagée. Il offre rapidement un beau point de vue sur la gauche puis se stabilise et entre en forêt.

On évolue désormais sur un superbe sentier à peu près horizontal dans une très jolie forêt. On dépasse une ruine sur la droite puis une maison en bois construite dans les arbres sur la gauche (curieux).

A la fin, le sentier débouche sur une petite route qu'on prend à droite en descente jusqu'à un carrefour où on prend à droite en montée. On retrouve un balisage jaune.

Marcher sur la route jusqu'au hameau de Campis. La route se poursuit en piste DFCI G40. Plus haut, on laisse sur la droite un grand et joli mas avec un beau jardin arboré. Finalement, la montée se termine alors qu'on débouche dans une agréable zone de prés. On arrive alors à un carrefour (2 h 15).

Ignorer la piste qui part sur la gauche et continuer à droite avec le balisage jaune. La piste fait un virage à droite. Ignorer une autre piste qui part à gauche. On monte encore un petit peu, toujours au milieu des prés et le paysage se dégage alors vers la gauche en direction de la vallée de l'Arre et du village perché d'Esparron. Joli.

Au carrefour suivant, prendre la piste de gauche. La montée est finie, le parcours est maintenant horizontal. A nouveau quelques belles vues sur la gauche. Puis nouveau carrefour, prendre à gauche en descente.

Attention, après deux minutes de descente sur cette piste, il va falloir la quitter pour un sentier à gauche. Gare à ne pas le rater ! Pour info, ce carrefour intervient à la sortie d'un virage à droite de la piste.

Une fois sur le sentier, pas de problème. Cet excellent sentier qui n'est pas sur la carte est extrêmement bien tracé dans une fort jolie forêt aux riches sous bois. Très plaisant. Il est d'abord plus ou moins horizontal puis se met à descendre. Après un bon quart d'heure de sentier, on atteint un carrefour. Prendre à gauche un sentier encore plus large.

Après quelques minutes en forêt, on débouche dans une zone de vergers et de jardins potagers. Le sentier rejoint une piste qu'on prend à gauche. On franchit un pont puis la piste longe les vergers et les jardins. Très sympa au printemps. Finalement, elle débouche sur une route (3 h 05).

Aller à droite mais quitter de suite la route pour un autre sentier à droite, très bien tracé, dont le départ est indiqué par un amusant panneau "ne vous perdez pas, c'est par là".

Ce sentier se faufile entre quelques propriétés puis il passe à proximité d'un ancien aqueduc. Très bel endroit. Finalement, le sentier débouche sur la grande route. L'emprunter à gauche avec le balisage jaune.

Attention aux voitures !!

Marcher une centaine de mètres sur cette grande route dangereuse puis prendre à droite pour franchir le pont sur l'Arre (panneau direction Le Vigan à 2,5 Km). Une fois franchi le pont, prendre la petite route à droite (aire de camping cars, robinet d'eau).

Une paire de minutes puis on croise à nouveau la grande route. Une fois celle-ci franchie, on évolue sur un sentier herbeux au bord de l'Arre. Bien agréable.

Il ne reste plus maintenant qu'à se laisser glisser tranquillement en cheminant au bord de l'eau. Certes, l'environnement sur la gauche est parfois un peu urbain mais on n'est pas obligé d'y faire attention ! Le chemin est vraiment sympa, parfois empierré, avec des bancs. On passe à côté d'une petite cascade.

Après une bonne vingtaine de minutes, on atteint une écluse et le chemin quitte le bord de l'eau. On poursuit dans une rue. A noter : repérer sur la droite une petite rue cimentée, c'est une impasse mais il est intéressant d'aller au bout pour bénéficier d'une jolie vue sur le Pot Vieux.

On emprunte ensuite la rue Pierre Grolier à droite et on repasse au dessus de la rocade pour, juste après, reprendre la minuscule rue d'Anvers (attention à ne pas la rater !) et rentrer au parking.

Accès et parking

Se rendre au Vigan depuis Ganges. A l'entrée du Vigan, au rond point, prendre direction centre ville. Ensuite, tourner à droite en suivant la direction Office du Tourisme, Maison de Pays.

Laisser sur la droite la Mairie puis le cimetière. On longe ensuite sur la droite un grand parc appelé la Promenade des Châtaigniers. Repérer sur la gauche un Monument aux Morts et stationner à ce niveau.

Terrain

J'ai classé cette randonnée dans la catégorie "pour randonneurs confirmés" en raison des difficultés que vous rencontrerez lors du premier quart du parcours : sentier étroit, souvent pentu, parfois rocheux, parcours difficile à suivre et sans balisage. Incontestablement, un bon flair est nécessaire pour ne pas galérer lors de cette première section.

Ensuite le parcours est bien plus aisé et se termine même en roue libre par un cheminement parfaitement horizontal au bord de l'eau.

Paysage

Ce circuit ravira les amateurs de circuits inédits. En effet, je pense sincèrement qu'il n 'existe aucun topo décrivant une randonnée dans ce secteur.

L'originalité n'est pas le seul point fort de cette balade. Le parcours au bord de l'Arre, même s'il se déroule dans un environnement un peu urbain, est particulièrement agréable.

Beaux sentiers en forêt, prairies, jardins et quelques points de vue seront également du voyage.

Epoque

Bien évidemment, le printemps et l'automne sont les périodes les plus adaptées mais on pourra parcourir cette randonnée presque toute l'année, y compris en été car le parcours est globalement très arboré et ombragé.

Fréquentation

Au bord de l'Arre, beaucoup de promeneurs. Sur le reste du parcours, fréquentation très faible sauf en période de chasse (automne).

Eau

Sur l'aire des camping cars, au début du parcours au bord de l'Arre (3 h 15).

Raccourcis

Non.

Avertissement

Les présentes pages du site Web décrivent des activités pouvant présenter des risques. Toute personne désirant les entreprendre doit les aborder prudemment et en connaissance de cause. L'auteur ne pourra être tenu pour responsable des incidents ou des accidents encourus par le lecteur de ces pages.
Les topos présentés sur ce site n'ont pas un caractère contractuel. Par ailleurs, les utilisateurs doivent disposer des compétences nécessaires pour savoir les lire, les comprendre et les interpréter correctement sur le terrain. Ils doivent également avoir en leur possession la ou les cartes IGN nécessaires et disposer des capacités physiques et techniques indispensables pour pratiquer l'activité concernée.